Un avocat français: Une collaboration mondiale est possible dans les poursuites contre Jiang

Le célèbre avocat français des droits humains, William Bourdon, a donné une interview au sujet de la récente vague de poursuites judiciaires des pratiquants de Falun Gong chinois contre Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), qui lui seul a lancé la persécution du Falun Gong. Selon lui, c'était un nouveau développement très spécial. Il a dit que lui et son équipe étaient prêts à s'engager dans une collaboration mondiale, et à travailler ensemble avec des avocats d'Ottawa, de Montréal, de Londres et d'autres endroits pour traduire Jiang en justice.

Lors d'une conférence de presse en décembre 2004, William Bourdon (au bout de la table à gauche) et l'avocat belge Georges-Henri Beauthier (au bout de la table, à droite) présentent une plainte contre Li Lanqing, ancien chef du Bureau 610, au nom des pratiquants de Falun Gong.


Au cours des deux derniers mois, plus de 120 000 pratiquants de Falun Gong et leurs familles, incluant 1078 pratiquants dans 24 pays, ont intenté des poursuites contre Jiang. Le nombre augmente d'environ 2000 par jour. Reste à présent à savoir si le système juridique chinois sera en mesure de traiter correctement ces plaintes.


M. Bourdon a dit au journaliste qu'il aide les pratiquants de Falun Gong depuis des années. En ce qui concerne les poursuites actuelles contre Jiang, il apportera assurément son aide là où ce serait nécessaire. Il a expliqué que dans certains pays, où il n'est pas nécessaire d'être de la nationalité du pays pour être plaignants, les pratiquants chinois de Falun Gong qui ont souffert de la persécution peuvent entamer des poursuites juridiques contre Jiang en se basant sur les lois du pays de résidence et sur le droit international.


M. Bourdon a dit que la vague de poursuites contre Jiang allait probablement continuer à prendre de l’ampleur et impliquer de nombreux pays. Il est positif que le gouvernement chinois souhaite faire partie du système juridique multi-nations, de sorte qu'il sera possible de demander sans hésitation une collaboration internationale, en particulier dans les cas impliquant de grosses sommes d'argent ou de grandes entreprises. Il pense qu'aujourd'hui le gouvernement chinois doit montrer sa capacité et sa volonté de mener une collaboration juridique correspondante. Il estime que nous pouvons nous attendre à davantage de développement international en ce qui concerne les poursuites judiciaires contre Jiang.


M. Bourdon a répété qu'il était possible d'obtenir une collaboration internationale sous une certaine forme, et qu'il est préparé pour une telle collaboration. Des avocats de différents pays peuvent partager des informations, des preuves et des conclusions pour rendre l'action juridique plus efficace, et maximiser la possibilité d'amener Jiang en justice. Il croit que Jiang, qui a démissionné de son ancien poste, n'a pas l'immunité du point de vue du droit.


M. Bourdon a souligné lors de l'entretien que la persécution contre le Falun Gong et le peuple chinois était inacceptable. Il croit que toutes les personnes qui soutiennent les droits de l'homme en Europe et dans le monde devraient agir pour sauvegarder la liberté du peuple chinois et des droits humains. Il a salué la bravoure des avocats chinois qui ont cherché à protéger les droits des pratiquants de Falun Gong en Chine, et a exprimé l'espoir que l'Association des avocats européens exprime son soutien à leurs homologues en Chine. M. Bourdon a fait remarquer que certains dirigeants européens ont minimisé la violation des droits de l'homme par le PCC.


Version chinoise :
法国大律师:世界性合作起诉江泽民法律上完全可行

Version anglaise :
French Lawyer: Global Collaboration in Lawsuits against Jiang Feasible

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.