"Mon choix est fait" suivi de "mes modestes expériences", par un pratiquant d'Alsace

Pour m’encourager dans ma cultivation et pratique, j’ai souvent lu sur le site Internet Minghui des témoignages des compagnons de cultivation et ai assisté aux conférences de partage d’expériences de Madrid, en octobre 2014, et de New-York, en mai 2015. J’ai voulu aussi, à ce Fahui de Vienne, partager avec vous mes modestes expériences de cultivation et de pratique, tout en sachant que nos chemins sont individuels et que tout ce que nous faisons et nous rencontrons font partie de notre xiulian. J’ai alors sollicité l’aide bienveillante de notre vénérable Maître.


J’ai eu 73 ans en mai dernier. Enfant, j’étais souvent malade et je fus même condamné par la médecine conventionnelle. Mes parents étaient enseignants et mon père était autoritaire. Pour éviter d’être tapé à la moindre faute, j’avais inconsciemment décidé d’être un enfant travailleur et modèle. En revanche j’étais timide, hyperémotif et un peu bègue. J’étais très croyant lorsque j’étais en Afrique mais durant mes études universitaires en France, je l’étais devenu beaucoup moins. Mon épouse est athée et nos deux filles aussi. Après avoir obtenu mes diplômes de vétérinaire et de nutritionniste, je suis retourné dans mon pays, le Togo, pour y travailler dans la Fonction Publique. Le Togo est dirigé par une dictature militaire implacable depuis 1967. J’ai été arbitrairement arrêté en septembre 1985, sauvagement torturé, radié de la Fonction Publique pour abandon de poste alors que j’étais placé en garde à vue au commissariat de police, et condamné à 5 ans d’emprisonnement après une parodie de procès. Sous la pression de la communauté internationale, le gouvernement togolais m’a élargi en janvier 1987. J’ai dû regagner la France en décembre 1989 pour m’y installer en profession libérale jusqu’à ma retraite en juin 2013.


COMMENT J’AI DÉ COUVERT LE FALUN GONG

Durant cette dure épreuve, j’ai eu la conviction intime et ferme que Dieu existe, que les divinités existent. Dès lors, je me suis mis à leur recherche. J’ai touché à beaucoup de choses du monde occidental et du monde oriental pour me reconstruire, restaurer ma santé et renforcer mon développement psycho-spirituel ; j ‘ai aussi appris différentes sortes de thérapies relevant de la médecine énergétique.


Le 23 janvier 2001, j’ai vaguement entendu à la radio cette fameuse histoire d’auto-immolation de cinq pratiquants de Falun Gong sur la place Tiananmen. Instantanément, je me suis dit intérieurement sans savoir pourquoi : Ah, ça m’intéresse ! C’est ce que je vais faire. Pris dans l’engrenage de la routine quotidienne, j’avais complètement oublié le nom de cette discipline dont je ne me souvenais plus.


Finalement, c’est en août 2009 qu’un compatriote vivant en Allemagne, est venu me rendre visite à Colmar. Il m’a parlé du Falun Gong, encore appelé Falun Dafa, et m’a montré les exercices que j’ai eu du mal d’ailleurs à mémoriser. J’ai commandé le livre Zhuan Falun. Je l’ai superficiellement lu et je l’ai ensuite rangé. Lorsque j’ai voulu le relire je n’arrivais plus à le retrouver. J’ai longtemps cherché où je pouvais apprendre à faire la pratique des cinq exercices. Après plusieurs mois de recherche, j’ai finalement découvert le site de pratique de Colmar. Je m’y suis rendu et j’ai appris à faire les exercices.


Le Falun Gong était malheureusement enseigné comme un qigong ordinaire, se limitant à la guérison des maladies et au maintien de la santé dans le cadre du Groupe Santé Colmar ; ce qui était complètement à l’opposé de ce que Maître voulait ! Comme ma charge de travail était très importante à cette époque je me contentais de faire uniquement la pratique, pensant soutenir ainsi les compagnons de cultivation de la Chine continentale soumis à une sévère et brutale persécution. J’ignorais les trois choses que Maître demande aux disciples de faire.


LA TRANSITION SPIRITUELLE : SUIVRE UNE SEULE VOIE DE CULTIVATION

J’ai recommandé début 2011 un autre exemplaire de Zhuan Falun. Je l’ai relu plusieurs fois et j’ai eu une compréhension beaucoup plus profonde que lors de la première lecture. Tout en découvrant l’immense beauté du Falun Dafa, je continuais cependant à hésiter entre ce que je faisais avant et le Falun Dafa.


