Saisir la chance de partager mon expérience pour le Fahui européen

Respecté Maître!
Chers compagnons de pratique

J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa en 2008, mais je dis toujours que j’ai réellement débuté la cultivation en 2010, en faisant les trois choses.


Tout d’abord, j’aimerai partager, que bien que voulant réellement terminer mon article de partage pour la conférence de Fa européenne dans les délais impartis, différentes peurs m’ont retenue et j’étais trop en retard. Un jour, j’ai écrit à un compagnon de pratique, combien il était important qu’il écrive un partage au sujet de l’enseignement des exercices, parce que cela m’a beaucoup aidé, que je pouvais être là et l’écouter. Il a répondu que oui, ce serait probablement bien, mais que de nombreuses peurs le retenaient, par exemple, de ne pas être suffisamment bon, peut-être que quelqu’un le critiquerait et il s’agissait exactement des peurs que j’éprouvais. Mais ce qui était intéressant, c’est qu’elles étaient dissimulées au point que j’ai seulement réalisé qu’elles étaient en moi plusieurs heures plus tard. Je pensais continuellement à ce que je pouvais lui répondre, mais n’ai pu le faire jusqu’à ce que j’ai compris que c’était exactement les attachements je devais abandonner.


Ces phrases de Maitre sont apparues dans mon esprit : Le plus souvent, nous transformons le karma à travers des conflits de xinxing entre les gens, c’est ainsi que la transformation se fait la plupart du temps. La peine que nous ressentons dans les conflits et les tensions avec les autres dépasse même la douleur du corps. Je dis que la douleur physique est la plus facile à supporter, on serre les dents et ça passe. C’est dans les intrigues mutuelles que le cœur est le plus difficile à maîtriser. (Zhuan Falun, 4eme Leçon, Transformation du karma)


Puis, une pensée s’est formée dans mon esprit, que oui, s’il était encore possible de soumettre un partage d’expériences pour la conférence de Fa, je ne reculerais pas. Quelques heures plus tard, la lettre du FXH européen est arrivée, déclarant qu’ils repoussaient la date limite....Je n’arrivais pas à en croire mes yeux. C’était comme un indice du Maître. Et, j’ai dit que si c’était possible, je le ferai....alors j’ai commencé à l’écrire.


1. Ma mère a quitté la Terre

Le 2 août 2014, à midi, lors du FZN, j’ai reçu un appel téléphonique, ce fut comme un coup de tonnerre. Ma mére nous avait quitté. Je ne savais pas qu’une telle douleur existait. Avant cela, je pensais que j’avais beaucoup expérimenté. De plus, je suis une pratiquante de Falun Dafa qui sait que la vie sur Terre n’est simplement qu’un état. Ici, pendant un moment, tout a cessé d’exister pour moi. Je voulais rentrer à la maison pour mon pére le plus vite possible, mais nous étions éloignés de deux heures en voiture. Je voyageais avec mes compagnons de pratique, qui étaient aussi des membres de ma famille. Je pensais que je ne pouvais pas leur montrer ce que je ressentais, parce qu’ils ne comprendraient pas. Je suis une pratiquante. Je dois le prendre avec légèreté. Le contexte de cette histoire est qu’enfant, une de mes plus grandes peurs était de perdre ma mère...et là, en cette chaude journée d’été, à 24 ans, je devais l’affronter. Et pendant des mois, je n’ai pu le surmonter. Lors des premières semaines je devais rapidement me ressaisir, parce que l’ensemble Tian Guo Marching Band venait en Hongrie, ce qui est réellement un événement considérable pour nous, pour mes compagnons de pratique et aussi pour les êtres sensibles, alors j’ai fait ce que je devais faire et demandé au Maître de m’aider à surmonter la situation.


J’étais diligente dans l’étude du Fa, et trouvé cette partie dans Zhuan Falun: Puisque l’être véritable d’une personne est son esprit originel, seule la mère ayant donné naissance à votre esprit originel est votre mère véritable. Dans les six voies de réincarnation, vos mères tant humaines que non humaines ont été innombrables. Dans toutes vos existences, combien avez-vous eu d’enfants? Ils sont aussi innombrables. Qui est votre mère, qui sont vos enfants? Quand on a quitté ce monde, on ne se reconnaît plus les uns les autres, mais vous devrez quand même payer pour le karma que vous avez contracté. Comme les êtres humains vivent dans l’illusion, ils ne peuvent justement pas renoncer à ces choses. Certains ne peuvent pas se détacher de leurs enfants, ils disent «comme il était adorable», mais il est mort; ou bien « comme ma mère était bonne », mais elle est morte aussi; ils ont tant de chagrin, on dirait presque qu’ils veulent les suivre pour le restant de leur vie. Réfléchissez, n’est-ce pas les démons qui viennent pour vous tourmenter? De cette façon, ils vous empêchent de mener une vie tranquille. (6eme conférence, Les démons engendrés par son propre esprit)


