Irrégularités de témoin et manque de preuve dans un procès à Harbin

M. Wang Hongbin a été jugé par le tribunal de district de Shuangcheng le 13 septembre 2016 pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


L'avocat de M. Wang a fait valoir que la poursuite n'avait présenté aucune preuve indiquant que son client avait commis une infraction. Le témoin mentionné sur le document d'arrestation n'est pas comparu à la cour et n’était pas nommé. Le document n'était pas signé. En outre, les hommes ayant procédé à l'arrestation de M. Wang ne portaient pas d'uniformes de police ni n’ont décliné leur identité.


L'avocat a également soutenu que les livres de Falun Gong confisqués chez M. Wang étaient ses biens légitimes et ne causaient de tort à personne. Il a ajouté qu'aucune loi ne criminalise le Falun Gong; au contraire, la liberté de croyance est protégée par la Constitution chinoise.


Le procureur a présenté de nouvelles preuves au cours du procès, un élément ne figurant pas sur sa liste de preuve.


M. Wang Hongbin vit dans le district de Jiangbei de la ville de Harbin. Il a été emmené au centre de détention Shuangcheng le 6 mai 2016. On a dit à sa famille qu'il était 15 jours sous détention administrative et serait libéré le 23 mai. Cependant, cela a été commué en détention criminelle.


Version chinoise :
哈尔滨市双城区“庭审”闹剧尴尬收场

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.