Après être resté dans un état comateux pendant deux ans, un homme du Liaoning meurt alors qu'il est emprisonné pour sa foi
 

Après être resté dans un état comateux pendant deux ans, un homme du Liaoning meurt alors qu'il est emprisonné pour sa foi

Un résident de la ville de Fushun emprisonné pour sa foi est décédé le 15 mai 2018, après être resté dans le coma pendant près de deux ans.

 
M. Hu Guojian dans le coma


M. Hu Guojian, né en 1970, a été arrêté pour la dernière fois le 7 juillet 2015 pour son refus de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Il a été condamné à quatre ans de prison cinq mois plus tard, le 9 décembre. Ce n'était pas la première fois qu'il était ciblé pour sa foi. Son fils n'avait que deux ans lorsqu'il a été condamné à 10 ans de prison en 2000.


Le juge qui a condamné M. Hu après sa dernière arrestation a déclaré que seul un appel signé par M. Hu et soumis par un avocat compterait. Cependant, l'épouse de M. Hu n'a pas pu trouver d’ avocat pour le représenter, tous les cabinets d'avocats locaux ayant été instruits par les autorités locales de ne pas s’impliquer dans l'affaire.


L'épouse de M. Hu n'a jamais été informée du transfert de son mari en prison. Elle a appris le 18 mai 2016 qu'il avait été emmené dans la prison de Benxi de la prison de Shenyang. Elle lui a rendu visite cinq jours plus tard et a noté qu'il avait perdu un tiers de son poids corporel.


M. Hu a dit à sa femme qu'il avait été admis à la prison de Benxi le 4 mai 2016 et qu'il avait été forcé à effectuer du travail forcé sans salaire de 6h30 à 19h00 tous les jours. Les jours où il ne réussissait pas à terminer son quota, il devait travailler tard dans la nuit. Il a également révélé qu'il n’était pas autorisé à dormir et devait plier sa couverture encore et encore jusqu'à ce qu'il satisfasse aux exigences du pliage de couverture. Il n'avait pas non plus assez de temps pour manger et avait toujours faim.


Trois jours après la visite de sa femme, le 26 mai 2016, plusieurs détenus ont déshabillé M. Hu et l'ont aspergé d'eau froide. Cette nuit-là, il n'a pas été autorisé à dormir et a été forcé de s'asseoir sur un petit banc. Vers 22 heures, il a soudainement perdu connaissance et il est tombé du banc.


Un détenu lui a donné un coup de pied dans la tête et l'a réprimandé : «Ne fais pas semblant de t’évanouir!» M. Hu n'a pas bougé du tout et les détenus ont appelé les gardes qui l'ont emmené à l'hôpital Benxi Zhongxin.


Sa femme n'a été informée que le lendemain matin. Le garde Liu Zheng a affirmé que M. Hu avait eu un accident vasculaire cérébral et qu'un tomodensitogramme avait révélé une grave hémorragie à l’intérieur de son cerveau. Après avoir consulté des médecins, la femme de M. Hu a accepté une craniotomie, ou l'ablation d'une partie du crâne pour permettre aux chirurgiens d'accéder au cerveau.
M. Hu n'a jamais repris connaissance depuis la nuit où il est tombé du banc.


Il a été gardé aux soins intensifs pendant 20 jours avant que sa femme ne soit forcée de signer un formulaire de consentement de le déplacer dans un service régulier, où il est resté pendant 8 mois.
Un pied de M. Hu est resté enchaîné pendant tout son séjour à l'hôpital.


 
Le pied de M. Hu enchainé au lit


L'hôpital a informé sa femme le 17 janvier 2017 qu'il était prêt à être libéré. Bien qu’encore dans un état comateux, son état s'était stabilisé.


La prison a proposé à l'épouse de M. Hu de le faire libérer pour raisons médicales, mais elle a refusé parce que la prison refuserait de couvrir ses frais médicaux. La prison a ramené M. Hu et a embauché deux infirmières pour s'occuper de lui.


L'épouse de M. Hu lui a rendu visite le 15 février 2017 et a noté qu'il restait dans le coma et devait être nourri par sonde et recevoir une intraveineuse par les deux infirmières. Un directeur de la prison a de nouveau proposé de libérer M. Hu pour raison médicale, et elle a de nouveau refusé.


Elle a reçu un appel téléphonique à 7h30 le 14 mai 2018 et on lui a dit que son mari avait été envoyé à l'hôpital. Elle s'y est précipitée pour le voir aux soins intensifs.


M. Hu est décédé 17 heures plus tard, vers minuit le lendemain.


Voir également

Un homme dans le coma ramené en prison pour terminer sa peine après une opération du cerveau

Un homme du Liaoning dans le coma après une deuxième peine de prison pour ses convictions

Mr. Hu Guojian's Ten-Year Prison Term


Version chinoise :
辽宁抚顺市法轮功学员胡国舰被迫害致死(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.