Comment un Général de la Dynastie Tang est devenu un Dieu chinois des portes

 
Yuchi Jingde (gauche) et Qin Shubao (droite) ornent les portes d'une maison. (image via wikimedia CC BY-SA 3.0)

Yuchi Jingde, aussi connu sous le nom de Wei Chigong, était l'une des plus célèbres figures militaires chinoises du début de la Dynastie Tang. Lui et un autre grand général militaire chinois de la même époque, Qin Shubao, ornent les portes et les portails des temples, des maisons, et des commerces en Chine et dans les communautés chinoises en tant que Dieux des Portes.


Dans l'histoire, le Général Yuchi utilisa sa maîtrise des arts martiaux pour sauver la vie du 2nd Empereur Tang, Li Shimin, également connu comme l'Empereur Tang Taizong, à la fois avant et après qu'il ne devienne empereur. Durant son implication dans l'Incident du Portail Pivotant de Xuanwu, le Général Yuchi aida Li Shimin à vaincre les forces des princes rivaux Li Yuanji et Li Jiancheng. Après la défaite, il suggéra à Li Shimin de libérer les hommes de Li Jiancheng plutôt que de les exécuter. Son conseil atténua rapidement le conflit interne au sein de l'Empire Tang, et de nombreuses personnes talentueuses furent conservées.

 
Yuchi Jingde, aussi connu sous le nom de Wei Chigong, était l'une des figures militaires les plus célèbres du début de la Dynastie des Tang (Image: pixabay / CC0 1.0)

Par la suite, il demanda à ce que l'empereur Tang régnant, l'Empereur Gaozu, ordonne à toutes les armées de se soumettre aux ordres de Li Shimin, ce qui eut pour effet de stabiliser la Dynastie Tang à l'intérieur et à l'extérieur. Les actes de Yuchi permirent à Li Shimin de devenir par la suite l’empereur de la Dynastie Tang.


Yuchi Jingde était intelligent et clairvoyant. Il avait une nature simple et honnête. Il est toujours resté fidèle à Li Shimin, et aurait sacrifié sa vie pour lui sans hésiter. Après que Tang Taizong ait accroché les portraits de Yuchi Jingde et de Qin Shubao sur ses portes d'entrée, les gens du peuple conservèrent cette coutume pour attirer la bonne fortune et éloigner les mauvais esprits. Cette coutume a perduré jusqu'à aujourd'hui.


(Initialement publié en anglais sur Vision Times)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.