La Human Rights Law Foundation appelle les gens de bien en Chine à soutenir les plaintes criminelles contre Jiang Zemin

“En soumettant des plaintes juridiques contre Jiang Zemin en Chine, les disciples du Falun Gong font au pays, à ses dirigeants et à son peuple un cadeau - la chance de redonner à la Chine sa grande et juste place sur la scène de ce monde," a déclaré Terri Marsh, directeur exécutif de la Human Rights Law Foundation.


Mme Marsh est aussi l'avocate ayant initié la première action en justice contre Jiang Zemin. Ce dernier, alors chef du Parti communiste chinois, est responsable d'avoir lancé la persécution du Falun Gong en 1999.


Terri Marsh, directeur exécutif de Human Rights Law Foundation

Du point de vue de Terri Marsh, “Pour redonner à la Chine ses anciennes grandeur, grâce et majesté, le peuple chinois et ses dirigeants doivent reconnaître les crimes accablants que Jiang Zemin a commis contre le Falun Gong en Chine.


" Cela ne saurait se faire sans faire face à sa campagne de persécution actuelle et passée contre le Falun Gong. Cela ne saurait se faire sans demander des comptes à la personne entre toutes responsable de ces actes immoraux.


" En conséquence, la Human Rights Law Foundation invite les gens de bien en Chine à soutenir cet effort. Faites tout ce que vous pouvez pour aider à traduire Jiang Zemin en justice et lui demander des comptes pour ses crimes", a déclaré Mme Marsh.


" Nous demandons aux principaux procureurs d'inculper officiellement Jiang Zemin sur la base de ses violations du droit chinois et international. " La fondation demande également aux principaux responsables du système judiciaire de faire comparaître Jiang Zemin devant une cour de justice en Chine et de le condamner à juste titre en vertu des normes juridiques du droit chinois et international.


Les tribunaux confirment le rôle majeur de Jiang dans le lancement de la persécution

Le lancement et le rôle de leadership de Jiang dans la persécution semblent être un fait largement accepté par les professionnels du droit et les tribunaux à travers le monde.

De nombreux avocats des droits de l'homme ont porté plainte au civil et au criminel contre Jiang Zemin dans plusieurs pays et territoires, dont la Belgique, l'Espagne, Taïwan, l'Allemagne, la Corée du Sud, le Canada, la Grèce, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Bolivie, le Chili, les Pays-Bas, le Pérou, le Japon, la Suède , l'Argentine et Hong Kong. Des demandes et des plaintes ont également été faites à l'Organisation des Nations Unies, à la Cour européenne des droits de l'homme et à la Cour pénale internationale.


Elle a expliqué : "Les crimes de Jiang Zemin sont fondamentalement différents de ceux de tous les autres par la profondeur de la dépravation dont ils témoignent. La souffrance que ces crimes ont infligée aux croyants du Falun Gong, à leurs amis, leurs collègues et à leurs familles à travers la Chine ne saurait être exagérée "


"En dehors du recours généralisé à la conversion idéologique et pratiques de torture, des viols collectifs, des viols et autres formes de violations fondées sur le sexe ont été systématiquement utilisées pour extorquer des aveux forcés aux femmes qui pratiquent le Falun Gong en Chine, dont des personnes âgées et des jeunes filles pré-pubères", a-t-elle ajouté. " Le recours au prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine reste largement répandu et systématique."


Trente-neuf membres du Congrès des États-Unis ont déposé un mémoire d'amicus curiae devant la cour de district fédérale américaine dans le district de l’Illinois, le 11 juin 2003, demandant avec insistance au tribunal de procéder à la poursuite en justice de Zemin. Le député Tom Lantos, éminent démocrate à la commission des relations étrangères de la Chambre, est l'auteur du mémoire approuvé par trente-huit de ses collègues.


Le mémoire déclare que des sources fiables telles qu'Amnesty International, Human Rights Watch et le propre rapport de droits de l'homme par pays du Département d'Etat ont documenté de graves et systématiques violations des droits de l'homme perpétrées par le gouvernement de Jiang contre son propre peuple.


D'après Mme Marsh, la Cour d'appel du septième circuit a confirmé les allégations de torture et de mauvais traitements des plaignants aux mains de Jiang Zemin, reconnaissant (entre autres) que Jiang Zemin a établi " l'équipe de leadership " et son " Bureau 610 " pour persécuter le Falun Gong.


Plus généralement, ils ont tenu Jiang Zemin responsable des" arrestations massives, de la torture, de la 'rééducation' et du meurtre "des plaignants du Falun Gong.


Dans une autre décision sans précédent, le juge Octavio Araoz de Lamadrid en Argentine a permis à la plainte déposée contre Jiang Zemin (et Luo Gan) par le Falun Gong en Argentine d'être traitée, bien que le Bureau du procureur général s'y soit opposé. Il est à rappeler que l'avis juridique rendu par le juge a montré l'étendue de ses connaissances et de sa sagesse, de son courage et de son intégrité. Après avoir recueilli les témoignages des croyants du Falun Gong de par le monde et de plusieurs experts, le juge a inculpé Jiang Zemin pour crimes de torture et persécution. En dépit des revers et des interférences, ce cas est toujours actif.


Le Conseil rabbinique israélien a de même déclaré que le régime de Jiang était passible " de l'assassinat de pratiquants de Falun Gong innocents. " Il a fait un parallèle entre la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine et la persécution des Juifs aux mains des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Version chinoise :
人权法律基金会呼吁公众支持刑事控告江泽民

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.