Présenter Falun Dafa et dénoncer la persécution en Chine à une journée de braderie à Dinard, dans les Cotes d’Armor

Jour de braderie à Dinard, animée uniquement par des habitants de Dinard et de la région. Quatre pratiquants de l'ouest étaient présents toute la journée (de 8 h à 19 h).


Dinard est une ville très connue du nord de la Bretagne, de près de 10000 habitants, dans une agglomération comprenant plus de 31000 habitants. C’est une station balnéaire très appréciée, en particulier par les anglais qui la fréquentent assidûment depuis le XIXème siècle. Située à proximité de Saint-Malo dont elle est séparée par le barrage de la Rance, elle n’est pas très loin du Mont Saint Michel.




.

Comme d’habitude, nous avons eu de nombreux visiteurs, mais certaines rencontres nous ont particulièrement marquées.


Deux personnes, ayant bénéficié d’une transplantation d’organe, un rein pour l’une, et le foie – 2 fois – pour la seconde, se sont arrêtées au stand. Il y a eu un long échange. Ces personnes étaient pudiques dans leur témoignage. Au-delà de la difficulté à faire face à la nécessité d’une transplantation, à ses conséquences physiologiques et psychologiques, se pose toujours la question de l’origine des organes transplantés. Pour l’une d’entre elle, l’organe provenait d’une femme jeune, accidentée. L’autre ne le savait pas. Ces personnes en étaient les bénéficiaires et, bien sûr, particulièrement reconnaissantes. Mais la méthode employée en Chine les a stupéfiées, perturbées. Nous les avons senties partagées entre la compréhension d’une nécessité vitale représentée par une transplantation et les faits qu’elles venaient de découvrir. Elles ont vu soudain, au-delà de l’espérance qu’apporte un tel acte chirurgical, l’ombre mortifère d’une déviation totalement insupportable qui les a particulièrement touchées.


Même les enfants peuvent se sentir concernés sans complètement comprendre ce qui se passe. Il a fallu répondre, le plus clairement possible, mais en gommant certains aspects, à un enfant de 6 ans qui accompagnait son père. Il a insisté auprès de lui pour rester. Il voulait lire le contenu d’un totem. Il l’a fait tranquillement, suivant les lignes avec un doigt. Puis il a posé des questions, sur la photo d’une arrestation place Tian An Men, sur le Falun Gong, écoutant avec sérieux les explications sur la différence entre un pays où les gens sont libres et un autre pays où le simple fait de pratiquer une méthode qui ressemble à un yoga – il connaissait le yoga – puisse conduire en prison. Interrogé, son père, qui a laissé l’enfant poser les questions qu’il voulait, l’a décrit comme, curieux, sérieux et aimant comprendre.


Les exposants proches de notre stand sont venus nous témoigner combien ils avaient apprécié notre présence. Particulièrement exubérants, ils nous ont remerciés pour notre patience, notre compréhension et notre attitude « zen », espérant nous retrouver à côté d’eux lors de la prochaine braderie. Ils ont été particulièrement touchés par la beauté de la musique de Dafa qui a sous-tendu cette journée et – nous ont-ils dit – les a apaisés.


Nous avons recueilli 73 signatures sur la pétition.


Documents de référence :

Falun Gong : La pratique

Falun Gong- Enseignements et croyances

Prélèvement forcé d’organes

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.