Une Allemande à la recherche du sens de la vie, finit par trouver " le chemin du cœur" au Ladakh
 

Une Allemande à la recherche du sens de la vie, finit par trouver " le chemin du cœur" au Ladakh

En parcourant les chemins étroits et poussiéreux de la ville de Sarnath, parmi les maisons sises derrière le massif stupa bouddhiste, on peut entrer dans une petite maison d'hôte tenue par une allemande. Elle la décrit comme une humble et simple demeure, mais il y règne un calme palpable qui imprègne jusqu'aux arbres et aux fleurs qui l'entourent. Elle attribue cette paix et cet amour sans cesse plus grands à sa croyance spirituelle en Falun Dafa. Cette dame est assurément une âme courageuse avec un cœur plein de compassion.


 
Chris à New York le 19 mai 2014 (Crédit Benjamin Chasteen/Epoch Times)

Christiane Elisabeth Teich est arrivée pour la première fois en Inde alors qu’elle était une étudiante en Beaux-Arts art de 21 ans et aimant dessiner croquis et esquisses pour son autoformation. Elle ignorait alors qu’elle allait épouser un Indien et élire domicile dans la magnifique ville de Sarnath.


Affectueusement appelée Chris par sa famille et ses amis, elle a fait un immense voyage avant une décisive halte dans cette ancienne ville.


Les parents de Chris étaient originaires d’Allemagne, et elle était depuis son plus jeune âge amoureuse de la nature. En grandissant elle s’est passionnée pour les voyages et la découverte d’autres pays et de leurs cultures. Alors qu’elle avait 20 ans, elle a commencé à étudier des livres de philosophie et différentes religions, et a commencé à voyager, principalement en auto-stop, durant de courtes ou longues vacances – alors qu’elle occupait des emplois temporaires pour gagner sa vie.


"Je suis toujours amoureuse de la nature " affirme Chris avec un calme candide. "A vingt ans, je me sentais poussée à connaître la vie et à voir le monde— mais je n’avais pas d’argent, et parfois même pas de quoi acheter à manger. J’ai parcouru en stop la France, l’Espagne, l’Italie, la Hollande, l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande et l’Afrique du Nord. J’adorais lire et il m’arrivait de dormir dans des fermes ouvertes ou des forêts.


 
[Credit: Venus Upadhayaya/NTD]

Puis Chris a voyagé en Afrique et a travaillé comme travailleuse sociale, créant des écoles et des foyers pour enfants. Lors de la famine en Ethiopie en 1985, elle a travaillé comme humanitaire volontaire et a connu de près la misère et la mort. Après sept ans en Afrique, elle a déménagé en Amérique du Sud et y a passé les six années suivantes là encore comme travailleuse sociale. Ayant vu les dures réalités de la vie de près, son cœur aspirait à connaître la véritable signification de l’existence et les raisons derrière toute la misère.


" Les questions et la quête ont continué, et un jour au Brésil, j’ai vu un dépliant sur le Ladakh et me suis sentie une fois de plus attirée par l’Inde. Alors je suis retournée en Inde, et quelques années plus tard mon mari s’est établi à Sarnath, "


" Il fait extrêmement chaud et humide à Sarnath. Donc chaque année, j’ai commencé à passer les quelques mois d’été au Ladakh. Une fois où j’assistais à une fête de femmes, j’ai vu une sino-américaine en train de faire une série d’exercices méditatifs. J’ai été instantanément attirée — ce qu’elle pratiquait était la méditation du Falun Dafa. "

 
Chris lisant Zhuan Falun, l’ouvrage principal du Falun Dafa. (Credit: Venus Upadhayaya/NTD)

Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong) est un ancien système de méditation basé sur les principes universels d’ “Authenticité-Compassion-Tolérance” et qui comprend cinq exercices méditatifs.


Au cours de ses voyages dans plus d’une cinquantaine de pays du monde, Chris a acquis une vision de la vie et de la spiritualité. Elle a pris son temps pour approfondir davantage l’enseignement du Falun Dafa. " Il m’a fallu plusieurs années pour y entrer — et lorsque j’ai finalement commencé à pratiquer cet ancien système de méditation, il m’a complètement changé. Il y a maintenant 15 ans que je le pratique " dit-elle.


 
Chris pratiquant le cinquième exercice du Falun Dafa. (Credit: Venus Upadhayaya/NTD)

Chris explique que son état de santé n’était pas bon auparavant mais qu’il a changé après avoir entrepris la pratique. " J’étais la plupart du temps malade avec toutes sortes de problèmes de santé. Mais cela a changé après avoir commencé la pratique. Je suis aussi plus ancrée et plus calme dans les situations au jour le jour, grandes ou petites ".


“Après avoir connu la joie liée à une bonne santé et un esprit paisible, j’ai eu envie de partager cela avec d’autres, " poursuit-elle. " J’ai commencé à voyager dans toute l’Inde pour y présenter les exercices du Falun Dafa aux étudiants et aux professeurs. Je suis allée dans plus d’une soixantaine d’écoles au Ladakh, dans l’inde du Nord-Est, l’Uttar Pradesh, L’Uttarakhand, l’Himachal Pradesh et le Karnataka."

 
Chris enseignant le cinquième exercice du Falun Dafa à un groupe d’écoliers au Ladakh. (Courtoisie de Chris)

 
(Courtoisie de Chris)

“Je partage avec eux les valeurs d’Authenticité, de Compassion et de Tolérance. " a-t-elle dit. “Seules ces valeurs essentielles peuvent renforcer notre moralité et élever notre société, en apportant l’espoir et la prospérité dans la vie de chacun.”


Mais Chris leur apprend aussi que cette paisible pratique subit une répression brutale en Chine—le pays où elle a été pour la première fois transmise au public. “Le parti communiste chinois est fondamentalement athée et il a persécuté et tué d’innocents pratiquants de Falun Dafa depuis 1999. Si ce n’est parler aux gens des immenses avantages de santé du Falun Dafa un des raisons les plus importantes de mes visites aux institutions éducatives, est de laisser savoir aux étudiants comment les innocents pratiquants de ce système de méditation sont persécutés en Chine, alors que le monde entier a embrassé cette pratique spirituelle.”

 
Des soldats indiens lisent l’information concernant la persécution d’innocents pratiquants de Falun Dafa en Chine. (Courtoisie de Chris)
 
(Courtoisie de Chris)

" J’ai engrangé beaucoup d’amour et de chaleur en voyageant ici et là – mais la meilleure chose que j’ai obtenue est " le chemin du cœur ". La misère au-dehors dans le monde n’a pas pris fin, mais j’ai trouvé une façon de partager Authenticité, Compassion et Tolérance avec chacun, leur redonnant l’espoir d’un avenir meilleur. " dit-elle.


 
(Courtoisie de Chris)


C’est une chance que de rencontrer cette femme merveilleuse en personne ; avant même qu’on en prenne conscience, son calme et sa joie dissolvent toutes traces d’amertume dans votre vie. La sagesse de cette femme prend racine au plus profond de son cœur et jamais elle n’hésite à la partager avec quiconque y est enclin.


En quittant sa maison et en me retournant encore une fois pour lui dire au-revoir, la petite porte jaune m’est apparue aussi pleine d'espoir que le soleil matinal – avec à l'extérieur un petit auto-collant portant les mots : "Falun Dafa est bon ! "

________________________________________
Version en anglais :
German lady travels 55 countries to find truth of life—finally discovers Falun Dafa in Ladakh

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.