Un bon environnement est la manifestation collective de l'état de cultivation de chaque pratiquant
 

Un bon environnement est la manifestation collective de l'état de cultivation de chaque pratiquant

Je sens que j'ai bénéficié de partager des expériences de cultivation avec les pratiquants d'une autre ville. Ils ont un bon environnement pour cultiver parce qu'ils ont établi une cultivation solide et sont devenus désintéressés.


Un état de cultivation désintéressé

Les pratiquants de l’autre ville ont fait un excellent travail concernant la clarification de la vérité. Ils coopèrent bien. Deux équipes clarifient la vérité en faisant du porte à porte. Si une équipe ne réussit pas, l’autre équipe prend le relais et retourne au même endroit.


Ils se sont rendus dans plus de 100 villages de certaines provinces avec un taux de réussite de 100% depuis 2007. Chaque personne a quitté le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations de jeunesse.


Dans leurs échanges, ils ont mentionné comment tous les pratiquants sont égaux et que les coordinateurs ne sont pas au-dessus d’un pratiquant quel qu’il soit. Ils abandonnent le concept de soi-même.


Par exemple, une famille d’un pratiquant composée de quatre personnes issues d’un milieu rural a été arrêtée. Les parents ont été condamnés à de nombreuses années de prison. Leur fille de 16 ans a été détenue durant quelques jours et la sœur aînée pendant une demi-année.


Des pratiquants locaux ont pris la responsabilité de s’occuper des deux filles comme si c’étaient les leurs. Ils ont veillé sur les filles et fait les récoltes de la famille à tour de rôle. Trois années-et-demi plus tard, la mère a été relâchée et était reconnaissante qu’on ait pris soin de ses filles et que leur maison ait été rénovée par des compagnons de pratique. Cette pratiquante avait les larmes aux yeux lorsqu’elle a raconté cela.


Les compagnons de pratique ont touché le cœur des autres et validé Dafa. Cela a eu une bonne influence dans la ville et manifesté l’état de cultivation global de désintéressement dans la région.


Faire passer les autres en premier

Beaucoup de gens qui ne connaissaient pas la vérité au sujet du Falun Dafa dénonçaient les pratiquants à la police. Lorsque d'autres pratiquants apprenaient cela, ils abandonnaient immédiatement ce qu'ils étaient en train de faire et ont essayaient de secourir le pratiquant.


Deux pratiquants ont expliqué les faits au sujet du Falun Dafa à deux policiers en civil qui étaient nouveaux dans la ville. Les agents ont emmené les pratiquants au commissariat de police. De nombreux habitants de cette ville connaissaient la vérité, et ils ont immédiatement informé les amis des pratiquants.


En l'espace d'une heure, environ 60 pratiquants sont arrivés au commissariat de police, Ils entraient au commissariat à tour de rôle pour clarifier la vérité à la police. Les pratiquants à l'extérieur du commissariat émettaient les pensées droites. Les deux pratiquants ont été relâchés quatre heures plus tard.


Yingying avait les symptômes d'une maladie en phase terminale, et l'hôpital a dit à sa famille de se préparer à son décès. Cependant, Lanlan, une ancienne pratiquante, ne l'a pas abandonnée. Lanlan a pris Yingying chez elle, a pris soin d'elle, et lui a fait écouter les conférences de Maître Li. Elle a aussi réuni des pratiquants pour émettre les pensées droites.


En moins de trois mois, Yingying était guérie. Lanlan devait déjà s'occuper de sa belle-mère âgée de 80 ans. Imaginez juste à quel point il était difficile pour elle de s'occuper aussi de Yingying. Mais Lanlan se conduisait en accord avec le Fa. Son xinxing avait atteint le critère d'une véritable pratiquante et c'est pourquoi un miracle s'est produit. Elle avait validé Dafa d'une manière si positive et ceci a eu un grand impact dans la région.


Regarder en soi sans réserve

Les pratiquants devraient chercher en eux sans réserve leurs propres erreurs.


Huihui a réuni de nombreux pratiquants pour aider à faire les récoltes d'un pratiquant qui vivait dans une ferme. Elle l’a fait durant trois années d'affilée. Un autre pratiquant lui a dit de ne pas s'en occuper cette année parce qu'ils n'avaient pas besoin d'un chef.


Huihui s’est sentie offensée. Elle a pensé en elle-même, "J'ai tant fait pour tout le monde. J'ai préparé les outils pour tous les pratiquants et je leur ai fait à manger." Plus elle y pensait, plus sa colère grandissait. Elle ne pouvait même plus conduire son vélo. Alors qu'elle poussait son vélo, elle a soudain réalisé qu'elle avait un attachement.


Elle ne voulait pas entendre la critique. C'est pourquoi le Maître a fait en sorte qu'un autre pratiquant lui permette de trouver son attachement. Il était temps de s'en débarrasser. Après y avoir pensé, son corps s’est immédiatement senti vraiment léger. Elle avait passé le test.


Plus de 100 pratiquants reviennent à Dafa

Le Maître ne veut pas perdre ne serait-ce qu'un seul disciple, alors nous ne devrions abandonner aucune personne qui a pratiqué avant 1999.


Haihai est un pratiquant vétéran de 79 ans. Il était coordinateur avant 1999. Durant trois ans, il est allé dans plus de 100 villages pour trouver les anciens pratiquants et les encourager à reprendre la cultivation. Cela a été très difficile à faire. On lui criait souvent dessus et les familles des anciens pratiquants lui demandaient de partir.


Haihai s’est rendu au domicile d'un ancien pratiquant et a rencontré sa femme. Lorsque sa femme a découvert pourquoi Haihai était là, elle l’a chassé de la maison à coups de pied. Mais Haihai n'a pas abandonné. En trois ans, il a aidé plus de 100 pratiquants à reprendre la pratique.


La situation dans cette ville est un reflet de l'état de cultivation du corps entier des pratiquants. C'est le chemin que le Maître veut que nous empruntions; être droit, sauver les êtres, et valider le Fa.


Version en anglais :
A Good Environment Is the Collective Manifestation of Each Practitioner

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.