Incarcéré pendant 13 ans pour sa foi, un homme de Shanghai meurt des mois après sa dernière arrestation

Un résident de Shanghai est décédé le 26 novembre 2019 suite à une hémorragie cérébrale suivant sa dernière arrestation pour la pratique du Falun Gong, une ancienne discipline spirituelle et de méditation persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999. Il avait 51 ans .


M. Jiang Yong


M. Jiang attribuait au Falun Gong la guérison de l'ulcère duodénal qui l’avait tourmenté pendant 15 ans. Parce qu'il tenait fermement à sa foi, il a été condamné à deux reprises pour une durée totale de 13 ans. Il a été brutalement torturé lors de son incarcération à la prison de Tilanqiao.


Moins de cinq ans après avoir été libéré de sa deuxième peine d'emprisonnement, la police l'a arrêté et a à nouveau saccagé son domicile le 24 avril 2019. Il a eu un accident vasculaire cérébral ce jour-là et a été libéré sous caution deux jours plus tard, le centre de détention local ayant refusé de l'admettre.


Les autorités ont continué à harceler M. Jiang après son retour chez lui. Au moment de la 70e Fête nationale du Parti communiste, le 1er octobre 2019, la police l’a surveillé 24h sur 24 et suivi partout où il allait du 1er au 7 octobre.


M. Jiang a été profondément affecté par la surveillance stricte. Il a eu une hémorragie cérébrale majeure le 19 novembre et il est décédé sept jours plus tard.


La tête enfoncée dans les toilettes pendant sa peine de huit ans de prison
M. Jiang a été arrêté pour la première fois le 23 octobre 1999 et détenu pendant une courte période de temps. Il a de nouveau été arrêté en juillet 2000 pour être allé à Pékin faire appel pour le droit de pratiquer le Falun Gong. La police a saccagé son domicile et l'a détenu pendant un mois. Il a également été licencié de son travail dans une usine de fabrication d'automobiles à Shanghai.


M. Jiang a été arrêté une fois de plus environ quatre mois plus tard, le 6 janvier 2001. La police lui a retiré ses vêtements, l’a arrosé d’eau froide et a fait souffler de l'air froid sur lui. Ils l'ont interrogé pendant huit jours et ne l'ont pas laissé dormir.


M. Jiang a été condamné à huit ans de prison à Tilanqiao en septembre 2001.


Les gardes l'ont battu, l'ont forcé à s'asseoir sur un petit tabouret avec une surface inégale pendant de longues heures, et l'ont privé de sommeil et d'utilisation des toilettes.


Un détenu a une fois forcé la tête de M. Jiang dans des toilettes portables après l'avoir surpris en train de faire les exercices du Falun Gong. Le détenu a ensuite jeté l'urine sur le sol et a enfoncé dedans le visage de M. Jiang.


Lorsqu'il a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution, les gardes l'ont attaché sur une planche de bois pendant quatre semaines. Ils l'ont relâché et envoyé à l'hôpital après qu'il ait eu une hémorragie gastro-intestinale.


Une autre fois, six gardes l'ont électrocuté avec des matraques électriques. Sa bouche a enflé, ses oreilles ont été brûlées et il a été gravement blessé. Il a été attaché sur une planche de bois pendant sept jours de plus après les décharges électriques. Au moment où il a été détaché, ses jambes étaient devenues si engourdies qu'il ne pouvait plus marcher. Il lui a fallu plus d'un an pour que ses jambes récupèrent.


Un an et demi d'isolement cellulaire
M. Jiang était émacié lors de sa libération en janvier 2009. Seulement cinq mois plus tard, il a été de nouveau arrêté le 12 juin. Il a fait une grève de la faim au centre de détention de Xuhui et a été libéré sous caution un mois plus tard. Il a été remis en détention le 30 décembre et condamné plus tard à cinq ans.


Lorsque M. Jiang a fait appel du verdict, le tribunal intermédiaire de Shanghai a confirmé sa peine et a fabriqué les procès-verbaux d'une audience qui n'a jamais eu lieu.


Pendant cinq autres années, M. Jiang a été torturé mentalement et physiquement dans la prison de Tilanqiao. Un an et demi de ces années a été passé dans l’ isolement dans une pièce de 8 mètres carrés.
Il a été libéré le 27 novembre 2014. Plus de 20 policiers l'ont escorté chez lui.


Pendant que M. Jiang était emprisonné, ses parents sont décédés en raison du stress de la persécution.


Voir également (en anglais) :
Imprisoned and Tortured for Eight Years in Shanghai's Tilanqiao Prison, Mr. Jiang Yong Goes Missing Once Again (Photo)

Jiang Yong Tortured with Six Electric Batons at Shanghai'sTilanqiao Prison

Cases of Sleep Deprivation Being Used as a Means of Persecuting Falun Gong (Part 1)

Depriving Toilet Access: Another Feature of a Shameless Persecution

Falun Gong Practitioners Persecuted in Shanghai During the Period of the Shanghai World Expo

Persecution of Dafa Practitioners at Tilanxiao Prison, Shanghai

Practitioners Tortured in "Strict Discipline" Area of Tilanqiao Prison (Shanghai)

Tortures in Tilanqiao Prison of Shanghai City (Illustrations)


Version anglaise :
Incacerated for 13 Years for His Faith, Shanghai Man Dies Months after Latest Arrest
Version chinoise :
遭十三年冤狱折磨-上海法轮功学员江勇被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.