Nouvelle tardive : Deux fois emprisonnée pour sa foi, une femme de Chongqing meurt lors de sa libération conditionnelle pour raison médicale

Une employée retraitée de Chongqing a perdu son combat contre la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois (également connu sous le nom de Falun Dafa), une pratique du corps et de l’esprit basée sur le principe de Véracité-Bonté-Patience. Elle a passé plus de la moitié des 10 dernières années en prison pour avoir persévéré à partager avec d’autres son expérience positive du Falun Gong et révélé la persécution dissimulée par la propagande communiste.


Zhou Jibi, 68 ans, est décédée le 9 juin 2018. Son arrestation illégale la plus récente a eu lieu le 21 juillet 2014. Trois mois plus tard, elle a été condamnée à 3 et demi et transférée dans la prison pour femmes de Chongqing. Elle a été torturée, libérée pour raisons médicales et forcée de se présenter chaque semaine à la section locale du Comité des affaires politiques et légales.


Une fracture de la cheville guérie l’espace d’une nuit

Mme Zhou s'est cassée la cheville en 2005. Les médecins ont placé une broche en acier dans sa cheville pour l'aider à guérir. Ils l’ont retirée quelques mois plus tard, son pied était encore très enflé et douloureux, et elle avait du mal à mettre ses chaussures. Pour réduire la douleur, elle a essayé les massages et les thérapies physiques, mais rien n'a vraiment fonctionné.


Un jour, en revenant d'une séance de massage, elle a rencontré une amie. Cette amie a promis qu'elle se remettrait rapidement si elle se souvenait de réciter "Falun Dafa est bon" et "Véracité-Bonté-Patience est bon".


Elle a commencé à réciter les versets tout de suite. Cette nuit-là, elle a très bien dormi sans être dérangée par la douleur à la cheville.


Le lendemain matin, elle a senti quelque chose de différent dans son pied. Quand elle a baissé les yeux, elle a remarqué que le gonflement avait disparu. Elle a ensuite fait quelques pas et n'a plus ressenti de douleur aiguë. Elle était ravie et l’a dit à son mari Yin Zhihai.


Le couple, tous deux retraités du canton de Tongliang, était impatient d'en apprendre plus sur le Falun Gong. Ils ont parlé à l'ami de Mme Zhou et ont rapidement commencé à pratiquer le Falun Gong.


Deux fois emprisonnée pour sa foi

Pour en aider d’autres à bénéficier du Falun Gong et à voir à travers les mensonges du Parti communiste chinois diffusés via sa propagande dans le but de justifier la persécution, Mme Zhou a décidé de leur tendre la main et de les informer de la persécution et d’affirmer que le Falun Gong est bon.


Des agents du bureau 610 local, une agence extra-légale créée uniquement pour exécuter la exécuter la persécution du Falun Gong, ont fait irruption chez Mme Zhou le 23 mai 2009. Ils l'ont saisie, elle et son mari, et ont confisqué leurs biens comprenant plusieurs dizaines de milliers de Yuan en espèces.


Le couple a été détenu au centre de détention du canton de Tongliang. Mme Zhou a été condamnée à 3 ans et M. Yin a écopé d’ une peine de 3 ans et demi. Ils ont été transférés dans la prison de Yongchuan à Chongqing pour davantage de persécution.


Mme Zhou a été arrêtée à nouveau le 21 juillet 2014, alors qu'elle parlait du Falun Gong aux gens dans le district de Dazu, ville de Chongqing. La police du district de Dazu a fouillé sa maison dans l'après-midi et a confisqué une photo de Maître Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong, plus de 30 copies de documents d'information du Falun Gong et un DVD de présentation des exercices du Falun Gong.


Elle a été condamnée 3 ans et demi trois mois plus tard et transférée à la prison pour femmes de Chongqing. Elle n'a pas obtenu la libération conditionnelle médicale jusqu'à ce qu'elle ait été torturée au point d'être dans un état critique.


Voir également en chinois :
迫害挡不住 更多百姓修炼法轮功重庆市铜梁区吴群、周基碧最近被迫害的情况

Version anglaise :

Version chinoise :
重庆市法轮功学员周基碧被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.