Complément d’information à propos de la mort d’une pratiquante de Falun Gong de 44 ans dans la Prison pour femmes de Tianjin
 

Complément d’information à propos de la mort d’une pratiquante de Falun Gong de 44 ans dans la Prison pour femmes de Tianjin

Mme Chen Ruiqin a été arrêtée le 16 mai 2014, pour avoir distribué des documents exposant la persécution du Falun Gong, une discipline spirituelle fondée sur le principe du Vrai, du Bon et de la Patience, par le Parti communiste chinois. En 2015, elle a été condamnée à une peine de quatre ans et demi et emmenée à la prison pour femmes de Tianjin, où elle a été soumise à diverses formes de maltraitance.

Sa santé n'a cessé de se détériorer et cette résidente de Tianjin de 44 ans est décédée le 10 février 2017. Sa famille n'a été avertie que quelques jours après sa mort. Ils sont restés à la prison pendant quatre jours, mais ils n'ont jamais été autorisés à voir son corps. On a fait pression sur eux pour qu'ils signent une décharge de responsabilité et qu'ils acceptent que son corps soit incinéré sans autopsie. Ils sont rentrés chez eux avec ses cendres et vivent depuis dans la tristesse et la peur.

Selon des initiés, Mme Chen n'a pas seulement été torturée, mais aussi agressée sexuellement en prison. Elle a également été forcée de boire de l'urine et de manger des excréments.

Les gardes ont transféré Mme Chen à l'isolement, fin décembre 2016. Trois détenues ont été chargées de la surveiller 24 heures sur 24.

La maltraitance de Mme Chen a principalement eu lieu en cellule d’isolement. De temps en temps, quelques personnes ont pu avoir un aperçu de son calvaire.

Mme Chen est devenue gravement malade à plusieurs reprises au cours de l'emprisonnement. Les gens entendaient souvent des bruits de coups sortant de la cellule d’isolement. Du Yan, le capitaine de l'équipe des gardes, n'arrêtait pas de rappeler aux trois détenues de se taire pendant qu'ils battaient Mme Chen.

Un jour, en janvier 2017, quelqu'un a vu la détenue Gu Ping, une condamnée trafiquante de drogue, étranglant MmeChen.

Vers 22 heures, le 10 février 2017, les gens ont entendu un vacarme provenant de la cellule d'isolement. Plusieurs gardes et les capitaines se sont précipités. Gao Wenyuan, qui était le chef de la division 5, est revenu à la prison après l'avoir déjà quittée pour la journée.

Mme Chen était introuvable le lendemain. Les gardes ont prétendu qu'elle avait été hospitalisée. Elle n'est jamais revenue à la prison et on a confirmé plus tard qu'elle était morte le 10 février 2017.

Voir également :

Une femme emprisonnée meurt suite aux mauvais traitements, la famille subit des pressions et finit par signer une décharge de responsabilité

Une femme de Tianjin condamnée pour ses convictions est gravement maltraitée en prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.