Une femme du Heilongjiang meurt alors qu'elle était emprisonnée pour sa foi, sa famille consent sous la contrainte à la crémation de son corps

Une résidente du canton de Sunwu, dans la province du Heilongjiang, est morte après environ un an d'emprisonnement pour sa foi dans le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


La famille de Mme Yang Lihua a été informée par la prison pour femmes du Heilongjiang le 5 novembre 2019 qu'elle se trouvait dans un état critique. Lorsque sa famille s'est précipitée à l'hôpital, elle avait déjà perdu connaissance. Elle est décédée plus tard ce jour-là.


La famille de Mme Yang a demandé à voir son dossier médical. Un gardien de prison a présenté les documents devant eux sans leur permettre d'en lire les détails.


Quand sa famille a demandé pourquoi son corps était couvert d'ecchymoses, le gardien a déclaré que c’était la lividité cadavérique.


La famille de Mme Yang a demandé une autopsie. Cependant, les autorités pénitentiaires ont déclaré qu’ils devaient demander l'autorisation de pratiquer une autopsie et que cela prendrait des mois avant que les supérieurs l'approuvent.


Les autorités pénitentiaires ont finalement intimidé la famille de Mme Yang pour qu'ils signent un formulaire de consentement pour incinérer son corps. Ses proches ont ramené ses cendres le 9 novembre et les ont enterrées.


En raison de son refus de renoncer à sa foi dans le Falun Gong, Mme Yang a été condamnée à trois ans de prison par le tribunal du canton de Sunwu en août 2014. Elle a été constamment battue et torturée en prison. Elle était émaciée et avait du mal à marcher lorsqu'elle a été libérée en août 2017.


Afin de gagner sa vie, Mme Yang a trouvé un emploi dans une station-service trois mois plus tard, avant qu'elle ne soit complètement rétablie. Mais seulement deux jours après avoir commencé à y travailler, elle a été vue par le chef de la police locale, qui a forcé la station-service à la renvoyer.


Lorsque Mme Yang a fait appel aux autorités, elle a été arrêtée le 17 novembre 2017 au bureau des appels du gouvernement local. Une autre pratiquante, Mme Qu Yongxia, qui l'accompagnait, a également été arrêtée.


Le 26 décembre 2017, les deux femmes ont été condamnées par le tribunal du canton de Sunwu. Leurs recours contre le verdict ont été confirmés par le tribunal intermédiaire de la ville de Heihe le 23 février 2018.


Voir également :
Seeking Legal Right to Work, Two Heilongjiang Women End up in Jail


Version anglaise :
Heilongjiang Woman Dies While Imprisoned for Her Faith, Family Forced to Consent to Cremation of Her Body

Version chinoise :
杨立华在黑龙江省女子监狱被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.