Devenir finalement une pratiquante de Dafa de la période de la rectification de Fa

Bonjour vénérable Maìtre !
Bonjour à tous les pratiquants !


Mon nom est Mai et je suis originaire de la Suède. Depuis que j’ai 19 ans je me suis toujours demandée quoi faire pour éviter de revenir à ce niveau de l'humanité.


Je suis une artiste et orfèvre et j’ai beaucoup travaillé avec mon corps. Un jour, après avoir terminé plusieurs œuvres sculptées manuellement dans la pierre, de 4 mètres de diabase et 6 mètres de granite, j’ai commencé à ressentir beaucoup de douleur dans mes articulations. Rien n’arrivait à calmer cette douleur.


J’ai beaucoup voyagé en Asie du Sud-est et au cours d'un de mes voyage dans les années 80, j’ai découvert l'acupuncture et la phytothérapie chinoise qui ont fait des merveilles pour calmer ma douleur. J’étais si emballée que lorsque je suis rentrée de voyage, mon mari et moi avons initié,en 1986, la première pratique d'acupuncture suédoise . Donc, la médecine alternative chinoise ne m’est pas étrangère.


Un jour, j’ai vu des gens qui faisaient des mouvements et j'ai ressenti le besoin d’observer. J’ai alors demandé si je pouvais essayer. J’ai tout de suite senti que c’était quelque chose hors de l'ordinaire, une chaleur s’est répandue partout dans mon corps quand je faisais les exercices. Ma douleur a tout de suite disparu même si les mouvements étaient statiques, tout est devenu plus lumineux autour de moi. Je me sentais bien et propre. J’étais de retour à mon vrai foyer. C’était en 1998. Ce que j’avais découvert était le Falun Gong. Je suis allée plusieurs fois sur le site de pratique cet été-là, j’ai acheté et lu le livre Zhuan Falun. Mais je n'ai pas pu en accepter tout le contenu, alors je lisais un peu ici et là dans le livre. Un an plus tard, j’ai arrêté de cultiver. J’étais trop attachée à la vie humaine ordinaire. Tout ce que j’entreprenais marchait bien – j’avais beaucoup de travail intéressant et n’avais donc pas de temps pour la cultivation.


En 2001, j’ai fait une crise cardiaque et suis allée à l'hôpital. La moitié de mon corps était paralysé, mais la paralysie a disparu presque aussitôt. Ils n’ont rien trouvé sur la radiographie. J’ai donc pu rentrer à la maison. Par la suite, je n’ai pas beaucoup réfléchi à cet incident. Cependant, j’ai décidé de revenir dans ma ville natale sur une grande île pour me reposer. J'ai alors commencé à lire le Zhuan Falun et à pratiquer à nouveau. Je lisais le livre chaque jour, alors j’ai compris ;j’étais tombée malade parce que j’avais cessé de pratiquer le Falun Gong - même si je n’étais pas vraiment malade. Je pense que c’est ma croyance en Dafa et en le Maître Li Hongzhi, qui m’a permis d’aller de l’avant malgré les difficultés. C’était la première fois que le Maître testait ma détermination à cultiver.


Un soir, alors que je lisais, j’ai vu une bulle transparente entrer par la fenêtre et elle me parlait. Elle parlait si vite que je ne pouvais pas comprendre ce qu'elle disait, car c’était mille voix qui parlaient en même temps, comme les images sur un film. Enfin, j’ai réussi à en discerner une, à propos d’une machine dont nous devions nous méfier. Une boîte qui pouvait tout faire et était très dangereuse pour nous. Plus tard, j’ai compris que c’était peut-être au sujet de l'ordinateur. Un jour, j’ai vu beaucoup de démons à l’extérieur de ma fenêtre. Une autre fois, j’ai vu dans le ciel un SOS écrit dans les nuages. J’ai pensé, maintenant c’est la période finale de la fin du Darma.


En 2003, j’ai quitté mon emploi suite à une allergie aiguë au métal. Cette situation me stressait. Ma cultivation n’était pas très bonne, tout allait de travers.


J’ai fait une crise cardiaque et j’ai dû aller à l'hôpital. Ils n'ont rien vu du tout avec leurs instruments. Mais ils voulaient me faire prendre des médicaments ce que j’ai refusé. J’ai dit que ces comprimés me donnaient des étourdissements. Ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas provoquer d’étourdissements car c était juste des médicaments pour éclaircir le sang, comme celui qu’on trouve dans Albyl. Puis j’ai pensé, je suis une disciple de Falun Dafa, je ne suis pas malade. Je suis rentrée chez moi et j’ai dit que je ne prendrais pas ces médicaments. Ils ont dit, alors vous prenez la responsabilité au cas où quelque chose vous arriverait. Depuis j’ai tout pris au sérieux, j’ai étudié Zhuan Falun et émis des pensées droites. Je dois dire que j’ai eu beaucoup d'épreuves physiques en tant que disciple de Dafa. C’était la deuxième fois que le Maître testait ma détermination à cultiver. Oui, le Maître m'a testée avec beaucoup d’autres épreuves mais ce serait trop long de tout raconter ici.


