Une ancienne juge poursuit l’ancien dictateur Jiang Zemin pour la condamnation aux travaux forcés et le décès de son père

Mme Li Huiying, une ancienne juge chinoise, a fui la Chine pour les Etats-Unis en 2009 pour échapper à la persécution pour ses convictions. Le 6 juin 2015, Mme Li a envoyé au Parquet Suprême du Peuple une plainte pénale contre Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois.


Mme Li de Dalian, province du Liaoning, a accusé Jiang du décès tragique de son père et des souffrances qui lui ont été infligées par le gouvernement du fait de sa pratique de Falun Gong.


Son père, M. Li Maoxun, ancien procureur du Parquet de l’agglomération de Dalian, est un des 3864 pratiquants persécutés à mort par le régime communiste depuis 1999.


M. Li Maoxun

M Li avait retrouvé une parfaite santé après avoir commencé la pratique du Falun Gong. Pour avoir informé des fonctionnaires du gouvernement de la campagne de persécution il a été détenu le 16 août 1999, pendant deux semaines. Le 16 juin 2000, il a été illégalement envoyé dans un camp de travaux forcés pour un an. Sa peine a été prolongée de deux mois supplémentaires. Les mauvais traitements qui lui ont été infligés ont entrainé une attaque et il est décédé le 31 mars 2005, à l’âge de 70 ans.


Mme Li Huiying, 54 ans, a commencé à pratiquer Falun Gong en août 1994. En avril 2002, elle a été envoyée dans un camp de travaux forcés pendant trois ans et démise de sa position.


Elle a été détenue dans le camp de travaux forcés de Dalian et le tristement célèbre camp de travaux forcés de Masanjia pendant trois ans et quatre mois. Elle a été forcée d’effectuer des travaux épuisants, incarcérée en isolement et privée de sommeil. Son époux a divorcé. Sa jeune fille a considérablement souffert.


Après sa libération, la police l’a continuellement harcelée. Elle n’a pu retrouver une vie normale. En 2009, elle a dû quitter sa famille et partir à l’étranger pour éviter davantage de persécution.


Historique

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. D’autres ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, épuisez les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles contre l'ancien dictateur.

Version anglaise :
Former Judge Sues Former Chinese Dictator Jiang Zemin for Labor Camp Sentence and Death of Father

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.