Des vendeurs de rue contribuent à faire connaître les bienfaits du Falun Dafa

Je connais deux vendeurs de rue qui de leur propre initiative aident à faire connaître le Falun Dafa et sa persécution par le régime communiste. Ils jouent aussi ce faisant un rôle actif en encourageant les gens à quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées.


Eux-mêmes ne sont pas pratiquants du Falun Dafa mais en sont venus à en reconnaître la bonté et ont bénéficié d'en informer d’autres.


Un vendeur de graines de tournesol s’élève au-dessus de l’adversité

Un vendeur de graines de tournesol vend sa marchandise près de la gare routière. Le propriétaire, Wang Wei (un pseudonyme), a la cinquantaine. Il a perdu son emploi après que l'entreprise pour laquelle il travaillait a fait faillite en 2001. Sa femme travaille aussi à temps partiel.


Ils travaillent pour soutenir leur fils dans sa scolarité. Comme leurs revenus sont bas et qu’il est souvent malade, ils n’ont pas beaucoup d’économies. Ils doivent souvent emprunter de l’argent pour joindre les deux bouts.


Il y a deux ans, je suis allé à la gare routière et j'ai parlé à Wang de la persécution. Il était tout disposé à écouter. Je lui ai également expliqué ce que signifie quitter le PCC, ce qu'est Falun Dafa, pourquoi le PCC et son ancien dirigeant Jiang Zemin ont interdit la pratique, et pourquoi les pratiquants de Dafa restent fermes après presque deux décennies de persécutions.


J'ai également mentionné que Jiang avait été poursuivi par plus de 200 000 personnes et que des centaines de ses alliés, tels que Zhou Yongkang, Xu Caihou, Guo Boxiong, Li Dongsheng, ont été mis en prison. C'était la rétribution qu'ils ont encouru pour avoir persécuté le Falun Dafa.


Wang était manifestement content de l’entendre, car, a-t-il dit, il avait perdu tout espoir dans le PCC depuis longtemps déjà. Il avait consacré toute sa jeunesse au PCC. Cependant, en vieillissant et ne pouvant plus travailler, le PCC l’a abandonné.


Il avait besoin de trouver une issue dans cette dévastation, mais ne savait pas comment. Je lui ai dit que l’issue est de croire en la bonté du Falun Dafa.


" Maître Li Hongzhi aide les gens, si vous récitez sincèrement ‘Falun Dafa Hao’ et ‘Zhen, Shan, Ren Hao’(Hao signifie bon en chinois) , vous aurez la chance d’être en bonne santé et vos affaires s’amélioreront aussi. "


Pendant que je parlais à Wang, de plus en plus de clients sont venus, ce qui l'a tenu très occupé. Il était heureux et s'est exclamé : "Falun Dafa est vraiment étonnant. Une seule pensée peut m'apporter des bénédictions."


Quelques jours plus tard, je suis retourné à la gare routière. Wang m'a accueilli chaleureusement et m'a dit que Falun Dafa est vraiment bon. Il s’était mis à réciter "Falun Hao", et la maladie d'estomac qui l’affligeait depuis plus de 10 ans a soudainement été guérie. Ses revenus avaient également augmenté de manière significative.


Il m’a demandé s’il pouvait parler à d’autres des bienfaits du Falun Dafa. Je lui ai dit que ce serait formidable, car permettre aux autres de connaître Dafa est un acte de bonté et qu’il en serait récompensé.


Depuis, Wang n’a cessé de parler aux gens du Falun Dafa et de les encourager à quitter le PCC. Chaque fois que je le vois, il me donne une liste de personnes ayant soumis leur démission du PCC.


L’expérience miraculeuse d’un vendeur de chaussures

La seconde histoire est celle d’un vendeur et réparateur de chaussures du nom de Chun Sheng (un pseudonyme), qui est âgé de 55 ans. Chun est très gentil et fait toujours de bonnes actions.
Il achète souvent de la nourriture et des vêtements pour les personnes âgées qui vivent seules et leur rend visite pendant les fêtes. Il été félicité par le gouvernement comme étant " un modèle de respect pour les anciens ".


