Lever le voile sur la Cité des 10 000 (ou 9999,5) chambres

 


Parmi les habitants de Pékin, on disait qu'en tant que Dieu du Ciel, l'Empereur de Jade était le seul qui pouvait avoir 10 000 chambres dans son Palais Céleste.


Sur Terre, l'empereur du pays n'osait pas se comparer au vénérable Empereur de Jade — et c'est la véritable raison pour laquelle cet "Empereur Terrestre" ne gardait que 9999,5 chambres dans son Palais Impérial — une demi-chambre de moins que l'Empereur de Jade. Hébergement ne contenant qu’un seul escalier, cette demi-chambre peut être trouvée du côté ouest du Pavillon Wenyuan au sein de la Cité Interdite. En l'observant de l'extérieur, elle ressemblait à une pièce vide contenant des piliers en pierre; mais vue de l'intérieur, elle était belle et raffinée.

 
Sur Terre, l'empereur du pays n'osait pas se comparer au vénérable Empereur de Jade. (Image: wikimedia / CC0 1.0)

Il y avait quatre rangées de chambres vides dans la Cité Interdite. Vues de l'extérieur, elles semblaient être de simples chambres, mais à l'intérieur, il y avait des piliers de pierre. Conçues avec soin par les architectes du bâtiment, elles fonctionnaient comme des pare-feu secrets.


Beaucoup savent que durant 300 ans il n'y eut pas de lumières dans les rues de la Cité Interdite, et cela constitue un autre de ses mystères. Pourquoi une telle omission de la part des architectes de l'époque? Était-ce une autre mesure de sécurité secrète ?


 
Construite durant le début de la Dynastie Ming, la Cité Interdite était au départ un centre animé brillamment éclairé avec des lampes brûlant la nuit, que l'on éteignait chaque jour. (Image: pixabay / CC0 1.0)

En 1621, cependant, l'Empereur Chongzhen monta sur le trône en tant que dirigeant fantoche. L'Eunuque de la Cour, Wei Zhongxian s'empara alors du pouvoir, prenant le contrôle de la Cour impériale Ming et conspirant pour persécuter les fonctionnaires fidèles à l'empereur. L'Eunuque Wei et ses minions entraient et sortaient alors souvent de la Cité Interdite à minuit dans des buts malsains. Afin de se déplacer librement la nuit, inaperçu, il força l'Empereur à ordonner un décret interdisant les réverbères dans la Cité Interdite, pour éviter soi-disant de provoquer un incendie. De cette façon, il augmenta son pouvoir par la tyrannie.


Dès lors, il n'y a plus eu de lampadaires dans la Cité Interdite, et la Dynastie Qing qui s’ensuivit continua à observer cette convention affabulée.


Ayant une histoire à la fois chargée et merveilleuse, la Cité Interdite révèle les deux côtés du cœur humain, et l'énigme au centre de toute existence: Choisirons-nous le bien, ou le mal?


 
Ayant une histoire à la fois chargée et merveilleuse, la Cité Interdite révèle les deux côtés du cœur humain (Image: pixabay / CC0 1.0)

Ferons-nous briller la lumière — ou la fuirons-nous?


Version en anglais :
Shining a Light on the City of 10,000 (or 9,999.5) Rooms

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.