J’avais beaucoup investi dans ce que je faisais et j’étais attaché à ces méthodes. Le choix devenait difficile, urgent et exclusif ; c’était soit l’un ou soit l’autre puisque « cultiver et pratiquer exige de s’engager dans une seule voie » comme cela est écrit clairement et plusieurs fois dans le Zhuan Falun.


Mon ami vivant en Allemagne est revenu me rendre visite à Colmar en août 2011. Il m’a de nouveau clarifié la vérité et m’a expliqué que ce sont les forces anciennes qui m’empêchaient de faire Dafa.


Pendant 3 jours nous avons cultivé et pratiqué ensemble. Au moment de retourner en Allemagne, je lui ai dit : " Mon choix est fait ! Je vais uniquement cultiver et pratiquer le Falun Dafa à partir de septembre, mais il me faudra quelques mois pour me désengager complètement de tout ce que je faisais avant. Je me suis éveillé à ce que Maître a dit dans les citations suivantes extraites du Zhuan Falun :

" Nous allons remettre de l’ordre dans tout cela, garder ce qui est bon et supprimer ce qui est mauvais, nous vous garantissons qu’à l’avenir vous serez capable de cultiver et de pratiquer, mais il y a une condition : c’est que vous soyez réellement là pour étudier la grande Loi. "


"Après avoir purifié votre corps, je vous pousserai au-delà de ce niveau et je vous installerai un système complet de cultivation et de pratique, ainsi dès le début vous pourrez cultiver et pratiquer directement à un niveau élevé. "


" Nombreux sont ceux qui voudraient cultiver et pratiquer vers les niveaux élevés, or cette chose est posée là devant vous et vous ne le réalisez peut-être pas encore ; vous avez cherché partout des maîtres, vous avez dépensé beaucoup d’argent et vous n’avez rien trouvé."


J’ai donc refusé les arrangements des forces anciennes et choisi d’être guidé par le Fa dans la Grande Voie sans forme du Falun Gong. Dès le mois de septembre, j’ai définitivement arrêté de consommer des boissons alcoolisées, d’ailleurs je buvais très peu, presque rien. Trois semaines plus tard, la douleur dans mon épaule droite que je ressentais de façon intermittente depuis 4 ans a complètement disparu.


Le 31 mars 2012, je m’étais rendu à Francfort pour voir pour la première fois Shen Yun avec mon ami. Bien qu’il connût avant le lieu du spectacle, nous avions longtemps tourné en rond avant d’y arriver ; nous étions en retard et n’avions vu que la deuxième partie de la représentation. Le lendemain matin, alors que je faisais la pratique avec lui, mon corps fut réajusté et restructuré par Maître. Mon corps fut purifié quelques jours après mon retour à Colmar et je sentis tourner le Falun dans mon bas ventre. J’ai prié Maître de protéger mon Falun pour qu’il ne se déforme pas jusqu’à ce que j’abandonne complètement en juin ce que je faisais avant de cultiver dans Dafa.


ENTRER DANS LA TRANQUILLITÉ

Entrer dans la tranquillité est pour moi un problème que je ne suis pas encore arrivé à résoudre complètement. Dès que je commence à entrer dans la tranquillité j’en ressors aussi sec comme si j’avais peur d’être en contact avec mon moi profond ; j’étais à la recherche d’une technique efficace pour résoudre ce problème.


Maître a dit dans le Zhuan Falun : "Autrement dit, la raison principale pour laquelle on est incapable de trouver le calme n’est pas une question de technique, il n’y a pas de recette miracle, c’est parce que votre pensée et votre cœur ne sont pas purs."


J’avais une haute opinion de moi avec tout ce que j’avais fait auparavant. Mais en cherchant à l’intérieur de moi-même, j’ai découvert que j’avais réprimé ou dissimulé en moi-même beaucoup d’attachements nés de mes émotions et de divers désirs ; je ne les avais pas enlevés du tout.


ME CULTIVER AU SEIN DE DAFA ET DEVENIR PROGRESSIVEMENT DILIGENT

Apprendre à regarder à l’intérieur pour enlever mes attachements.
Maître a dit : " Pour un pratiquant, regarder à l’intérieur est un trésor de la Loi "

.
Au début, j’éprouvais beaucoup de difficultés à chercher à l’intérieur et je n’étais pas sûr de trouver les vrais attachements à enlever. Mais, progressivement, j’ai pu identifier certains d’entre eux dans les tribulations ou interférences que j’avais rencontrées. Les attachements sont comme un oignon qu’il faut éplucher couche par couche. Je donne ici quelques exemples.


