Le Président du Conseil pour l'éducation aux droits de l'homme australien : Vous allez gagner !

Un éminent expert en droits de l'homme, ancien commissaire aux droits de l'homme en Australie, le Dr Sev Ozdowski, a écrit une lettre de soutien aux pratiquants de Falun Gong qui ont entrepris des actions en justice contre l'ancien dirigeant chinois Jiang Zemin. À ce jour, plus de 103 000 personnes ont déposé des plaintes pénales devant le Parquet populaire suprême et devant la Cour populaire suprême de Chine, accusant Jiang d’emprisonnement illégal, d'avoir privé les citoyens de leur droit constitutionnel à la liberté de croyance, d'abus de pouvoir et de nombreux autres crimes.


Le Dr Sev Ozdowski OAM (Ordre des médaillés de l'Australie) a été le commissaire australien pour les droits de l'homme de 2000 à 2005. Il est actuellement président du Conseil pour l'éducation aux droits de l'homme australien.

Dr Sev Ozdowski OAM, président du Conseil pour l'éducation aux droits de l'homme australien

La lettre du Dr Ozdowski a été écrite pour un rassemblement qui a eu lieu à Sydney pour soutenir l'actuel élan des plaintes pénales des pratiquants de Falun Gong chinois à travers le monde. Étant donné que la Chine est l'un des quelques pays dans le monde encore gouverné par le communisme, et où il n'y a pas d'état de droit, il a applaudi l'utilisation du système légal du pays par les pratiquants pour traduire Jiang Zemin en justice.

" La persécution des pratiquants de Falun Gong, qui a commencé en 1999, a toutes les caractéristiques d'un génocide ", a écrit le Dr Ozdowski. " Il est bien documenté dans un rapport de David Kilgour, ancien député canadien et secrétaire d'État pour l'Asie-Pacifique et David Matas, avocat des droits de l'homme, que les pratiquants de Falun Gong sont tués afin de prendre leurs cornées, cœur et poumons, foie et reins et les vendre à des interlocuteurs commerciaux .

" Quand vous regardez en arrière (dans l'histoire), les gens gagnent contre l'oppression et vous allez gagner", a-t-il écrit. " Faites juste ce que vous faites, restez forts et continuez de déposer des plaintes pénales ; continuez d'exiger plus de droits de l'homme pour vous-mêmes ! "

Le Dr Ozdowski estime que la vague de plaintes pénales déposées contre Jiang Zemin peut aider les gens en Chine à avoir plus confiance dans le système légal.

" Sur une grande partie de notre planète, nous avons encore le Parti communiste au pouvoir ; nous n'avons pas encore d'état de droit ", a-t-il écrit. " Ce qui arrive [avec les plaintes pénales] est positif ! C'est édifier la confiance des gens dans le système légal, c'est leur permettre de dire ce qu'ils pensent, mais c'est loin d'être suffisant. Nous devons aller beaucoup plus loin. " Dr Ozdowski croit que Jiang Zemin a commis des crimes contre l'humanité, et que "pour lui, la procédure régulière du droit criminel doit s'appliquer. ".

Dr Ozdowski a également félicité la chaîne de télévision australienne SBS TV pour avoir diffusé "Human Harvest" à son émission Dateline. Ce documentaire qui a remporté des prix, dénonce les prélèvements d'organes approuvés par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong persécutés et d'autres prisonniers d'opinion.

"Il est nécessaire de dénoncer publiquement le crime des prélèvements d'organes en Chine afin de l'arrêter", a déclaré Ozdowski.

Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, faisant fi des autres membres du Comité permanent du bureau politique, a lancé la répression violente du Falun Gong.


Au cours des 16 dernières années, la persécution a entrainé la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong. Davantage ont été torturés pour leur croyance et même assassinés pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de l’incitation et la continuation de la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a établi, le 10 juin 1999, un organe de sécurité hors la loi, le " Bureau 610". L’organisation outrepasse les forces de police et le système judiciaire en mettant à exécution les directives de Jiang s'agissant du Falun Gong : Ruinez leurs réputations, coupez leurs toutes ressources financières et détruisez-les physiquement.


La loi chinoise autorise les citoyens à être plaignants dans les affaires criminelles, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit de déposer des plaintes criminelles contre l’ancien dictateur.

Version en anglais :
President of Australian Council for Human Rights Education: You Will Win

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.