Minghui répond au questionnement d'un employé du "610"

Un membre du personnel d'une certaine branche du Bureau 610 a récemment écrit aux éditeurs du site Minghui en quête de réponses à la question de la rétribution karmique, laquelle lui disait-on pouvait lui arriver à lui et ses collègues.


Ci-dessous : la lettre du lecteur aux éditeurs et la réponse de Minghui.


Éditeurs de Minghui,

Bonjour. J'ai été transféré au Bureau 610 et dois directement travailler sur la question du Falun Gong. Il se trouve que j'ai connu le Falun Gong il y a pas mal d'années. J'ai cessé de le pratiquer quand il a été interdit. Les gens de mon âge sont en général obéissants.


Je n'avais pas beaucoup réfléchi à la question du Falun Gong avant ce changement d'emploi. Malgré que j’aie critiqué le Parti communiste chinois pour sa corruption, je ne l'ai pas détesté. Je pensais que le Parti avait fait de bonnes choses, comme par exemple annuler les taxes pour les agriculteurs, rembourser les frais pour les soins de santé des agriculteurs et augmenter les salaires des travailleurs.


Après avoir commencé à travailler au Bureau 610, un parent m'a souvent parlé de la rétribution karmique susceptible d'échoir aux responsables du Parti et à d’autres pour leur persécution du Falun Gong. Il m'a donné pas mal d'exemples, y compris celui de hauts responsables tels que Bo Xilai et Wang Lijun. Je ne veux pas entrer en conflit avec le Falun Gong, mais je ne veux pas non plus prendre part à aucune activité contre le Parti…


Mon parent m'a parlé encore et encore de la relation de cause à effet et du karma. Je suis un peu inquiet à ce sujet et ne sais trop quoi faire. Je lui ai dit d'arrêter... Il m'a donné comme exemple le caractère chinois 爆 (qui signifie "exploser" en français). Il m'a dit que le caractère signifiait que quiconque ayant rejoint le Parti (le composant central de la moitié droite de l'idéogramme) serait exposé au soleil, inondé par l'eau et (la moitié gauche du caractère) brûlé par le feu. Cependant, mon travail ne peut pas être changé en un ou deux jours.


Plus tard il m'a donné un logiciel pour contourner la censure Internet du Parti et m'a demandé de souvent lire le site Minghui. Mon idée est simple - je ne veux pas faire partie du Falun Gong, mais je ne suis pas contre le Parti, non plus. Je veux juste mener une vie de simple employé de bureau. Je ne vais pas rencontrer de rétribution karmique, n'est-ce pas ?


J’espère obtenir de vous une réponse satisfaisante.

En vous souhaitant santé et bonheur !

Le 1er novembre 2014

Réponse des éditeurs de Minghui

Cher Monsieur,

Nous compatissons avec vous après avoir lu votre lettre. Certes, nous sommes tous confrontés à des choix dans nos vies. Il n'y a rien de mal à vouloir des promotions, un emploi et une bonne vie. Toutefois, la société spéciale en Chine continentale vous a mis dans une position de conflit avec de nombreuses personnes.


Vous avez écrit dans l'espoir d'une réponse satisfaisante, donc nous allons essayer de partager notre point de vue. Ce ne saurait résoudre votre questionnement dans son intégralité, mais pourrait vous être utile à titre de référence.


Si vous pensez que cela fait sens, vous pouvez utiliser notre point de vue. Si tel n’est pas le cas, sachez que nous ne vous voulons aucun mal.


Examinons votre question sous trois angles : la loi, la moralité et l'humanité.


1. La loi

Les articles 35 et 36 de la Constitution chinoise stipulent que les citoyens chinois jouissent de la liberté d'expression et de la liberté de croyance. Cependant, le PCC contrôle le gouvernement, viole la loi sciemment et persécute illégalement les pratiquants de Falun Gong.


Le Falun Gong est une méthode de cultivation basée sur le principe Authenticité-Bonté-Patience. Il s’est diffusé dans plus d'une centaine de pays et régions comme Hong Kong, Macao et Taïwan. Le reste du monde soutient la pratique, laquelle est malheureusement persécutée dans son pays d'origine : la Chine.


La persécution est un discrédit flagrant pour la Constitution chinoise, n'est-ce pas ? Ne vous assigne-t-elle pas un travail – qui consiste à forcer les gens à abandonner leur croyance en Falun Gong –vous mettant dans une position de conflit avec de très nombreuses personnes et vous plaçant dans la position de violer la Constitution ?


2. La moralité

Suggérer que les gens renoncent à leur appartenance aux organisations communistes chinoises n'est pas faire de la politique. C'est en appeler à la moralité du peuple chinois. Nos ancêtres tenaient en haute estime le fait de tenir ses promesses. Comment pouvons-nous prendre au sérieux des gens qui ne prennent pas leurs promesses au sérieux ?


