Un homme du Shandong meurt subitement en détention, la famille suspecte un acte criminel.

M. Wang Yijun était encore en très bonne santé avec un bon moral lorsque son avocat lui a rendu visite au centre de détention le 13 août de cette année. Six semaines plus tard, l’homme de 65 ans de la ville de Qingzhou est mort subitement, et sa famille soupçonne un acte criminel.


M. Wang a été arrêté le 6 septembre 2015 après avoir déposé une plainte pénale contre l'ancien dictateur chinois, Jiang Zemin, responsable d'avoir initié la persécution du Falun Gong ayant entraîné ses deux détentions en camp de travail et la confiscation de ses biens personnels.


Des gens de sa ville natale ont signé des pétitions appelant à sa libération, mais il est resté détenu dans le centre de détention de la ville de Qingzhou après trois audiences sans verdict.


Le centre de détention a appelé sa famille le 25 septembre de cette année, en disant que M. Wang était en réanimation à l'hôpital Zhongxin. Mais il est resté introuvable quand sa famille s’y est précipitée. Un médecin a révélé qu'il avait déjà cessé de respirer lorsqu'il avait été amené à l'hôpital plus tôt ce jour-là.


La famille de M. Wang n'arrivait pas à croire ses oreilles, mais ils n'ont pu trouver aucun des fonctionnaires du centre de détention pour vérifier les nouvelles. Ils ont appelé le 110 (services d'urgence), pour finalement apprendre que le corps de M. Wang avait été transféré dans une morgue locale.


Des policiers gardaient la morgue quand la famille et l'avocat de M. Wang y sont arrivés. Seuls quelques membres de la famille ont été autorisés à entrer mais avec l'interdiction de prendre des photos de son corps.


La famille de M. Wang s'évertue à trouver la cause de sa mort.


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. Davantage ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, acculez- les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles.


Version chinoise :
山东潍坊青州市王义俊被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.