Le gouvernement danois soulève la question de la répression en Chine

Wei Zaiqun (à gauche), son mari, et ses deux sœurs, Wei Wei et Zaihui Zaixiu.

Une pratiquante de Falun Gong Wei Zaiqun, et son mai Jan Eckhausen ont récemment reçu une lettre du gouvernement danois exprimant des condoléances pour le décès du beau-frère de Zaiqun, Chen Guangzhong, décédé en garde à vue en Chine, le 28 juillet 2017.


Soutien du Ministère des Affaires étrangères

Erik Laursen, Chef du Département Asie au Ministère des Affaires étrangères, a écrit le 4 août la lettre à Zaiqun et à son mari, et à l’Association Falun Dafa du Danemark. Le 2 août, après le décès de Chen, l’Association Falun Dafa avait contacté le Premier ministre et le Ministère des Affaires étrangères du Danemark, après une communication antérieure le 24 juillet.


Dans sa lettre, Laursen exprimait ses profondes condoléances à la famille à propos de la mort de Chen. Lors d’une réunion des Affaires étrangères le 16 septembre de l’année dernière, le Ministre Kristian Jensen a promis de prêter une étroite attention à la situation des droits de l’homme en Chine. Ce qui incluait des discussions bilatérales entre les deux pays qui ont eu lieu lorsque le Premier ministre et le Ministre des Affaires étrangères se sont rendus en Chine l’année dernière.


Le gouvernement du Danemark a également travaillé avec l’Union européenne afin de soulever la question lors des discussions des droits de l’homme à Bruxelles les 22 et 23 juin de cette année. Laursen a déclaré que lui et le gouvernement allaient surveiller de près la question, y compris la détention des sœurs de Zaiqun en Chine.


Mort en l’espace de six mois en détention

Les deux sœurs de Wei Zaiqun, Wei Zaihui et Wei Zaixiu, ont toutes deux été arrêtées le 27 mai 2015. Elles ont été condamnées à sept ans d’emprisonnement et se trouvent toujours en prison à ce jour. Le mari de Zaihui, Chen Guangzhong, a également été détenu le 9 février 2016, et ultérieurement condamné à une peine de trois ans de prison.


Zaiqun et sa famille ont récemment appris que Zaihui et Chen se trouvaient dans un état critique. Le médecin a déclaré que Chen pouvait mourir à tout moment, ses pupilles étant déjà dilatées.


À l’hôpital de la prison, Le frère de M. Chen l'a vu étendu inconscient sur un lit. Il avait l'air pâle et sa tête avait été rasée. Il était nu et recouvert d'un morceau de tissu.


Les gardes ont interdit à sa famille de prendre des photos. Il est décédé quelques jours plus tard.


Toute une famille bénéficiait du Falun Gong

Après que sa famille a été détenue en Chine voici plus de deux ans, Zaiqun a commencé à contacter les représentants du gouvernement et à participer à des rassemblements, exhortant à leur libération. Elle a également évoqué publiquement les changements positifs que la pratique du Falun Gong avait apportés à sa famille.


Zaiqun a connu le Falun Gong par ses amis au Danemark en 2006 ; Elle s’est souvenue : " Mon hernie discale, mon épaule gelée, une maladie de peau et beaucoup d'autres maux ont été entièrement guéris peu après avoir commencé à pratiquer." En entendant son histoire, ses deux sœurs ont également entrepris la pratique.Elles n’ont plus eu besoin de médicaments, et sont aussi devenues plus sincères et attentives aux autres.


Chen avait été gravement blessé dans un accident, qui lui avait causé une perte de mémoire, de l’hypertension et d’autres problèmes. " La pratique du Falun Gong l’a aidé a retrouvé la santé et notre famille était heureuse, mais à présent le Parti communiste a repris tout cela, y compris la vie de Chen. "a dit Zaiqun.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.