Imaginez que votre petit-fils aille à l'école primaire. Il revient de l'école et dit : "Grand-père, j'ai berné les autres avec mon serment et je reviens avec le foulard rouge (l'uniforme porté par les Jeunes Pionniers du Parti)". Allez-vous lui répondre : " Bien joué mon enfant ! J'ai fait la même chose quand j'avais ton âge."

Nous devons donner le bon exemple à nos enfants, n'est-ce pas ? Quand vous avez juré de donner votre vie au Parti, de sacrifier votre vie pour lui et de vous battre pour lui pour le restant de votre vie, le pensiez-vous vraiment ? Pourriez-vous vraiment en assumer la responsabilité ?


Beaucoup de gens ont publié des déclarations renonçant aux serments qu’ils ont faits quand ils ont rejoint le Parti. De telles déclarations peuvent être faites en utilisant un alias car le plus important, c'est votre cœur.


Vous pouvez retirer votre serment de faire partie du PCC et signer sous un pseudonyme ou un alias. Reprenez votre conscience et soyez un citoyen chinois moralement intègre –qui dit ce qu'il pense et fait ce qu'il dit.


De cette façon, si un jour la rétribution karmique arrive, vous n’en ferez pas partie parce que votre conscience est propre !

3. L'humanité

Il n'y a rien de mal à ce qu’un individu veuille des promotions, des bonus et gagner sa vie. Cependant, en tant que fonctionnaire, c’est fondamentalement bien ou mal selon que vous puissiez ou non agir en vous basant sur la Constitution et ne pas malmener les citoyens que vous êtes supposés servir.


Nous devons souvent faire face à des choix difficiles. Les difficultés viennent des conflits entre le gain personnel, les émotions, la moralité et la conscience. Il est normal de vouloir " avoir ma part de gâteau et de la manger aussi ", mais l'humanité demande que nous maitrisions le fondement du bien et du mal et protégions notre conscience.


Quant à la politique, nous savons tous qu'aucun Chinois, après avoir traversé de si nombreuses campagnes communistes, n’aimerait mourir pour la politique. Alors pourquoi tant de gens veulent-ils remettre en question le Parti s'agissant de la question du Falun Gong ? Parce qu'ils en ont vraiment bénéficié.


Avoir une pensée indépendante est très important. La société chinoise est plutôt déformée : ce que le gouvernement permet peut ne pas être de bonnes choses ; beaucoup de choses que le gouvernement interdit ne sont pas de mauvaises choses.


Nous pensons que les deux phénomènes suivants prouvent que le Falun Gong offre une amélioration personnelle de l'esprit et du corps : le fait que les gens de nombreuses ethnies partout dans le monde pratiquent le Falun Gong et celui qu'autant de gens persévèrent dans leur pratique malgré les brutalités à long terme de la persécution.


Même si on ne comprend pas ce qu'est le Falun Gong, on devrait le respecter. C'est un aspect fondamental de l'humanité.


Voici ce que nous vous proposons :

Les choix sont hors contexte si des critères ne sont pas définis avant que le choix ne soit fait. Le critère que nous proposons est : prendre l'histoire comme référence.


Presque chaque rôle qu’on a pu jouer a été joué dans l'histoire. Des gens comme Qin Hui (la personne qui a trompé et tué Yue Fei, un célèbre général de l'histoire chinoise) et ses hommes ont tous reçu la rétribution karmique. Ceux qui ont feint d'être malades ou incompétents et gardé leur conscience et n'ont pas participé à commettre de mauvaises actions, ont eu des fins heureuses. Ceux qui ont résisté à la pression et pris la défense des persécutés ont été récompensés à la fin.


Les jours du PCC sont comptés. C'est une chose reconnue par tous en Chine. Si Jiang Zemin, le chef du PCC qui a initié la persécution en 1999, avait su qu'il allait rencontrer le Falun Gong partout où il irait en dehors de Chine et qu'il serait traduit en justice pour ses crimes, il n'aurait simplement jamais osé commencer cela ! Mais on ne peut pas remonter le temps. Il sait à présent ce que c’est que d'être la cible de la colère publique.


Quel que soit l'endroit où vous choisissez de vivre et de travailler, nous espérons que vous pourrez respecter la Constitution et être un citoyen respectueux de la loi.


Quel que soit le choix que vous faites, nous espérons que vous pourrez nous envoyer votre nom ou votre pseudonyme. Nous vous aiderons à renoncer à votre adhésion au PCC et à rétracter le serment que vous lui avez fait. Vous ne vouliez pas vraiment le faire. Ceci pour votre bien et celui de vos générations futures. N'est-ce pas une grande chose à faire ?


Les éditeurs de Minghui,
7 novembre 2014

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.