Les membres du Congrès américain se prononcent contre la persécution du Falun Gong qui continue en Chine

Les jeunes cyclistes de Ride2Freedom donnent une nouvelle énergie à l’événement annuel
 

La députée américaine Ileana Ros-Lehtinen lors du rassemblement sur le Falun Gong sur la colline du Capitole à Washington le 16 juillet, 2015. (Edward Dye / Epoch Times)

WASHINGTON – Le rassemblement annuel organisé chaque année sur la pelouse ouest du Capitole, manifestant cette fois-ci contre 16 ans de persécution en Chine, s'est vu insuffler un nouvel espoir. À midi le 16 juillet, quelques minutes avant le rassemblement, une vingtaine de jeunes cyclistes du projet Ride2Freedom sont montés sur scène après avoir parcouru 4 800 km en vélo à travers le continent américain pour sensibiliser sur cette persécution et son impact sur les enfants chinois.


La représentante de l’équipe Annie Chen a déclaré: " Nous, qui avons une telle chance d’avoir la liberté de parole et de croyance, devons parler au nom de ceux qui n’ont pas le droit de parler ni de croire."


Les efforts des jeunes cyclistes ont encouragé manifestants et intervenants, parmi lesquels plusieurs membres du Congrès et des responsables des principales organisations de défense des droits de l’homme et de la liberté de religion.


Chacun des quatre membres du Congrès présents au rassemblement a délivré un message spécifique.


La députée de l’État de Floride Ileana Ros-Lehtinen (Parti Républicain) a déclaré s'adressant à plusieurs centaines de manifestants : " Les pratiquants de Falun Gong sont des personnes paisibles, compatissantes et tolérantes qui doivent être respectées pour leur croyance, au lieu d’être impitoyablement persécutés par les tyrans communistes de Pékin. "


Mme Ros-Lehtinen a dit qu’elle était fière d’avoir introduit la Résolution 343 à la Chambre des représentants des États-Unis qui exprimait son inquiétude "au sujet du prélèvement systématique d’organes approuvé par l’État sur des prisonniers de conscience non consentants en République populaire de Chine."


Elle a souligné que la résolution avait déjà recueilli un important soutien des élus des deux principaux partis américains.


Le député de l’État de Californie, Dana Rohrabacher (Parti Républicain) s’adresse au public lors rassemblement du Falun Gong sur la colline du Capitole à Washington, le 16 juillet 2015. (Edward Dye / Epoch Times)

Le député de l’État de Californie Dana Rohrabacher a déclaré aux manifestants qu’ils ont un rôle important à jouer qui va au-delà de leurs propres intérêts, à savoir de " rappeler aux États-Unis ce qu’ils représentent". Cela va bien au-delà de l’argent, bien qu’il n’y ait rien de mal à faire de l’argent, a-t-il dit. "Les valeurs de nos Pères fondateurs allaient au-delà de la libre entreprise", a-t-il précisé, en se référant aux valeurs fondamentales de la liberté et de la justice.


" Le Président des États-Unis ne devrait rencontrer aucun dirigeant chinois sans lui rappeler que vous êtes victimes de la répression, vous ainsi que les autres croyants. Ce sont les États-Unis qui doivent vous soutenir, sinon les victimes du monde entier [n’auront plus d’espoir] ", a déclaré M. Rohrabacher.


Le député de l’État du Texas, Ted Poe (Parti Républicain) s’adresse au public lors rassemblement du Falun Gong sur la colline du Capitole à Washington, le 16 juillet 2015. (Edward Dye / Epoch Times)

Le député de l’État du Texas Ted Poe (Parti Républicain) a déclaré que le droit à la liberté de croyance et la pratique de sa foi est un droit humain fondamental et que rien n’est plus important que cela.


M. Poe a aussi commenté les messages sur les bannières des manifestants appelant à traduire en justice l’ancien dirigeant du parti communiste chinois (PCC) Jiang Zemin. Cet appel résonnait pour le député, qui a confié qu’avant de devenir membre du Congrès, il travaillait comme juge. Il a déclaré : " De ce que je connais au sujet de Jiang Zemin, c’est lui qui devrait être en prison, et non les pratiquants de Falun Gong".


Le député de l’État de Pennsylvanie, Keith Rothfus (Parti Républicain) s’adresse au public lors rassemblement du Falun Gong sur la colline du Capitole à Washington, le 16 juillet 2015. (Edward Dye / Epoch Times)

Le quatrième membre du Congrès présent, le député de l’État de Pennsylvanie Keith Rothfus (Parti Républicain) avait un message pour les dirigeants communistes chinois.


