Un pratiquant de Falun Gong incarcéré pendant 14 ans

Le pratiquant de Falun Gong M. Song Anyu de la ville de Harbin, province du Heilongjiang, a été libéré en avril 2016, après avoir été emprisonné pendant 14 ans. Il a été torturé pendant sa détention et emprisonné à répétition après que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999.


Suspendu en l'air les mains attachées derrière le dos

Illustration de torture: Suspendu avec les deux mains attachées dans le dos

Lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, Song Anyu est allé au gouvernement provincial faire appel pour le Falun Gong. Il a été détenu dans un stade avec beaucoup d'autres pratiquants jusque tard dans la soirée. Il avait 31 ans à l'époque.


M. Song a ensuite été arrêté le 8 septembre 2000 pour la distribution de documents d'information sur le Falun Gong et la persécution. Les policiers ont fouillé sa maison et ont confisqué ses livres de Falun Gong, deux magnétophones et de nombreuses cassettes. Il a été emmené au commissariat Minhanglu dans la ville de Qiqihar.


Ils ont menotté ses mains dans son dos et l'ont suspendu à un tuyau de sorte que le bout de ses orteils touchaient à peine le sol. Ils l'ont battu pendant deux heures avec une planche de bois. Il avait l’impression que ses côtes avaient été déchirées, et tout son corps était engourdi.


Ce soir-là, il a été emmené au centre de détention n ° 1 à Qiqihar. Deux jours plus tard, il a été interrogé et suspendu de nouveau par la suite pendant plus de deux heures. En conséquence, il n'était même plus capable de tenir un bol de riz dans ses mains. Les cicatrices sur ses poignets étaient visibles même un an plus tard. Aujourd'hui, il est toujours incapable de toucher son dos avec ses mains.


M. Song a été détenu pendant deux mois dans le centre de détention de Qiqihar, et après cela a été incarcéré pendant un mois au centre de détention du district de Nangang à Harbin.


Un policier a fait rouler sa chaussure sur son genou brisé

M. Song rendait visite à un compagnon de pratique à son domicile en avril 2002 lorsque les policiers ont entouré le bâtiment. M. Song a sauté du 5 e étage et s’est brisé de nombreux os dans ses jambes et ses pieds. Sa rotule a été écrasée, et il a été emmené à l'hôpital pour une radiographie. Bien que sachant qu'il était grièvement blessé, les policiers l'ont emmené au commissariat de Beijuzhai où ils l' ont interrogé.


Quatre policiers lui ont tenu ses jambes et ses bras. Une cigarette allumée a été inséré dans ses narines. Un des policiers a pressé sur le genou écrasé de M. Song avec sa chaussure et a roulé la chaussure d’avant en arrière tout en hurlant: «Je suis un boucher, je suis un assassin! » La douleur était insupportable pour Song.


Simulation de torture: Inhaler de la fumée

Song a ensuite été emmené dans la division de la police criminelle du district de Tiefeng pour un nouvel interrogatoire. Ils ont relié son pouce fil de téléphone et utilisé le téléphone pour lui administrer des décharges.


Illustration de torture: chocs électriques avec des fils téléphoniques

M. Song a ensuite été attaché à une chaise en métal. Ses jambes ont été mises sur un banc. Ses mains étaient menottées derrière son dos et à travers les trous du dos de la chaise. Il y a été attaché pendant sept jours et n’a reçu que très peu de nourriture.


Il a ensuite été emmené à l'hôpital Xinsheng (à présent appelé Hôpital de la prison de Tailai). Les os fracturés dans son genou droit ont été enlevés et un fil métallique inséré pour maintenir son genou. Ils l'ont ramené au centre de détention à Qiqihar un mois plus tard.


M. Song était incapable de se prendre en charge même pas de se retourner dans son lit. Le fil métallique dans son genou sortait parfois et traversait son pantalon. Le fil n'a été retiré que 6 mois plus tard, quand il a été emmené à la prison de Tailai.


13 ans de souffrance en prison

M. Song a été détenu pendant près d'un an avant d’être condamné à 14 ans de prison. Cela parce qu'il avait tenu un site de production de documents. Il a été emmené à la prison de Tailai le 25 avril 2003.


Pendant ses quatre premières années de prison, Song a été incapable de s'accroupir et ne pouvait rester debout que quelques minutes à la fois. Les détenus étaient assignés à le surveiller constamment.


En 2010, il a été forcé à se tenir debout avec des menottes et des fers parce qu'il avait refusé d'écrire une déclaration promettant de ne plus pratiquer le Falun Gong. En raison de sa blessure au genou, il était incapable de rester debout longtemps. Ils l’ont ensuite fait asseoir sur le sol en béton. Huit détenus le surveillaient jour et nuit pour l'empêcher de dormir. Sun Guoyu, le chef du quartier No.17, envoyait des détenus le tourmenter.


M. Song a souffert 13 ans dans la prison de Tailai et un an dans un centre de détention. Bien qu'il soit retourné parmi les siens, il fait face à de nombreuses difficultés, physiques et financières. Actuellement, de nombreux pratiquants de Falun Gong sont détenus dans la prison de Tailai et la persécution des pratiquants continue à sévir.


Version chinoise :
冤狱14年-哈尔滨宋安宇遭酷刑折磨致残

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.