Trouver mes attachements fondamentaux et devenir inébranlable dans la cultivation

J'ai appris le Falun Dafa en 1997 alors que j'étais étudiant à l'université et je suis peu après devenu un pratiquant. A l'époque, j'avais 20 ans . Avant cela, même si j'étais très performant parmi mes pairs, je n'étais pas heureux. Je sentais que la vie était vide et sans aucun sens. Mais après avoir commencé à cultiver, j'ai acquis une toute nouvelle appréciation de la vie ainsi que la paix intérieure et l'épanouissement.


Mon université était située dans l'agglomération de Changchun, qui comptait de nombreux pratiquants. Cet environnement puissant de cultivation m'a encouragé à étudier le Fa et à faire les exercices quotidiennement. J'ai ainsi acquis, au cours des deux premières années, une base solide dans la cultivation. De ce fait, je n'ai jamais été intimidé par la persécution du mal. J'ai persisté sur mon chemin de cultivation durant les 20 dernières années.


Mon contexte de cultivation

Au cours de ces 20 années, ma plus grande gageure et tribulation a été de rester diligent dans la cultivation. Durant les premières années de la persécution, de nombreux pratiquants de Changchun ont été illégalement emprisonnés et sévèrement persécutés dans des centres de détention. Mais chacun est resté extrêmement résolu, et pendant ce temps j'ai entendu de nombreuses 'histoires émouvantes qui m'ont souvent tiré des larmes de respect.


Durant les premières années de la persécution, j'ai été expulsé de l'école, illégalement emprisonné dans des camps de travail et brutalement torturé, mais rien de tout cela n'a ébranlé ma détermination à cultiver. Cependant, avec le temps et en vivant au sein de cette société complexe, j'ai découvert que ma détermination, autrefois résolue, s'érodait lentement. Heureusement, au fil des ans, les membres de ma famille sont devenus, l'un après l'autre, des pratiquants de Dafa. Ainsi, nous avons obtenu un environnement où nous partagions et nous comparions les uns aux autres dans l'étude et la cultivation, ce qui m'a aidé à rester déterminé.


Je voudrais partager certaines de mes compréhensions issues de ma cultivation dans Falun Dafa.


J'ai été persécuté durant plus de deux ans dans un camp de travaux forcés et y ai été brutalement torturé. Alors que j'étais à l'époque passionné par la cultivation , je ne savais pas vraiment comment chercher à l'intérieur. Je pensais que la souffrance était le moyen de s'élever. Parfois, je résumais les " fruits de ma cultivation ", qui consistaient essentiellement à savoir combien de fois j'avais été persécuté et comment, quelques fois, j'abandonnais l'attachement à la peur. À part cela, je n'obtenais rien d'autre, ce qui, parfois, me décourageait. Par la suite, j'ai réalisé que j'avais encore beaucoup d'attachements fondamentaux auxquels je ne m'étais pas éveillé et que je ne cultivais pas vraiment. Juste endurer la persécution des forces anciennes ne transforme pas sa véritable nature. En fait,et malgré deux ans dans le camp de travail, j'ai constaté que je n'avais fait aucun progrès.


J'ai été libéré deux ans plus tard. Les membres de ma famille n'étaient pas encore devenus des pratiquants, mais ils compatissaient avec ma souffrance et ne m'empêchaient plus de pratiquer. Quand je suis rentré à la maison, j'ai voulu rattraper le temps perdu en faisant les exercices. Mais alors que mon esprit était fort, mon corps était faible. Je pouvais à peine rester éveillé et ne pouvais pas méditer plus de quelques minutes. J'étais amèrement déçu et j'essayais désespérément de rester éveillé. Au hasard, je me suis appuyé contre le mur pour un court repos et j'ai soudainement ressenti une forte poussée d'énergie traversant tout mon corps depuis le niveau microcosmique. Mon attachement anxieux s'est immédiatement dissipé. Je me suis rendu compte que la cultivation n'avait pas besoin d'être forcée avec la volonté et qu'on ne peut pas constamment avancer par la force.


Mon attachement opiniâtre semblait très " droit " et était très subtil. Il n'était pas aussi facilement reconnaissable que les attachements à la convoitise, à la peur ou à se mettre en avant. Parce qu'il était très subtil, j'avais pris cet attachement pour de la diligence, et je me retrouvais souvent dans un état anxieux. Cela me rendait mentalement fatigué et plus enclin à aller à l'extrême. J'étais moins prudent dans ma vie quotidienne et mon travail, et je me suis de plus en plus éloigné de la société ordinaire. Bien que je ne fasse pas beaucoup d'activités de rectification de Fa, j'ai été facilement persécuté et n'ai pas mesuré les choses selon les principes de Dafa. Tout ce que j'ai fait, c'était utiliser mes attachements humains pour supporter beaucoup de souffrances inutiles.


Réaliser mon attachement à la recherche

Au cours de l'année qui a suivi, je suis progressivement revenu à la rationalité et à la stabilité. J'ai démêlé mes pensées et mes sentiments et compris qu'accomplir des tâches n'équivaut pas à cultiver. Un vrai pratiquant ne cherche pas à assumer des tâches pour la grandeur; au lieu de cela, ils élèvent vraiment leur moi intérieur. J'ai réalisé que dans ma cultivation, j'avais un attachement à la recherche. Derrière ma diligence, il y avait un motif égoïste - par exemple, je savais que je pouvais obtenir de la vertu majestueuse et atteindre la plénitude en étudiant le Fa et en endurant la souffrance, alors ce sont devenus mes objectifs de vie. De ce fait, certaines de mes actions paraissaient extrêmes et manquaient de compassion.