Protégé dans un accident de voiture.

Le 10 juillet 2013, je conduisais ma voiture pour aller rencontrer et livrer des produits vétérinaires à un confrère venu spécialement de Turquie. Il faisait chaud ce jour-là et j’étais fatigué. J’ai dû somnoler un bref moment au volant et ma voiture heurta violemment la glissière de sécurité. Elle était complètement hors d’usage, aucun médicament n’était cassé. Je sortis indemne, sans aucune blessure, décontracté. Je n’eus pas peur. Les gendarmes furent très gentils à mon égard et s’inquiétèrent beaucoup pour moi. Ils insistèrent pour m’emmener à l’hôpital mais je refusai en leur disant que je n’avais rien. Je remerciai du fond de mon cœur Maître de m’avoir protégé.


Passer l’épreuve de la luxure et tenter d’éliminer les pensées de luxure elles-mêmes. Après avoir subi deux échecs cuisants dans l’épreuve de la luxure pendant mes rêves, j’étais consterné, déprimé et je tenais absolument à la réussir ce test à la prochaine occasion.


Maître a dit dans le Zhuan Falun : " Dans ce genre de cas, on a affaire soit à des perturbations des démons, soit au Maître qui transforme un objet en un autre pour vous tester, ces deux formes existent l’une et l’autre parce que tout le monde doit passer cet obstacle. Nous débutons la cultivation et la pratique comme des gens ordinaires, et passer cet obstacle est le premier pas, chacun le rencontrera."


J’ai dû cultiver et pratiquer davantage mon xinxing et me considérer comme un vrai pratiquant avant de m’endormir pour réussir ce test. Par ailleurs, j’ai profité de mon dernier voyage au Togo pour mettre fin à mes relations extra-conjugales. Je m’exerce à éliminer de mon esprit toutes pensées de luxure elles-mêmes.


Karma de maladies. J’ai souffert, à des moments différents et dans des circonstances différentes, de certaines affections telles que l’inflammation subite de mon pied gauche, de gastrite s’accompagnant de vomissements pendant 3 jours, de bronchite avec une toux qui a duré 2 mois, de maux de dents. Je savais que c’était l’élimination de mon karma et des tests pour mesurer ma détermination envers Dafa. Je n’ai pris aucun médicament. J’ai regardé à l’intérieur de moi pour éliminer les attachements à l’égoïsme, à la peur de la maladie, au ressentiment, à me faire valoir, à la jalousie, à la séduction, à n’entendre que des éloges, à ne pas accepter les critiques etc..


SOUTENIR LA RÉSOLUTION EUROPÉENNE CONTRE LES PRÉLÈVEMENTS FORCÉ S D’ORGANES EN CHINE

Nous étions une vingtaine de pratiquants venus de plusieurs pays d’Europe à nous rassembler, du 10 au 12 décembre 2013, devant le parlement européen à Strasbourg pour soutenir le projet de résolution contre les prélèvements forcés d’organes en Chine. Il faisait un froid de canard ; nous avions paisiblement fait la pratique des 5 exercices et clarifié la vérité aux eurodéputés et au public. Le 12 décembre dans l’après-midi, 6 compagnons et moi-même avons réussi à pénétrer dans la salle où la commission sur les questions urgentes s’était réunie pour débattre de la question chinoise. Nous avons émis la pensée droite pendant tout le débat et le vote, finalement, le bien l’a emporté sur le mal. La Résolution européenne 2013/2981 /RSP a été adoptée dans un tonnerre d’applaudissements.


SAUVER LES ÊTRES EST LA RESPONSABILITÉ HISTORIQUE DES DISCIPLES DE DAFA.

C’est en participant à une réunion des pratiquants de France en Bretagne, début novembre 2013, que j’ai compris l’importance de sortir pour clarifier la vérité et de participer aux différents projets des disciples de Dafa pour sauver les êtres. Je me suis inscrit au projet Free China.
Distribuer des flyers m’a aidé à abandonner de nombreux attachements.


Je ne sortais pas encore pour clarifier la vérité lorsque j’exerçais ma profession. Cependant, je parlais du Falun Dafa à certaines personnes qui venaient faire soigner leur animal en ma clinique et que je jugeais réceptives à mon message car en Alsace beaucoup de gens sont étroits d’esprit, empoisonnés par le judéo-christianisme et le matérialisme. J’avais peur qu’ils médissent sur moi et de les perdre comme clients. Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai commencé à sortir timidement pour distribuer les flyers de falun Gong, de Shen Yun, d’arrêt des prélèvements forcés d’organes et faire signer la pétition. J’ai réalisé que je n’étais pas souvent dans le Fa ; j’ai regardé à l’intérieur pour corriger mes failles et me conformer aux critères de Fa. Je suis sorti de plus en plus souvent et j’ai pu abandonner les attachements au qu’en dira-ton, à la timidité, la discrimination basée sur l’apparence, le sexe et l’âge des gens ordinaires que je rencontre. Je dois les sauver tous, sans être sélectif.


