Informer à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine sur le marché de Pornic

Pornic, petite ville balnéaire d'environ 15 000 habitants au bord de l'océan Atlantique, fait partie de la Bretagne historique. Des mégalithes encore visibles au début du XXIe siècle permettent d'attester le peuplement humain du site au Ve millénaire av. J.-C.


Outre le tourisme et les produits de la mer, la vertu de ses eaux de sources ferrugineuses, découvertes il y a vingt ans, attirent aussi les Nantais. Au mois d'août l'animation bat son plein et les gens piétinent pour avancer sur le marché de Sainte-Marie-sur-Mer.


Quelques pratiquants de Falun Gong du grand ouest, ont installé le 20 août un stand d'information présentant la pratique et dénonçant la persécution en Chine, sur la place du marché juste à côté de l'église. Le stand était visible de loin et comme les gens avançaient très lentement, ils avaient le temps de prendre connaissance de l'information sur les panneaux. Beaucoup se mettaient en retrait pour mieux lire et on pouvait voir changer l'expression de leurs visages.

Sitôt la mise en place terminée, un homme est venu poser des questions. Il était effaré en apprenant la persécution et sa litanie d'atrocités en Chine, à l'encontre de la pratique manifestement pacifique. Il est resté un long moment au stand à discuter, a signé la pétition et a dit qu'il allait en parler aux membres de son association ainsi qu'aux commerçants des autres stands pour qu'ils viennent tous signer la pétition. Il a pris 2 exemplaires de la lettre préparée pour les députés et plus tard est revenu en chercher encore 3 autres.


Après avoir appris les faits un monsieur a demandé à une pratiquante de l'accompagner dans un magasin un peu plus haut pour parler au propriétaire, convaincu que ce dernier serait très touché par l' information. L'homme s'est effectivement montré très ouvert et réceptif. Il a dit qu'il aimerait apprendre la pratique et a acheté de suite le principal livre des enseignements du Falun Dafa, Zhuan Falun. Il n'avait jamais entendu parler jusque là de la pratique ni de la persécution en Chine mais a dit que cela ne l'étonnait pas au vu tout ce qui se passait aujourd'hui sur Terre.


Après avoir écouté les pratiquants révéler le pillage d’organes humains sur des prisonniers d'opinion en Chine, en majorité des pratiquants de Falun Gong , pas mal de personnes ont aussitôt signé la pétition. Mais lorsque les gens ont été invités à signer une lettre adressée aux députés et sénateurs, ils ont soudain pris conscience de l'ampleur de la persécution et de son importance, et de la nécessité de se manifester auprès des autorités politiques.


Un grand nombre de personnes qui passaient sans s'arrêter prenaient les dépliants présentant la pratique et dénonçant la persécution.


Beaucoup disaient : " C'est incroyable, vous dites que cela dure depuis 18 ans et nous n'en avons jamais entendu parler ? Comment se fait-il que nous ne soyons pas au courant ? "


Le prêtre de la paroisse a lui aussi signé la pétition. Il n'était pas étonné de cet exemple de manifestation du mal dans le cœur des hommes. En discutant avec les pratiquants il a aussi appris quelles étaient les valeurs au cœur de la pratique, et qu'elle avait la capacité de faire retourner l'homme à la bonté.


C'était une belle journée ensoleillée et pour toutes ces personnes détendues et en vacances qui faisaient leur marché, la gravité des faits continuant à sévir en Chine a semblé d'autant choquante. La plupart ont remercié de cette possibilité d'être informés et ont encouragé les pratiquants à continuer, disant que le monde entier devait savoir, et surtout que plus personne ne devait être tenté par le tourisme d'organes en Chine.


Documents de référence :

Falun Gong : La pratique

Falun Gong- Enseignements et croyances

Prélèvement forcé d’organes

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.