J’ai récité cette partie de nombreuses fois et tenté de faire de mon mieux pour abandonner ma sentimentalité. Mais, dès que nous avons eu terminé les événements avec Tian Guo Marching Band, il m’a semblé que je pouvais à présent laisser s’épancher mon coté humain, que je pouvais pleurer et laisser mon coeur ressentir la douleur. Malheureusement, c’était très humain et il a été trés difficile de retourner à ma vraie nature. J’ai obtenu beaucoup d’aide à travers le processus de la nouvelle traduction de Zhuan Falun avec une compagne de pratique. Nous y avons travaillé presque chaque matin, durant 1 heure et demi à 2 heures. Je ne saurais être suffisamment reconnaissante au Maître pour cet arrangement. J’étais obligée d’étudier la Loi avec une grande concentration. Non seulement, nous lisions ensemble, mais nous corrigions la traduction. Ainsi, j’y ai prêté une grande attention. Le pouvoir du Fa était stupéfiant. Avec aussi l’aide de la compassion sans bornes de la compagne de pratique, qui m’a beaucoup aidée à traverser cette période avec ses propres expériences. Il m’a été extrêmement bénéfique qu’elle ne me condamne pas, ne me dise pas que je ne pouvais pas être comme ceci ou cela.


Grâce à l’étude de Fa, tout peut-être résolu, chaque test peut être passé. Peut-être pas la première fois, peut-être chuterons-nous au cours du processus, mais nous pouvons toujours nous relever. En même temps, perdre ma mère m’a aussi rappelé un point important. Qui est que notre temps est limité. Aussi difficile que ce soit, j’aimerais beaucoup mieux faire les choses en lien avec elle, l’aider davantage....je ne peux plus le faire. Je ne peux pas renverser la roue du temps. Mais j’ai encore une chance de mieux cultiver moi-même et de mieux faire les trois choses, pour sauver davantage d’êtres sensibles.


2. Rejoindre le projet Ride to Freedom

La seconde partie de mon partage est étroitement lié à la première. A savoir, nous avons eu des informations sur Ride to Freedom environ à la période où j’ai compris que sauver les êtres sensibles est extrêmement urgent, de même qu’abandonner nos attachements dans chaque aspect. Lorsque j’ai été plus informée sur le projet, j’ai été un peu choquée. Je pensais que cela ne serait pas facile pour moi. Je suis attachée à de nombreuses choses, et c’est très difficile pour moi lorsque je n’ai pas pas ma propre petite vie privée. La tournée allait durer plus de 6 semaines. Cela m’a effrayée, mais alors j’ai trouvé e passage dans " Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa" :

Selon elles, si vous voulez me sauver, vous devez d’abord arriver à mon niveau, vous devez avoir cette vertu majestueuse avant de me sauver. Sans cette vertu majestueuse, sans avoir atteint le niveau que j’ai, comment pouvez-vous me sauver ? Alors elles vous font culbuter, subir des épreuves, elles vous font éliminer vos attachements, une fois votre vertu majestueuse établie, vous aurez cultivé et pratiqué jusqu’à ce niveau et pourrez les sauver. ( Enseignement de Fa à la conférence de Fa de Washington D.C 2011)


Cette fois, j’ai pensé que c’était réellement une grande chance d’abandonner mes attachements au confort et à la paresse. Et je ne savais même pas à quel point c’était une grande chance.


D’abord, nous avons présenté le projet à nos familles et amis. J’étais surprise de leur retour. Avant, ils n’étaient pas vraiment intéressés par nos efforts pour mettre fin à la persécution. Maintenant, ils se joignaient avec joie à notre campagne de selfies, qui consistait à prendre une photo avec nous et la poster sur un média social, où nous légendions la photo en disant pourquoi ils nous soutenaient et pourquoi clarifier les faits. Par exemple: "Nous soutenons cette tournée de 5000 km de Los Angeles à Washington D.C, pour éveiller les consciences sur les enfants rendus orphelins par la persécution contre le Falun Gong. Merci à vous de nous soutenir ! " De cette manière, tous leurs amis et sympathisants pouvaient voir ce message.