Après avoir identifié cet attachement à la recherche, mon état de cultivation a changé. Quand je lisais Zhuan Falun, je pouvais comprendre beaucoup plus de principes du Fa , et j'ai découvert que je m'élevais tous les jours. Dans le passé, je trouvais la cultivation épuisante et anxiogène. Maintenant, je suis plus détendu, car j'ai peu de pensées de recherches. Il n'y a rien à rechercher dans Dafa - ce n'est qu'en en lisant le Fa sans aucun motifs, qu'on peut vraiment voir les principes du Fa.


Un par un, les membres de ma famille ont commencé aussi à cultiver. Je pense que ce fait a pu être en lien avec le fait d'avoir stabilisé mon état de cultivation-j'avais un emploi stable et n'ai plus été persécuté. Même si je n'ai pas fait d'effort particulier pour les encourager à pratiquer, sans que je m'en rende compte, ils sont devenus des pratiquants et ils se débrouillent très bien. Mon père, par exemple, clarifie la vérité tous les jours. Il a aidé plus de 20 000 personnes à démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées, et il a distribué des dizaines de milliers de brochures de clarification de la vérité.


Rester diligent

Parce que nous cultivons dans nos vies quotidiennes et que la persécution persiste depuis longtemps, je me suis éveillé à trois idées qui allaient m'aider à bien marcher sur mon chemin de cultivation : Premièrement, nous devons assister à l'étude du Fa de groupe et avoir un bon environnement de cultivation. afin de maintenir une diligence persistante. Sinon, nous nous relâcherons ou resterons en arrière. Deuxièmement, nous devons pratiquer la véritable cultivation et ne pas aller à l'extrême; nous devons être efficace dans tous les domaines, y compris au travail et à la maison. Troisièmement, nous ne devons pas faire des choses pour la grandeur - nous devons être efficaces en rectifiant le Fa, nous devons donc être discrets et agir en toute sécurité. Nous ne devrions pas communiquer avec d'autres pratiquants sur des choses inutiles, et devrions éliminer nos attachements émotionnels aux compagnons de pratique.


Au fil des années, j'ai rencontré de nombreux pratiquants qui étaient tous très diligents et déterminés. Certains avaient peu de peur et faisaient les choses ouvertement et noblement. Ils étaient vraiment admirables. Mais parmi ces pratiquants, certains ont été arrêtés par les autorités et même brutalement torturés. Ces réalités m'ont amené à sérieusement m'interroger : pourquoi ces pratiquants, que j'admirais profondément ont-ils eu des problèmes? Pourquoi ont-ils dû perdre autant? Ces leçons m'ont appris l'importance d'agir en toute sécurité. Dans les conditions actuelles en Chine continentale, nous ne pouvons pas suivre la foule et monter un spectacle, mais mener nos activités de manière discrète. Les pratiquants ne sont pas des amis ou des parents. À moins que les circonstances ne soient extraordinaires, il n'y a pas besoin d'une communication ou d'un échange mutuel constant. Nous sommes ici pour aider le Maître à rectifier le Fa.


Je travaille en tant que designer. Après avoir découvert mes attachements à la recherche, j'ai cessé de mener ma vie comme un moine. J'ai commencé à m'intégrer dans la société et à mettre de l'énergie dans mon travail. Ce n'était plus comme dans le passé où mon cœur était uniquement axé sur la « cultivation » et où je ne mettais pas tout mon coeur dans mon travail, gâchant ainsi ma carrière et me donnant en risée aux autres . Parce que je suis devenu plus diligent dans mon travail, après plus d'une décennie d'expérience de travail, je suis devenu le concepteur principal et assez bien connu localement. Mes gains sont très corrects et je suis bien respecté. Quand je parle de Falun Dafa à mes clients, mon excellente performance est une forme de renforcement, ce qui fait que mes clients réagissent positivement. Cela a été très utile pour clarifier la vérité.


Je me suis marié il y a quelques années, et ma femme est aussi une pratiquante. Nous avons un enfant qui a presque trois ans. Notre mariage n'a pas affecté notre cultivation - au contraire, mon épouse a maintenant un bon environnement de cultivation, ce qu'elle n'avait pas avant de se marier. Depuis, elle s'est beaucoup élevée et sait maintenant comment cultiver.


Cette année, en faisant le cinquième exercice, j'ai vu la grande scène des pratiquants de Dafa atteignant la plénitude parfaite. Il y avait des chariots célestes, de la musique céleste et des soldats divins - c'était immensément grand et sacré. Je me suis élevé sur une plate-forme, où j'ai vu les nombreux, innombrables niveaux s'entrecroisant dans mon monde. Tout était beau et merveilleux. Je me suis dit: Peu importe combien un pratiquant sacrifie dans la persécution, comparé à ce que nous gagnons après la réalisation, les sacrifices ne méritent même pas d'être mentionnés. Voyant tout cela, mon cœur initialement tranquille a été rempli d'une gratitude incommensurable envers notre Créateur.


Vingt ans, ce n'est pas long. La vie est courte et Dafa est difficile à trouver. Nous n'avons qu'une seule occasion historique de rectifier le Fa, alors nous devons retrouver le cœur que nous avions au début, lorsque nous avons commencé à cultiver et chérir chaque jour. Merci Maître !


Version anglaise :
Finding My Fundamental Attachments and Becoming Steadfast in Cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.