Maître a dit dans qu’est-ce qu’un disciple de Dafa ? : " Vous devez sauver tous ceux que vous rencontrez, quelle que soit leur identité, leur classe sociale, qu'ils soient présidents ou mendiants. "


J’ai acquis plus de confiance et de détermination en moi et je me suis ouvert à plus de compassion sans toutefois atteindre ce que Maitre a enseigné dans qu’est-ce qu’un disciple de Dafa ? " la véritable compassion, il n’y a là-dedans aucun égoïsme, et avec qui que ce soit, avec n’importe quel être on traite un problème avec la pensée droite, avec un amour compatissant " comme a dit Maître.


PARTICIPER A LA PROMOTION DE FREE CHINA

Free China, les 9 Commentaires sur le PCC, le massacre de la place Tiananmen en juin 1989, la persécution du Falun Gong et les prélèvements forcés d’organes m’ont complètement ouvert les yeux sur la catastrophe humanitaire en Chine. Aussi me suis-je impliqué corps et âme dans le projet Free China. Aujourd’hui, le courage de croire n’est plus un rêve ! Je suis convaincu que le jour approche, de plus en plus vite, où le PCC ne verra plus le soleil se lever.


La coopération avec un autre pratiquant du projet est excellente. Nous avons fait 4 projections à Colmar et ses environs et nous avons clarifié la vérité ; à chaque fois, le public avait bien apprécié le film et était profondément ému. Au cours de l’une de ces projections, nous avons eu une grosse interférence qui reflétait notre état de xiulian et celui du groupe de pratiquants de Colmar. J’ai cherché à l’intérieur et ai identifié mes attachements à la perfection, la dépendance informatique, la sentimentalité, la réussite et au confort. Free China a également été projeté, de nombreuses fois, au Bénin et au Togo lors de mes séjours que j’y ai effectués en 2014 et 2015. Juste avant mon deuxième séjour, une interférence avait surgi et avait touché ma famille. J’ai émis plusieurs fois la pensée droite pour éliminer cette perversité ; j’ai abandonné l’attachement à la peur et érodé considérablement les attachements à la famille et la politique.


HONGFA EN AFRIQUE.

Les caractéristiques régionales africaines sont des plus difficiles : pauvreté voire misère, ignorance, analphabétisme, fanatisme religieux, situation sanitaire désastreuse, inaccessibilité de certaines régions habitées, dictature dans la plupart des pays, influence grandissante de la Chine communiste etc…
La diffusion de Dafa en Afrique est plutôt lente par rapport aux autres continents. En effet, le Falun Dafa est seulement pratiqué par un nombre infime de disciples disséminés dans quelques pays. Il était inconnu en Afrique de l’Ouest jusqu’en janvier 2013 lorsque nous l’avions introduit au Togo et créé l’Association Dafa Togo avec l’ambition de promouvoir la diffusion de Dafa dans tout l’ouest africain. Il y a près de 350 personnes qui ont appris le Falun Gong grâce à cette association et avec l’aide du Maître.


CONCLUSION

Voilà résumées mes expériences de xiulian. Je cultive et pratique sans pouvoirs de gong. J’ai perdu beaucoup de temps avant de m’éveiller au Falun Gong et de le cultiver et pratiquer réellement. Je suis déterminé à aller de l’avant, à faire de plus en plus et de mieux en mieux les trois choses qu’un disciple de Dafa doit faire selon Dafa pour sauver les êtres en aidant le Maître à rectifier la Loi.


Aucun obstacle n’est infranchissable sur le chemin que Maître a arrangé pour moi ; je suis déterminé à le parcourir en me guidant avec le Fa, à le chérir de tout mon cœur, à chérir mon environnement de xiulian et à chérir tous les disciples de Dafa.


Ce qui précède est ma compréhension à mon niveau de xiulian. Veuillez noter avec bienveillance tout ce qui est inapproprié.


Merci, notre vénérable Maître,
Merci à vous tous, mes chers compagnons de cultivation et de pratique.

[Partagé au Fahui européen 2015 à Vienne]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.