S’informer sur le Falun Gong dans le Chinatown de Londres

"Les Chinois ne doivent pas se laisser tromper par le Parti communiste chinois (PCC) à haïr d'autres Chinois. Chérissez mes amis cette occasion d'apprendre des informations non censurées pendant que vous êtes à l'étranger. Repartez avec des logiciels gratuits pour briser la censure internet du régime et apprécier la liberté de pouvoir accéder aux faits en ligne."


Tel est le message diffusé par des pratiquants de Falun Gong dans le Chinatown de Londres, où ils sensibilisent quotidiennement le public à propos de la persécution du Falun Gong. Les Chinois sont de plus en plus nombreux à quitter le PCC, la Ligue de la Jeunesse Communiste et les Jeunes Pionniers.


Les pratiquants voient de plus en plus d’entre eux prendre les dépliants et s'arrêter pour lire les panneaux d'affichage. Un guide amène régulièrement ses groupes de touristes chinois et les encourage à en apprendre plus sur le Falun Gong.


Une pratiquante de Falun Gong informe les gens à propos de la persécution en Chine dans le Chinatown.

Un jeune couple chinois s’informe sur le Falun Gong et quitte les organisations du Parti communiste auxquelles il a adhéré par le passé.


Les touristes chinois ont afflué dans le Chinatown au moment du Nouvel An chinois. Ils ont regardé les pratiquants faire la démonstration des exercices de Falun Gong, écouté un programme radio sur la funeste supercherie de "mise en scène d’auto-immolation" sur la place Tiananmen en 2001 et lu bannières et affiches à propos de la persécution du Falun Gong, et de la vague de poursuites judiciaires intentées contre l'ancien dirigeant du PCC Jiang Zemin pour avoir ordonné la persécution.


Les vœux de bonne année de jeunes gens chinois

Le soir de la Fête des Lanternes, le 11 février, deux jeunes Chinois se sont approchés d'un pratiquant et ont demandé pourquoi le Falun Gong était contre Jiang Zemin. Le pratiquant a expliqué que Jiang avait initié la persécution du Falun Gong et fabriqué des mensonges pour tenter de justifier sa campagne.


Un des jeunes a répondu: "Je ne suis pas contre le Falun Gong. Je sais que c'est bien. Jiang est mauvais. Je pense que ce que le Falun Gong a accompli fera de la Chine un endroit meilleur. Je souhaite aux pratiquants de Falun Gong une Bonne et Heureuse Année !"


Un programme radio fait changer un étudiant d’avis

Des touristes du monde entier apprennent la persécution dans le Chinatown de Londres le 29 janvier 2017.

Malgré la pluie, une foule de gens est venue aux célébrations du Nouvel An chinois le 29 janvier. Les pratiquants ont distribué des milliers de dépliants ce soir-là.


Un étudiant chinois arrêté devant les affiches semblait être profondément concentré. Un Haut parleur diffusait un enregistrement : "Nous sommes ici pour vous dire que le Parti communiste chinois n'est pas la Chine, et qu’être patriote ne signifie pas aimer le Parti communiste qui a continuellement persécuté le peuple chinois par des mouvements politiques successifs, avec toujours les mêmes techniques : diffamer des innocents, inciter à la haine, et tourner les gens les uns contre les autres.

Avez-vous déjà réfléchi à la raison pour laquelle ils vous menacent vous dissuadant de prendre l’information du Falun Gong à l'étranger et de parler aux pratiquants de Falun Gong? Ils vous surveillent et vous disent que les pratiquants de Falun Gong sont payés pour cela. En fait, nous avons personnellement bénéficié de la pratique du Falun Gong. Certains d'entre nous ont personnellement souffert sous la persécution en Chine. Nous ne pourrons pas rentrer en Chine tant que le PCC n'arrêtera pas la persécution. Nous sommes sur la liste noire du PCC. Le PCC vous a menti parce qu'il a peur que vous appreniez ses crimes. Nous sommes ici pour vous raconter la véritable histoire."


En entendant cela, le jeune homme a tourné les talons pour partir mais il est revenu et a pris un dépliant.


Clarifier la désinformation

Le premier jour du Nouvel An chinois, les pratiquants sont allés le matin tôt dans le Chinatown et ont installé leur stand. Un couple chinois s'est approché et a demandé ce qu'ils faisaient. Une pratiquante leur a parlé de la persécution en Chine, en particulier du prélèvement d'organes par le PCC sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Le couple a demandé si le Falun Gong était politique. Mme Zhang a répondu: "Le PCC persécute le Falun Gong. Nous manifestons simplement pour dire que nous sommes de bonnes personnes, alors ne nous persécutez- pas. Comment cela peut-il être politique?"


Le couple a hoché la tête en signe d’acquiescement. Ils ont pris des dépliants sur le stand et sont repartis satisfaits.


Version anglaise :
Learning about Falun Gong in London's Chinatown

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.