Des députés canadiens manifestent leur soutien au mouvement pour poursuivre Jiang Zemin

Plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong (Falun Dafa) ont porté des accusations criminelles visant l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin auprès du plus haut tribunal de Chine entre le 27 mai et le 18 juin 2015. Trois députés canadiens ont exprimé leur soutien au mouvement au cours de récentes interviews.



" C'est parfaitement logique ; éplucher les couches de l'oignon, pour ainsi dire. Ils vont entrer dans le cœur de l'obscurité de ce que sont les violations des droits de l'homme et les meurtres et la torture et tout ce type de choses ", a déclaré le député Rob Anders.

Le député Rob Anders : Ceux qui ont le plus lourdement persécuté le Falun Gong "ont outrepassé les limites de la décence "

Rob Anders, député canadien

Le nombre d'actions en justice intentées contre Jiang Zemin augmente jour après jour et le député Anders a commenté que cela développera une liste des violations des droits de l'homme perpétrées par le régime et les auteurs seront tenus responsables. Il a dit que le système de justice finira par " s'en prendre à ces gens qui ont été le plus corrompus, méchants, tyranniques et oppressifs à l'égard du Falun Gong. "


Il a dit que ceux qui ont été les plus fortement impliqués dans la persécution du Falun Gong " sont ceux qui ont outrepassé les limites de la décence. " Il a en outre expliqué : " Ils n'ont pas seulement pris de l'argent. Ils ont pris la dignité, ils ont pris l'intégrité, ils ont escamoté les traditions – ils ont fait toutes ces choses. Ils ont commis d'incroyables violations des droits de l'homme. "


M. Anders a dit croire que les auteurs seront tenus responsables lorsque le régime communiste commencera à s'effondrer et qu'ils devront faire face à des accusations criminelles en Chine. S'ils tentent de fuir vers le Canada ou un autre pays, ils se heurteront encore à leur responsabilité, a-t-il dit.

Le député Wladyslaw Lizon :" L'énorme pouvoir des actions en justice contre Jiang amènera un énorme changement "

Le député Wladyslaw Lizon

" Je crois fermement que justice sera faite pour chacun d'entre eux ", a déclaré le député Wladyslaw Lizon.

Faisant référence au fait que plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong ont récemment porté des accusations contre Jiang Zemin, M. Lizon a dit : " C'est un pouvoir énorme et même si l'élan n'a pas encore pris toute sa force, il prendra de l'ampleur, c'est une énorme puissance. Çela amènera un énorme changement. "

La députée Judy Sgro : "Le principal coupable sera tenu responsable "

"Plus les gens déposent des plaintes, plus de voix se font entendre dans le monde pour défendre les pratiquants de Falun Gong, puis à un moment, le gars en haut qui commande sera tenu responsable pour le genre de persécution qu'il a fait subir à des gens innocents", a déclaré la députée Judy Sgro.


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. D’autres ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruiner leurs réputations, épuiser les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles contre l'ancien dictateur.


Version anglaise :
Canadian MPs Voice Support for the Movement to Prosecute Jiang Zemin

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.