Vingt-sept années de service effacées du régime de retraite d'un homme emprisonné pour sa foi

Un retraité du district du Dongcheng a récemment découvert qu'il n'avait rien sur son compte de retraite. Une enquête sur son dossier personnel a indiqué que M. Wang Shuxiang, employé pendant 30 ans au bureau des services urbains et d'aménagements paysagers de Pékin, était inscrit comme n'ayant travaillé que deux ans et neuf mois.


M. Wang Shuxiang

Qu'est-il arrivé aux 27 autres années de travail que M. Wang a effectuées dans ce bureau ?


Le personnel du centre du Service des compétences du district de Dongcheng a dit à sa femme qu'à une occasion, la police de Dongcheng avait pris le dossier et modifié le document.


Mme Wang est allée au poste de police, qui a admis qu'ils étaient en effet responsables de l'erreur dans le dossier de son mari. Ils ont promis de lui verser 30 000 yuans à titre de compensation, mais ont refusé de prendre des mesures pour corriger l'erreur. Elle a décliné l'offre et s’assure à présent de s'assurer l'aide d'un avocat pour défendre les droits de M. Wang au versement de sa retraite.

M. Wang, qui purge quatre ans à la prison de Qianjin pour sa foi, soupçonne que la police locale s'est vengée pour son refus de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


La police l'avait déjà menacé il y a seize ans

M. Wang a été arrêté le 13 mars 2000 pour avoir déployé une bannière avec un message du Falun Gong sur la place Tiananmen. Les policiers Liu Li et Liu Yuxin sont allés le harceler chez lui après sa libération 24 jours plus tard.


Il a refusé de renoncer à sa croyance dans le Falun Gong et les deux officiers l'ont menacé de lui rendre la vie difficile.


Pendant les années qui ont suivi, M. Wang a été arrêté plusieurs fois pour sa foi. Il a été condamné à 3 ans et demi de prison le 5 décembre 2000. Plus récemment, il a été arrêté en octobre 2014 et condamné à quatre ans de prison le 16 décembre 2015.


L'employeur de M. Wang l'a congédié vers 2000, après près de 30 ans de service.


Mme Wang, qui pratique aussi le Falun Gong, a également été arrêtée à plusieurs reprises et a perdu son emploi. Après le nouvel emprisonnement de M. Wang il y a deux ans, elle a dû compter sur l'aide de parents pour joindre les deux bouts.


Dès que M. Wang a atteint l'âge de la retraite le 9 mars 2016, Mme Wang est allée au centre du Service des compétences du district de Dongcheng pour soumettre la demande de retraite au nom de son mari.


Elle a reçu sans aucun problème la carte de retraite de M. Wang, mais elle s'est vite rendu compte qu'il n'y avait pas d'argent sur le compte. Avec seulement deux ans et neuf mois de travail inscrits dans son dossier personnel, les prestations de retraite de M. Wang sont pratiquement inexistantes.

Voir également :
Un pratiquant illégalement condamné à quatre ans de prison : sa demande d’appel repoussée et rejetée


Version chinoise : 27年工龄哪去了?

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.