Il y a cinq ans, j’avais parlé à Chun du Falun Dafa. Il avait dit alors : " le Parti communiste chinois (PCC) est un parti corrompu et sans scrupule qui tue les gens; même un secrétaire du parti d’un village ose détourner des dizaines de millions de yuans. Les petites gens n’ont aucun moyen de gagner leur vie à cause d’eux ! " Il avait dit qu’il devait démissionner du PCC, de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes pionniers.


Il y a trois ans, en venant faire réparer mes chaussures au kiosque de Chun, il m’a dit : "Le Falun Dafa est génial ! Maître Li m’a sauvé la vie ! "


Il se souvenait avec enthousiasme qu'alors qu'il semait des graines à l'automne et se tenait debout sur un gros râteau du tracteur, le conducteur l'a soudainement mis en marche avant qu’il ne soit stable, et il est tombé sous le râteau.


Le tracteur était tellement bruyant que le conducteur ne pouvait pas l’entendre, et il a été traîné sous le râteau pesant plus de 100 kilos. À ce moment critique, Chun a crié " Falun Dafa Hao, Zhen, Shan, Ren Hao! " et le tracteur s’est subitement arrêté.


Le conducteur a sauté du tracteur et a soulevé le râteau, hurlant avec un tremblement dans la voix : " Chun Sheng, Chun Sheng, qu’est-il arrivé ? " Il l’a alors sorti de la boue.


Chun n’arrivait pas à tenir debout au début, mais après un moment, il a pu bouger ses bras et ses jambes, et tout est rentré dans l’ordre. Le conducteur s’est exclamé : " Tu es sacrément chanceux. Tu dois être un ‘iron man’."


Chun m'a dit que semer des graines sur un tracteur est un travail très dangereux, surtout pendant la saison des pluies. Le sol est très humide et colle au râteau, ce qui le rend très lourd. Cependant, il n'a pas été blessé du tout et a été témoin du pouvoir du Falun Dafa.


Depuis, Chun dit toujours aux gens que le Falun Dafa protège et sauve les gens. Il parle également à ses clients de la persécution tout en réparant leurs chaussures et leur offre gracieusement du cirage. Ses clients sont très satisfaits de ses services.


Depuis que Chun a commencé à parler aux gens du Dafa, sa petite affaire se porte bien. Son fils et sa belle-fille sont également devenus enseignants et ont pu acheter une maison et une voiture.


Il m’a également raconté quelques anecdotes intéressantes de quand il essayait de convaincre les gens de démissionner du PCC.


Une fois, il a parlé du Falun Dafa à un client du nom de Li, qui ne voulait rien entendre et l’a même insulté.


Peu après, Li a quitté le vendeur et a fait une sortie de route atterrissant dans un fossé et se cassant la jambe. Li a dû rester deux mois à l’hôpital, ce qui lui a coûté des dizaines de milliers de yuans.


Un autre client du nom de Cao, qui travaille comme électricien pour une société d’ingénierie, a également refusé d’écouter et a dit à Chun qu’il le dénoncerait à la police.


Le lendemain, Cao a reçu une décharge électrique au travail, et son dos est devenu noir. Après quoi il a dit à Chun : " Tout ce que vous avez dit est vrai. Le Falun Dafa est la vraie Loi de Bouddha dans le monde. Je n’offenserai plus jamais le Bouddha. "


Chun a déclaré que plus d'un millier de personnes entendent parler du Falun Dafa grâce à lui chaque année, et qu'environ 200 d'entre elles acceptent de démissionner du PCC. Il a dit qu'il ne pouvait pas très bien expliquer les choses et ne pouvait qu'aider les pratiquants de Falun Dafa.


Ses paroles étaient très sincères, et j’ai été profondément ému que même un non pratiquant puisse faire une aussi grande différence pour le bénéfice des autres.


Version anglaise:
Street Vendors Help Spread the Word About the Goodness of Falun Dafa


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.