Un couple hongrois rejoint Ride2Freedom pour secourir des orphelins

avec les autres membres de l’équipe originaires du monde entier
 

4800 kilomètres- 30 jeunes héros- 1 mission - Suivez les cyclistes de R2F dans leur expédition pour secourir cinq orphelins et ouvrant la voie pour en secourir beaucoup d’autres

Marton Baranyai, 23 ans et son épouse, Kata Baranyai, 25 ans, sont des cyclistes de Ride2Freedom originaires de Hongrie, qui se sont joints à l’expédition de plus de 4800 kms ralliant Los Angeles à Washington, D.C, avec 25 jeunes gens de 14 pays. À la différence des autres jeunes ambassadeurs de Ride2Freedom, Marton et Kata sont des adultes avec un emploi et sont en couple.


Kata Barabyai conduisant les cyclistes à travers les plaines du Midwest. Kata et son mari Marton sont les plus âgés et les seuls à être mariés danRide2Freedom. (Chris Jasurek/Epoch Times)


Ils effectuent la course de 4800 kilomètres pour la même raison que les adolescents. "Nous devons sauver des orphelins parce que le gouvernement en Chine persécute la paisible méditation appelée Falun Gong. Les trois principes [du Falun Gong] sont authenticité, bonté et patience et si vous pratiquez cela en Chine, ils vous jettent en prison", a déclaré M. Baranyai. Il a évoqué avec gravité le danger que courent les pratiquants de Falun Gong dans la Chine communiste. "Ils vous torturent à mort, et vos enfants restent livrés à eux-mêmes. Ceci se produit depuis 1999, des milliers d’enfants sont devenus orphelins et nous aimerions éveiller les consciences sur ce qui se passe actuellement au 21eme siècle. Nous souhaitons mettre la pression sur le PCC [Parti communiste chinois] de sorte que ces enfants ne soient plus persécutés. "


Le 27 juin 2015, l’équipe de Ride2Freedom s’est arrêtée à Kansas City, Missouri, pour un rassemblement de bienvenue et une conférence de presse. Après le rassemblement, les Baranyai ont expliqué comment ils avaient rejoint Ride2Freedom. Ils ont reçu une lettre d’Allemagne les informant " qu’il y allait avoir un circuit à bicyclette pour sauver les orphelins", projet destiné aux adolescents. Mais le couple, qui pratiquent l'un et l'autre le Falun Gong, voulait à tout prix se joindre à la mission.

M. Baranyai a répondu aux organisateurs et déclaré qu’ils n’étaient pas des adolescents "mais que si cela ne les dérangeait pas, ils souhaitaient participer. Et la réponse a été que nous étions les bienvenus? "


Tous deux sont en forme et ont l’habitude de faire du vélo. Mme Baranyai a déclaré que "sa ville natale est une petite ville de Hongrie où les routes sont plates et où tout le monde aime faire du vélo. Pour son époux, qui vient de la grande ville de Budapest, le vélo est un passe-temps. En tant qu’adulte il rejoint son travail à vélo dans la circulation, 45 minutes aller et retour, tous les jours.


Il est ingénieur informatique et est son propre patron. "Mais je devais en parler aux clients pour savoir s’ils me laisseraient y aller. Heureusement, notre principal client est un pratiquant de Falun Gong d’Allemagne et il a répondu, bien entendu ! " Le client leur a donné une bicyclette allemande et a organisé quelques soutiens, " Il est merveilleux !" a commenté M. Baranyai.


Ils ont commencé à obtenir des soutiens pour Ride@Freedom avant de quitter la Hongrie et d’après Mme Baranyai, ça s’est très bien passé. " Aux Etats-Unis, c’est encore mieux. Les américains sont très gentils et ouverts. Nous allons vers les gens et leur parlons de notre projet. Nous leur disons combien c’est important. Nous leur demandons de bien vouloir nous aider et de prendre un selfie avec nous, que nous postons sur les média sociaux, et ils répondent "bien sûr", parce que c’est important et qu’ils veulent secourir des orphelins. C’est une bonne mission."


Pour Mme Baranyi, un des défis de Ride2Freedom est de communiquer en anglais. Bien qu’elle le lise couramment et ait fait des traductions, elle a été surprise et ennuyée que ce soit si difficile pour elle de le parler et de le comprendre aux États-Unis. Mais à mesure que le projet se déroule, cela devient plus facile, a-t-elle dit "et les enfants sont très gentils avec moi. "


Ride2Freedom est une équipe de 25 jeunes et de 10 parents et autres aides qui ont passé le 4 juillet à Chicago avant de se rendre à Philadelphie. Cependant, une fois à Washington D.C, ils termineront la portion du tour cycliste par un concert public et une veillée aux chandelles le vendredi 17 juillet au Lincoln Mémorial. Ils se rendront enfin à New York, aux Nations Unis, puis une délégation de quelques uns d'entre eux prendra un vol pour la Chine pour secourir les cinq orphelins.


Version anglaise :
Hungarian Couple Joins Ride2Freedom to Rescue Orphans (Photos)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.