Ma compréhension est que c’est une très bonne chose, parce qu’ils déclaraient ouvertement, qu’ils étaient du coté de Dafa. Tout en se préparant pour la tournée, je pensais que cela valait dejà la peine de s’y joindre. Ce faisant, j’ai abandonné beaucoup de choses, des attachements à des choses matérielles. La tournée débutait avec un gros budget, qui a diminué avec le temps. Ainsi, c’est devenu un investissement financier beaucoup plus important que nous ne le pensions initialement. Nous savions aussi, qu’alors que nous serions là, nous aurions des dépenses, mais beaucoup moins de revenus. Le temps passait et davantage d’épreuves sont apparues. Plusieurs pratiquants ont abandonné le projet. Je savais que nous ne pouvions abandonner, nous devions avancer fermement.

Juste avant de quitter la Hongrie, nous avons eu la chance de participer à un événement de 4 jours, qui là où nous vivons, est un des événements les plus visités. Je ne m’étais jamais rendue à cet événement auparavant, donc, je ne savais pas exactement à quoi m’attendre. Habituellement, cet événement est arrosé par la pluie, et ce jour-là, cela semblait se reproduire. Le premier jour, nous nous tenions là sous la pluie et le vent glacial, avec mes compagnons de pratique, toute la journée. Nous n’avons pas abandonné, nous ne pouvions pas abandonner. Le second jour, la pluie ne s’est montrée que le matin, et le 4eme jour, il n’a plu qu’une fois l’événement terminé. Nous avons pris beaucoup de photos et clarifié les faits à de nombreuses personnes sur la persécution contre Falun Dafa. Nous pouvions participer à plusieurs événements avec Ride to Freedom, et tous se sont bien déroulés. Et non seulement, les gens ont entendu parler de la persécution, mais ils ont voulu activement aidé. Et presque tout le monde nous a dit, combien ces enfants étaient fantastiques, même s’ils ne sont que des adolescents, en sacrifiant leurs vacances d’été pour un but si noble.


3. La tournée

Lors du vol, je m’inquiétais déjà. Je m’inquiétais de mon anglais imparfait, m’inquiétais de la volonté que je pourrais démontrer chaque jour, si je serais capable d’abandonner mes attachements, de prendre les épreuves légèrement. J’ai choisi la stratégie de faire fermement les exercices, étudier le Fa et de faire FZN. Lorsque j’avais une minute de libre, je faisais déjà une des trois choses. Dans le même temps, lentement mais pas trop, mes craintes ont refait surface. Nous avons passé la 3eme nuit dans le désert. Nous avions seulement une bâche. Un sentiment intéressant était de faire face au fait que je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais m’échapper de là. Je devais dormir là. Je transpirais. J’avais terriblement peur des araignées, des serpents et des insectes. Je pensais me rendre aux toilettes pour rassembler mes forces. Alors que j’étais sur le point d’y aller, les autres m’ont même avertie de regarder aux alentours avant d’y entrer, simplement pour m’assurer que rien ne sauterait sur moi. Je ne savais pas si je devais pleurer ou rire. Puis, j’ai trouvé là une des filles de l’équipe, craignant de passer la porte. Sans une pensée, j’ai ouvert la porte, vérifié l’endroit et l’ai laissée entrer.


Cette situation m’a fait réaliser que je suis une pratiquante et que les choses ne se produisent pas par coïncidence. Nous en faisons partie. Je ne peux pas laisser mes peurs me vaincre, parce qu’alors un serpent ou une chose similaire apparaitra réellement. Le Fashen du Maître est avec nous, si ma croyance en Maître et dans le Fa est pure, rien ne peut m’arriver. Et c’est la façon dont je peux faire de mon mieux pour aider l’équipe entière, puisque je suis aussi responsable pour eux.


Dans Zhuan Falun, 4eme Leçon, Guanding, notre Maître enseigne: Mes Corps de Loi savent tout; quoi que vous pensiez, ils le savent, ils sont capables de tout faire. Si vous ne cultivez pas et ne pratiquez pas, ils ne s’occuperont pas de vous; si vous cultivez et pratiquez, ils vous aideront jusqu’au bout.


Cette compréhension m’a aidée à surmonter même les situations les plus difficiles, me rappelant qu’il ne peut rien ne arriver.


Chaque minute, chaque jour était une leçon continue, si nous pouvons croire inconditionnellement en Maître et dans le Fa, si nous pouvons penser aux autres en chaque situation et abandonner nos attachements, je pense qu’à un certain degré, nous réussirons et sauverons beaucoup d’êtres.


Ceci n’est que ma compréhension actuelle à mon niveau limité. Veuillez s’il vous plait, pointer avec compassion ce qui est inapproprié.


Merci Maître, merci compagnons de pratique !


[Partagé à l'occasion du Fahui européen 2015 à Vienne]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.