Une femme de 67 ans meurt moins de deux semaines après sa libération pour raison médicale

Une femme de 67 ans de la ville de Dalian n'a été libérée pour raison médicale que plus d'un mois après qu’on lui ait diagnostiqué un cancer du côlon à un stade avancé. Elle est morte moins de deux semaines après son retour à la maison.


Mme Liu Jinyu était à la maison le 21 avril 2016, quand plus de 20 policiers ont fait irruption. Elle était si terrifiée qu'elle s'est évanouie. Les policiers ont fouillé sa maison avant de la porter dans leur voiture de police.


Mme Liu était ciblée pour son refus de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Son mari, son fils et la petite amie de son fils, qui ne pratiquent pas le Falun Gong, ont été arrêtés en même temps. Le fils de Mme Liu a été brutalement battu au commissariat local pour avoir refusé de maudire le fondateur du Falun Gong.


Mme Liu a été emmenée au centre de détention de la ville de Dalian et les membres de sa famille ont été relâchés quelques heures après leur arrestation.


Autrefois bonne, la santé de Mme Liu a rapidement décliné suite aux violences subies dans le centre de détention. Elle a développé une pression artérielle élevée et s'est évanouie à plusieurs reprises.


Lorsque Mme Liu a comparu devant le tribunal le 21 octobre 2016, seul son fils a été autorisé à être présent. Elle a écopé de 3 ans et 3 mois et a été envoyée purger sa peine dans la prison pour femmes de la province de Liaoning.


Mme Liu s'est plainte un jour à sa famille de la façon dont elle était maltraitée en prison. Elle a dit: " La nourriture dégage une mauvaise odeur de médicament. [Les gardes] ne me laissent pas aller aux toilettes et j'ai sali mon pantalon plusieurs fois. La responsable de ma cellule me bat tout le temps."


Elle a progressivement perdu l’appétit, et sa santé s’est détériorée davantage. Les gardes ne lui ont fourni aucuns soins médicaux.


Mme Liu est tombée gravement malade le 23 février 2018. Ce n'est qu'alors qu'elle a été emmenée à l'hôpital de la prison. On lui a diagnostiqué un cancer du côlon à un stade avancé.


La prison a appelé son fils pour qu’il paie ses frais médicaux. Il s'est précipité à l'hôpital pour voir sa mère alité avec ses pieds enchaînés. Six gardes la surveillaient 24 h sur 24. Il les a suppliés de lui retirer ses chaines quand elle devait aller aux toilettes. Les gardes ont refusé, et elle a dû se soulager dans son pantalon.


Son fils a consulté les médecins de différents hôpitaux qui tous ont dit qu'il était trop tard, l'état de sa mère étant au-delà du traitement. Il a déposé une demande de libération conditionnelle médicale, mais la prison l'a ignoré.


La santé de Mme Liu a continué à se détériorer et la prison a finalement approuvé sa libération pour raison médicale au début d'avril 2018.


Elle est décédée le 15 avril 2018.


Version chinoise:
被非法判刑三年多-大连刘金玉被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.