Fort soutien des députés tchèques pour le 19e anniversaire de résistance pacifique à la persécution du Falun Gong
 

Fort soutien des députés tchèques pour le 19e anniversaire de résistance pacifique à la persécution du Falun Gong

Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois lançait la persécution du Falun Gong. Toux ceux cultivant et pratiquant le Falun Gong, en Chine et dans le monde, se sont dès lors engagés sur un long chemin de résistance pacifique.


Pour le 19e anniversaire de ce combat pour la liberté, les pratiquants de Tchéquie ont envoyé des courriels à leurs députés, leur apprenant qu’une abondance de preuves indique que le prélèvement forcés d'organes en Chine se poursuit à ce jour.


Les députés tchèques ont répondu par un franc soutien.


Petr Třešňák, membre du Parlement, a condamné le prélèvement d'organes dans sa réponse. Il a déclaré sa volonté de soulever la question pendant la session du Parlement.


La vice-présidente du Parti Pirate, Olga Richterová, a déclaré aux pratiquants qu’elle et le député Jan Lipavský sont au courant du prélèvement forcé d'organes en Chine et qu'ils se prononceraient contre.


Le membre du Parlement, Ondrej Profant, a déclaré que le prélèvement d'organes était horrible, et qu’il était heureux de joindre sa voix aux efforts des pratiquants.


Le membre du Parlement Marek Novák a dit qu'il soutenait la résolution du Parlement de l'Union européenne qui condamne le prélèvement d'organes approuvé par l'État.


Le membre du Parlement Pavla Golasowská s’est dite troublée et choquée par la persécution. Elle a dit que la persécution bafoue la dignité humaine. Elle se tient aux cotés de toutes les victimes pour condamner la répression de la liberté.


Le membre du Parlement, Pavel Bělohrádek, a dit que selon lui, peu importe la culture, personne ne devrait être dépossédé de sa dignité humaine, qui est universelle.


Helena Langšádlová, membre du Parlement, a dit qu'elle s'opposait fermement au commerce illicite d'organes en Chine. Elle a qualifié de crime le prélèvement d’ organes sur des prisonniers.


 


Les députés qui ont répondu aux pratiquants. Première rangée de gauche à droite: Petr Třešňák, Helena Langšadlova, Marek Novák et Pavla Golasowská; Deuxième rangée de gauche à droite: Ondrej Profant, Olga Richterová et Pavel Bělohrádek


Les pratiquants ont également organisé une manifestation devant l'ambassade de Chine, et un rassemblement, dans lequel ils ont mis en scène le prélèvement forcé d'organes et appelé le public à aider à mettre fin à ces atrocités.

Version chinoise
捷克法轮功学员反迫害集会 国会议员支持(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.