Taipei : Les prélèvements d'organes dénoncés lors du Congrès de l'Académie d'ophtalmologie de l'Asie-Pacifique

Le 31e Congrès de l'Académie d'ophtalmologie de l'Asie-Pacifique (APAO 2016) a eu lieu du 24 au 27 mars à Taipei, Taïwan. De nombreux ophtalmologistes et professionnels de la santé ont été informés à cette occasion du prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant en Chine.

Plus de 4 000 ophtalmologistes et professionnels de la santé de l'Asie et d'autres continents ont participé au congrès. Plusieurs pratiquants de Falun Gong travaillant en tant que bénévoles lors de l'événement ont informé les participants des atrocités en cours en Chine.

Vaste préoccupation par rapport au trafic d'organes

Un médecin européen a dit qu'il avait entendu parler des prélèvements d'organes en Chine, mais qu'il ne connaissait pas les détails. Après avoir regardé un documentaire vidéo sur le sujet, il a été choqué et a demandé un exemplaire de State Organs: Transplant abuse in China, un livre révélant la participation des institutions de l'État chinois dans cette grave violation des droits de l'homme.


Le médecin est revenu au stand le lendemain avec d'autres ophtalmologistes. Ils ont discuté de cela davantage et plusieurs d'entre eux ont laissé leur carte professionnelle pour être tenus au courant des développements, dans l'optique de donner suite à cette question.


Des ophtalmologistes sont informés des prélèvements d'organes à vif en Chine.


Le Comité des Affaires étrangères des États-Unis (HFAC) a amendé la résolution 343 le 16 mars. La résolution demande au gouvernement chinois de mettre fin à la pratique de prélèvements d'organes soutenus par l'État sur des pratiquants de Falun Gong et de coopérer avec les enquêtes sur ces crimes.

Des preuves supplémentaires en Chine

Beaucoup de médecins ont partagé ce qu'ils avaient entendu parler au sujet du commerce d'organes en Chine.

Un ophtalmologiste de Taïwan a déclaré qu'un patient qui fait un don à une certaine fondation en Chine, serait assuré de la disponibilité d'un organe en un court laps de temps.

Un médecin de transplantation oculaire dans le sud de la Chine a déclaré que les transplantations d'organes étaient répandues en Chine il y a quelques années. Il a ajouté : " Même l'hôpital d'un simple bourg pouvait exécuter des centaines de greffes chaque année. "

Un autre médecin de transplantation oculaire en Chine a regardé les documents affichés. Il a dit qu'il savait que la source des organes en Chine était discutable. " Nous faisons communément de nombreuses transplantations d'organes dans ma province. C'est devenu à présent un sujet sensible. Les médecins n'en parlent pas et le nombre de telles chirurgies a beaucoup diminué ces dernières années." Il a convenu que les prélèvements d'organes à vif continuent en Chine, si ce n'est qu'ils se font à présent dans la clandestinité.

Le médecin est revenu le lendemain et a pris un exemplaire de Bloody Harvest: Organ Harvesting of Falun Gong Practitioners in China en chinois. Après avoir appris la persécution systématique de citoyens en Chine par le Parti communiste chinois (PCC), il a décidé de renoncer à son adhésion au régime.

Des centaines de médecins chinois ont assisté à cet événement de quatre jours et beaucoup d'entre eux ont accepté les documents des pratiquants de Falun Gong. Ils ont remercié les pratiquants pour leurs efforts de sensibilisation sur cette question.



Version chinoise : 亚太眼科年会 各国医师关注中共活摘

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.