Une femme du Shandong contrecarre la tentative de la police de l’interner en hôpital psychiatrique

Une femme en bonne santé de la ville de Jinan a bien failli être internée dans un hôpital psychiatrique suite à son arrestation pour la simple raison qu’elle parlait aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Bien que Mme Miao Peihua, une acupunctrice, ait contrecarré la tentative des policiers, cet épisode lui a rappelé des souvenirs glaçants de ce qui lui était arrivé en 2011. Cette année-là, elle a été emmenée directement dans un centre de lavage de cerveau après avoir purgé près de deux ans de travaux forcés pour son refus d’abjurer sa foi.


Le centre de lavage de cerveau l’a ensuite envoyée dans un hôpital psychiatrique, où on lui a fait prendre à trois reprises des pilules inconnues et traitée par électrochocs deux fois par jour. En peu de temps, son élocution s’est détériorée, son esprit s’est vidé, et son visage s’est déformé. Elle tremblait incontrôlablement.


La dernière arrestation de Mme Miao a eu lieu le 9 juin 2015, et elle reste captive dans le centre de détention de Jinan. Elle a racont à sa famille comment la police a passé des mois à comploter pour l'envoyer de nouveau à l'hôpital psychiatrique.


18 décembre 2015

Deux policiers du département de police du district de Huaiyin sont venus au centre de détention pour prélever son sang ce jour-là. Mme Miao se souvient clairement qu’un policier s’appelait Shi et l'autre Mi.


Ils ont prétendu que la police avait oublié de lui prendre du sang quand elle avait été arrêtée une première fois en juin de l'année dernière. Mme Miao a trouvé ela suspect, sans toutefois pouvoir comprendre ce que les autorités voulaient faire avec elle.


Plusieurs jours plus tard

Peu de temps après, Mme Miao a surpris un garde disant à un autre : " Miao Peihua a un passé de maladie mentale. Les autorités ont décidé de prolonger sa détention jusqu’à décembre 2016. " Mme Miao, cependant, n'a jamais été officiellement informée de la prolongation de sa peine.


Février 2016

Le policier Wei Junhua du Poste de police Xingfu est venu interroger les codétenues de Mme Miao. Il a demandé si elle se comportait anormalement. Les codétenues ont répondu qu'elle était une personne gentille et qu'il n'y avait rien d’anormal à son sujet.


En apprenant l’interview de ses codétenues, Mme Miao a écrit six lettres aux autorités, les avertissant qu’ " il est criminel d'étiqueter une personne saine comme étant mentalement dérangée et de s’en servir comme excuse pour la garder en détention à long terme ".


Les destinataires de la lettre comprenaient Han Baoyan, chef adjoint du commissariat de Xingfu, et Guo Baoqing du parquet du district de Huaiyin.


Le 6 avril 2016

Han Baoyan et Wang, un autre chef adjoint du commissariat de Xingfu, le policier Wei Junhua, et deux policiers du bureau 610 local ont sorti Mme Miao u centre de détention ce jour - là. Ils l'ont conduite dans un hôpital psychiatrique local pour lui faire passer une évaluation.


Mme Miao savait qu'ils essayaient de la faire " diagnostiquer comme atteinte de maladie mentale " afin de l’interner dans un hôpital psychiatrique. Elle a refusé de sortir de la voiture de police, mais le chef Wang a tiré d’un coup sec sur ses menottes et l'a traînée dehors.


Trois médecins attendaient son arrivée. Mme Miao a détaillé ce qu'elle venait de traverser au fil des ans pour sa pratique de Falun Gong. Elle a également raconté aux médecins sa dernière expérience effrayante à l'hôpital psychiatrique.


Quand elle a eu terminé, les médecins lui ont fait signe partir. Le chef Wang a demandé: " Mais vous ne l’avez pas vraiment encore évaluée ! " Un médecin a répondu:" Elle a l’esprit parfaitement clair."


Mme Miao a dit qu'elle était heureuse que les médecins aient suivi l'éthique médicale, mais elle et sa famille s’inquiètent de ce que la police pourrait faire la prochaine fois.


Voir également :
Acupuncturist Sent to Brainwashing Center after Two Terms in Forced Labor Camps

Version chinoise :
济南槐荫区610和警察企图把苗培华关入精神病院

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.