Un jour, il n’y a pas très longtemps, j’ai décidé de cesser de rester bien en sécurité dans ma tanière et de commencer à aider à la rectification de Fa. J’ai commencé à distribuer des dépliants sur les droits de l’homme, sur la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine, des dépliants sur les films; Free China et Transcender la peur. J’ai aussi expliqué la vérité sur la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine à tous mes amis et à différentes entreprises près de chez moi. J’ai également fait signer la pétition pour les Nations-Unis.


En juillet de cette année, je suis allée à Stockholm pour assister à la commémoration du 20 juillet 1999 quand la persécution a commencé le en Chine. C’était la première fois. J’ai participé à la démonstration des exercices du Falun Gong devant l'ambassade chinoise et aidé à distribuer des dépliants pour expliquer la vérité sur la persécution. En même temps, il y avait aussi l’exposition d'art Zhen Shan Ren qui était présentée à Stockholm. Au cours de la nuit, j’ai décidé de rester à Stockholm pendant 16 jours et d'aider pour l'exposition et clarifier la vérité aux touristes chinois. Je souriais en écrivant ce partage. Tout ne se passe pas comme on se l’imagine, ça peut être encore mieux ! Chaque matin, je suis allée à la Maison du Conseil de Stockholm à 9 h et j’ai fait les exercices de Falun Gong lorsqu’il y avait beaucoup de touristes. Des touristes du monde entier et beaucoup de touristes chinois viennent visiter cet endroit. " Les Chinois sont souvent très surpris d'y voir une pratiquante de Falun Gong occidentale.


Un jour, environ 10 à15 personnes se sont arrêtées là où je me trouvais, et tout le monde voulait le journal. Ils étaient si heureux et me parlaient comme s’ils pensaient que je comprenais ce qu'ils disaient. J’ai hoché poliment la tête à tout le monde qui me parlait, même si je ne comprenais rien. Mais c’était comme si je pouvais comprendre ce qu'ils disaient - de toute façon, c’était surtout à propos du Falun Gong, ils avaient des amis en difficulté, ils parlaient l'un après l’autre, en sorte que presque tout le groupe participait à la discussion. Certains avaient même les larmes aux yeux. Ils étaient heureux de me parler de leur désespoir. Quelques guides touristiques sont aussi venus me voir et m'ont demandée quelle sorte de mouvements nous faisions et j’ai expliqué que c’étaient les exercices du Falun Gong, une sorte de pratique de Qigong et de raffinement spirituel. Je leur ai aussi parlé de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. Une guide en particulier était très contrariée et négative envers le Falun Gong. J’ai commencé à lui clarifier la vérité. Elle s’est détendue et je lui ai expliqué un peu plus. Lorsque nous nous sommes quittées, elle a souri, m'a embrassée et a dit que ça avait été un plaisir de discuter de cela avec moi. Désormais, elle serait contente de pouvoir expliquer la vérité concernant le Falun Gong à tous ses touristes chinois.


Quand j’ai aidé à l’exposition de Zhen Shan Ren, je disais que j’étais pour les droits de l’homme et que nous avions une exposition sur les expériences de persécution des pratiquants de Falun Gong. J’ai distribué des dépliants en encourageant les gens à signer la pétition contre le prélèvement d'organes sur les pratiquants de Falun Gong, les chrétiens et les gens qui ne pensent pas comme le PCC veut qu'ils pensent en Chine. Les gens qui voyaient l'exposition étaient très tristes après et beaucoup avaient les larmes aux yeux. Nous avons eu plusieurs belles rencontres avec des gens de partout dans le monde. Participer à l'exposition est une expérience difficile à décrire et émotionnellement mon cœur était très heureux. Je n’avais jamais été avec d'autres pratiquants pendant si longtemps au même endroit. Mon niveau s’est élevé et je me sentais comme dans une bulle de verre, tranquille et très attentive toute la journée à tout ce qui m’entourait. Un jour, j’ai senti une douleur dans ma tête et le soir, je ne voyais presque rien. Je voyais des lumières blanches dans mes yeux et j’ai beaucoup transpiré – j’ai dû changer les draps pendant plusieurs nuits. Pendant les 16 jours, je ne dormais que de 2 à 4 heures la plupart du temps.


Quand je suis rentrée, je m’étais libérée de divers attachements. Dans mes rêves, j'ai compris quels étaient les attachements que je devais abandonner. Il y a eu des nuits ou je ne dormais pas beaucoup car je sentais une pression dans les yeux et dans tout le corps. Beaucoup de karma dans mes os a été expulsé. Je suis éternellement reconnaissante. Suite à ces changements, j’ai appris à être humble face aux conflits. En ayant du respect et de l'appréciation envers les autres pratiquants et les gens, mon esprit est devenu plus pur et l'énergie positive s’est considérablement accrue dans son ensemble. J'espère qu'avoir ouvert mon esprit m’aidera à être une disciple de Dafa de la rectification de Fa et à aider le Maître à rectifier le Fa. Je n’ai peut-être pas bien fait sous de nombreux aspects, mais en tant que disciple de Dafa, je ne peux plus penser juste à moi. Je dois sauver les êtres et clarifier la vérité aux gens. Je veux tout lâcher et aller de l'avant, être droite, regarder à l'intérieur, pratiquer et étudier le Fa. C’est ce que le Maître veut.

Merci Maìtre!
Merci à tous les pratiquants!

[Partagé au Fahui européen 2015 à Vienne]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.