" Nous devons soutenir tous ceux qui pratiquent leur foi selon leur conscience. Je dis aux dirigeants chinois : ‘Ne craignez pas la conscience ; ne craignez pas la liberté ; ne craignez pas l’autodétermination … Ne craignez pas les gens. "


Treize membres de la Chambre des représentants du Congrès américain ont envoyé des lettres de soutien au rassemblement. Le sénateur et député de l’État de Pennsylvanie Patrick Toomey (Parti Républicain) a envoyé une proclamation de soutien au Falun Gong à la date du rassemblement.


L’endurance des pratiquants depuis 16 ans de persécution

Plusieurs orateurs ont rendu hommage à la façon dont les pratiquants de Falun Gong ont répondu à la persécution.


Alan Adler, directeur exécutif de l’ONG " Friends of Falun Gong USA", a déclaré que l’ancien dirigeant communiste chinois Jiang Zemin avait sous-estimé les pratiquants de Falun Gong quand il a lancé la campagne de persécution de ce mouvement pacifique. Les gens qui pratiquent le Falun Gong apprennent non seulement les principes de vérité, de bienveillance et de tolérance, mais ils les mettent aussi en pratique.


" Bien que Jiang pensait que la répression massive venant du PCC les pousserait à renoncer à la pratique, il n'a pas compris qu’avec leur tolérance, ils pouvaient supporter l’insupportable et que les pratiquants de Falun Gong ne renonceraient jamais."


Dr. Katrina Lantos Swett, commissaire de la Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale, a parlé de la foi que les pratiquants de Falun Dafa cultivent.


"J’ai une grande admiration pour vous. Vous êtes vraiment une sorte de lumière qui brille dans l’obscurité. Et par la dignité, la bravoure et la façon intransigeante dont vous avez répondu à l’horreur qui s’est abattue sur vous, vous êtes vraiment un modèle et un exemple pour le monde entier."


Dr T. Kumar, d’Amnesty International USA, a également exprimé son admiration pour la détermination des pratiquants de Falun Gong dans leur lutte pour la justice.


Margaux Ewen, représentante de Reporters sans frontières USA, a dit son admiration pour les journalistes qui s’opposent au Parti communiste chinois. " La Chine est le pays avec le plus grand nombre de journalistes et de blogueurs en prison", a-t-elle souligné.


Changements en Chine

Depuis le dernier rassemblement en 2014, il y a eu des signes encourageants que la persécution en Chine devient moins féroce.


Daniel Calingaert, vice-président exécutif de Freedom House, une importante organisation de défense des droits de l’homme fondée en 1941, a déclaré : " La campagne du Parti communiste chinois visant l’éradication du Falun Gong a clairement échoué. "


M. Calingaert a souligné que de plus en plus d’avocats chinois acceptent de défendre les cas de persécution de Falun Gong, que les villageois signent des pétitions appelant à la libération de leurs voisins persécutés pour leur pratique du Falun Gong et qu’il y a même des cas " où les agents de la sécurité refusent d’arrêter les pratiquants de Falun Gong parce qu’ils comprennent à quel point c’est injuste ".


Yi Rong, présidente du Centre Tuidang qui aide à démissionner du Parti communiste chinois, a aussi de l’espoir. Elle a annoncé que, selon les enregistrements de leur plate-forme en ligne, plus de 209 millions de Chinois ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées :" Au cours des 10 dernières années, le mouvement Tuidang a donné aux Chinois un espoir de liberté, d’un avenir meilleur et d’une nouvelle Chine sans PCC."


Suzanne Scholte, présidente de la Defense Forum Foundation, est contente d’observer les développements en Chine : "Il est très encourageant de voir qu’en moins de deux mois, plus de 60.000 pratiquants de Falun Gong et des membres de leurs familles ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin".


Faith McDonnell, directeur de ‘Religious Liberty Programs at Institute on Religion and Democracy’, ainsi que Courtney Doucet de la Jubilee Campaign USA, ont exprimé leur admiration à la fois pour le mouvement Tuidang et pour le dépôt de plaintes pénales contre Jiang Zemin. Dan Fefferman de la Coalition internationale pour la liberté religieuse, a été également encouragée par les 60.000 plaintes pénales déposées auprès des tribunaux chinois.


Courtney Doucet a exprimé dans son discours ce qui devait être dans l’esprit de tous les participants au rassemblement :" Dans une année, quand nous serons de nouveau réunis, j’espère et je prie pour que nous puissions célébrer la fin de la persécution en Chine".


L’équipe de Ride2Freedom, composée de jeunes cyclistes pratiquant le Falun Gong venant de 15 pays différents sur la scène lors d’un rassemblement sur la colline du Capitole à Washington le 16 juillet 2015. Ils viennent juste de finir une course de 4800 km à travers le pays pour protester contre la persécution du Falun Gong en Chine . (Larry Dye / Epoch Times)


Version anglaise :
Members of Congress Speak Out Against Ongoing Persecution of Falun Gong in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.