Une femme du Liaoning meurt 13 jours après son admission en prison pour ne pas avoir renoncé à sa foi

Alors que de nombreuses familles se sont réunies et ont célébré le Nouvel An chinois en février 2019, Mme Li Yanqiu a été condamnée à cinq ans d'emprisonnement pour n'avoir pas renoncé à sa foi en Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Li a été admise à la prison pour femmes du Liaoning le 19 février 2019, qui était la fête des lanternes et dernier jour de la période des fêtes du nouvel an chinois. Elle est morte en prison 13 jours plus tard.


Mme Li a été affectée au 12e quartier de la prison. Également connu sous le nom de "quartier de correction", spécialement mis en place pour persécuter les pratiquants de Falun Gong et essayer de les forcer à renoncer à leur foi.


Mme Li était extrêmement faible le jour de son arrivée. Elle était en grève de la faim et a été gavée depuis son arrestation le 14 décembre 2018 pour avoir distribué des calendriers contenant des informations sur le Falun Gong.


Elle a poursuivi sa grève de la faim en prison, alors les gardes l'ont emmenée à l'hôpital de la prison, où elle a été gavée et autorisée à voir sa famille pour la première fois depuis son arrestation. Elle a utilisé un déambulateur quand elle est sortie les rencontrer.


Sa famille a demandé une libération pour raison médicale pour elle suite à leur visite, mais leur demande a été rejetée et ils n'ont jamais été autorisés à lui rendre visite de nouveau.


Selon des détenus qui la connaissaient bien, les gardiens ont ramené Mme Li dans le quartier 12 après l'avoir gavée et l'ont maintenue à l'isolement dans ses derniers jours, malgré son état.


Les gardes lui ont enlevé ses vêtements et l'ont obligée à s'asseoir sur le sol de béton froid. La température était entre – 4° et 2 ° C, et il n'y avait pas de chauffage dans la pièce. Après quelques jours, elle a commencé à avoir du sang dans ses urines et était incapable de se tenir debout toute seule. Les responsables de la prison n’ont toutefois demandé aucun traitement médical à son intention. Elle est décédée quelques jours plus tard, le 4 mars 2019. Elle avait 52 ans.


La mort subite de Mme Li a dévasté sa famille. Son père âgé, qui vivait avec elle, a dû emménager avec son frère aîné après son arrestation. Dans la quarantaine, l'homme habituellement très ouvert s'est replié sur lui-même et a eu des difficultés à dormir après l'arrestation de Mme Li. Il souffrait également de saignements de nez fréquents, d'inconfort cardiaque et d'étourdissements causés par l'hypertension artérielle. Craignant que la nouvelle ne soit trop pour lui, la famille de Mme Li ne lui a pas annoncé sa mort.


Une ancienne employée d'un hôtel persécutée à plusieurs reprises pour sa foi

Mme Li, une résidente de la ville de Jinzhou, province du Liaoning, était à la retraite après avoir travaillé dans un hôtel. Elle était bien connue dans sa ville natale pour être grande et charmante, ouverte et chaleureuse.


Après que le régime communiste ait lancé la persécution du Falun Gong en 1999, elle est sortie pour sensibiliser les gens à la persécution mais a été arrêtée à plusieurs reprises et détenue pour ses efforts courageux.


Elle a été envoyée au camp de travaux forcés de Masanjia pendant deux ans sans procédure légale après son arrestation le 30 octobre 2005. Elle avait accompagné au commissariat les membres de la famille de deux pratiquants, qui avaient été arrêtés plus tôt pour obtenir leur libération.


Elle a fait une grève de la faim pour protester contre la détention et a été nourrie de force et attachée à un lit de la mort, ce qui l'a amenée à souffrir de troubles psychiques. Elle a été libérée fin 2005. Le camp de travail a extorqué 3 000 yuans à sa famille.


Les policiers sont entrés chez elle par effraction, ont harcelé son père et fouillé sa maison le 14 septembre 2009. Ils sont ensuite revenus la harceler, la forçant à vivre loin de chez elle pendant six mois.


Elle a de nouveau été arrêtée le 3 novembre 2013 et le 21 décembre 2017 pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Elle a été détenue environ 10 jours les deux fois.


Voir également :

Une femme du Liaoning condamnée à cinq ans de procès secret pour avoir distribué des calendriers à propos de sa foi persécutée
Laishui, province du Hebei: 8 pratiquants de Falun Gong arrêtés le même jour dans la nouvelle campagne des 100 jours


Version anglaise :
Liaoning Woman Dies 13 Days after Prison Admission for Not Renouncing Her Faith

Version chinoise :
十四天-一个鲜活的生命被辽宁省女子监狱害死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.