Une pratiquante du Hunan détenue 10 mois pour avoir poursuivi Jiang Zemin

La pratiquante de Falun Gong Mme Zeng Xiaolin a déposé une plainte à la cour suprême de chine en juin 2015, accusant Jiang Zemin, l'ancien dictateur du Parti communiste chinois, de crimes contre l’humanité.


Quatre mois plus tard, le 3 novembre, la police du canton de Li a arrêté Mme Zeng et l'a emmenée au centre de détention de Baiheshan dans la ville de Changde, province du Hunan.


La cour du canton de Li a tenu une audience le 23 mars 2016. La famille de Mme Zeng a engagé l’avocat Cai Ying de la ville de Changsha pour la défendre. L'avocat a contesté la légalité du procès et souligné que sa cliente avait été officiellement arrêtée le 4 novembre 2015, mais la «preuve» n'a pas été obtenue avant le lendemain.


L'avocat a fait valoir que la police avait conduit l'arrestation avant d’avoir eu une quelconque «preuve», rendant par conséquent le procès invalide. Le juge savait que l'audience ne pouvait pas avancer et a annoncé une suspension du procès.


Le tribunal a tenu une deuxième audience le 14 juillet. L’avocat Cai a présenté une autre défense puissante, et a demandé au tribunal de rejeter l'affaire et de libérer Mme Zeng.


Le tribunal n'a là encore pas émis de verdict. Le juge a indiqué que Mme Zeng pourrait être libérée sous caution. Il n'y a pas eu de suite, et Mme Zeng demeure en détention.


Refusant de retenir l’affaire plus longtemps, la cour du canton de Li a remis le dossier à la cour intermédiaire de Changde. En vertu de la loi chinoise, un suspect ne peut être détenu plus de 7 mois en attente d’une enquête. Mais la détention de Mme Zeng a duré plus de 10 mois.


Personne responsable:
Sun Xiaowu (孙小武), juge de la cour intermédiaire de Changde: + 86-181-66260936


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. Davantages ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, acculez-les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles.


Version chinoise :
控告江泽民-湖南常德曾小林被劫持十月

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.