Un homme âgé meurt après avoir été maintes fois arrêté et incarcéré pour ses convictions

Un résident de la ville de Mianyang, Province du Sichuan, est décédé un an après avoir été libéré d'une peine d'un an et demi de prison pour sa croyance dans le Falun Gong, une ancienne discipline spirituelle et de méditation qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


M. Wang Huaifu en 2016

M. Wang Huaifu a été arrêté le 10 décembre 2016 pour avoir distribué des calendriers informant à propos du Falun Gong. Il a comparu au Tribunal du District de Youxian le 10 mars 2017 et a été par la suite condamné à un an et demi de prison ainsi qu'à 2000 yuans d'amende.


M. Wang était déjà en mauvaise santé lorsqu'il a été admis à la Prison de Jiazhou le 25 août 2017. Il a été hospitalisé à deux reprises durant quatre mois au total au cours de son emprisonnement.


Durant les quatre mois où il a été détenu à l'hôpital de la prison, il a reçu quotidiennement des injections intraveineuses de drogues inconnues, qui ont duré jusqu’à quatre jours avant sa libération. Les autorités ont également prélevé des échantillons de son sang à plus de vingt reprises pour des raisons inconnues.


Entre ses deux hospitalisations, il a été ramené à la prison où il a été torturé. Bien qu’il crachait du sang et que sa santé se soit détériorée avec le temps, il a quand même été contraint à effectuer du travail non rénuméré jusqu'à ce qu’il doive être de nouveau emmené d'urgence à l'hôpital.


M. Wang était émacié et au seuil de la mort lorsqu'il est retourné chez lui le 10 juin 2018. Il est décédé le 16 juillet 2019. Il avait 71 ans.


M. Wang, un retraité du centre d'approvisionnement en céréales de Mianyang, a commencé à pratiquer le Falun Gong en avril 1998. Il attribuait à la pratique d’avoir amélioré sa santé et d'être devenu quelqu’un de plus calme.


Pour avoir refusé de renoncer à sa foi, il a été condamné à un an de camp de travaux forcés et à trois reprises à la prison à trois reprises pour un total de 7 ans et demi.


Un an de travaux forcés
M. Wang a tout d'abord été arrêté le 28 septembre 2003 sur son lieu de travail. Il a été condamné à un an de travaux forcés dans le Camp de travaux forcés Xinhua de la ville de Mianyang.


Première peine de trois ans de prison
Alors qu’il vivait loin de son domicile afin d'éviter la persécution, M. Wang a de nouveau été arrêté le 23 mai 2007. Il a été jugé par le Tribunal du District de Youxian le 12 novembre 2007 et condamné à trois ans.
Les détenus de la Prison de Guangyuan l’ont frappé et giflé au visage après l’avoir trouvé en possession d’enseignements du Falun Gong.


Les gardiens ont ordonné aux détenus de le torturer et déclaré qu'ils pouvaient "simplement l'incinérer s'il venait à mourir."


Les détenus l’ont privé de sommeil pendant deux jours. Ils l’ont forcé à s'asseoir sur un petit tabouret et insulté. Un détenu l’a envoyé tête la première contre un mur.


Seulement deux mois après que M. Wang a été relâché de prison le 22 mai 2010, il a été de nouveau arrêté et détenu au Centre de Lavage de Cerveau de Chaoyang pendant deux mois.


Deuxième peine de trois ans de prison
M. Wang a été arrêté pour la quatrième fois le 13 juin 2011 alors qu'il parlait au gens du Falun Gong. Il a été envoyé au Centre de Détention de Mianyang ce soir-là.


Il fut soumis à diverses formes de tortures et contraint à effectuer du travail non rémunéré au centre de détention. Il y avait de la moisissure sur la nourriture qu'on lui donnait.


M. Wang a été par la suite condamné à une autre peine de trois ans et envoyé à la Prison de Wumaping.


Les gardiens le forçaient à rester debout ou à s'asseoir sans bouger pendant plus de cinq heures chaque jour. Une fois, un détenu l’a giflé au visage pour ne pas pouvoir suivre le rythme de l'entraînement au"pas de l'oie". Il a perdu son audition pendant longtemps suite à cela.


Un autre fois, les gardiens l’ont forcé à s'asseoir sous le soleil torride après qu'il ait refusé de chanter des chansons faisant l'éloge du régime communiste. Cette nuit-là, il a été privé de sommeil et forcé de rester assis toute la nuit sans bouger. S'il fermait les yeux, les détenus le battaient et l’insultaient.


Bien que les détenus ayant plus de 65 ans ne sont pas tenus de faire du travail non rémunéré. M. Wang y a néanmoins été forcé. Il est tombé très malade et ne pouvait plus marcher normalement après avoir passé de longues heures à effectuer des travaux intensifs. Il ne pouvait plus lever ses bras et avait des douleurs dans tout le corps. Les gardiens le forçaient aussi à rester debout pendant des heures s'il ne pouvait pas finir son quota quotidien.


M. Wang a été libéré de prison le 15 juin 2014.


Deux arrestations et détentions en l’espace de trois mois
Moins d'un an après que M. Wang a été relâché, il a été arrêté une fois de plus le 6 mars 2015 après avoir été dénoncé pour avoir parlé du Falun Gong aux passagers d’un bus. La police a fait irruption à son domicile et l'ainterrogea. Il a été détenu pendant 15 jours.


M. Wang a été arrêté une nouvelle fois trois mois plus tard le 25 juin 2015 et détenu au Centre de Détention de la ville de Mianyang encore 15 jours


La police a menotté ses mains derrière son dos pendant dix minutes, laissant ses mains gravement enflées et blessées.


Voir également :

Elderly Man Injected with Unknown Drugs and Beaten in Prison
73-year-old Sichuan Man Illegally Tried for His Belief
Retiree from Sichuan Describes Being Tortured
Severe Persecution of Falun Gong Practitioners at Guangyuan Prison, Sichuan Province


Version en anglais :

http://en.minghui.org/html/articles/2019/12/19/181150.html

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.