La bouleversante rencontre d'un fonctionnaire chinois dans un aéroport

L’échange suivant s’est déroulé au terminal d’un grand aéroport d’où partent quotidiennement plusieurs vols pour la Chine.


Mme Zhong, une pratiquante de Falun Gong bénévole pour le Centre d'aide mondial de démissions du Parti communiste chinois, se rend souvent à l’aéroport pour discuter avec les gens sur le point de rentrer Chine. Elle leur rappelle les choses terribles que le Parti communiste chinois (PCC) a commises et tente de les convaincre de quitter le Parti.


Un jour, elle a vu un grand monsieur chinois poussant un chariot dans le terminal. Elle s’est approchée et lui a demandé s’il prenait un vol particulier pour rentrer en Chine.


L’homme a répondu : "Oui."


Mme Zhong a dit : "La porte est un peu loin. Êtes-vous en voyage d’affaires ou en vacances ?"


Légèrement alarmé, il a répondu : "Pourquoi voulez-vous le savoir ?"


Mme Zhong s’est excusée : " Désolée. Je suis à l'étranger depuis longtemps et me suis habituée à parler franchement. Si vous me trouvez un peu trop intrusive, je vous laisserai tranquille ."


L’homme s’est un peu détendu: "Je vois, pas de problème."


Mme Zhong lui a demandé: " Est-ce la première fois que vous prenez un vol sur cette compagnie ?"


De nouveau, l’homme a tressailli : " Hey, vous êtes vraiment bavarde ! " a-t-il dit.


"Si nous nous sommes rencontrés, c'est que nous devons avoir une relation prédestinée." a poursuivi Mme Zhong.


L'homme a dit en la dévisageant : "Je n’ai pas de relation prédestinée avec vous."


Mme Zhong a répondu: " Vous êtes si inamical envers moi, comment n'aurions nous pas de relation prédestinée ? Si ça n'est pas une relation positive, du moins ce pourrait être une relation négative, n’est-ce pas ?"


L’homme est resté silencieux un moment.


Mme Zhong lui a dit: "Récemment, il y a eu quelque chose de louche avec les frais de bagages de cette compagnie aérienne. Un de mes amis a perdu de l’argent. Vous devez être prudent. "


L’homme a dit : "Oh, c’est vrai ?"


Mme Zhang a continué : " Il n’est pas facile de voyager à l’étranger. Pourquoi ne restez-vous pas ici un peu plus longtemps ? L’air est si propre ici, si différent de l’air en Chine continentale."


L’homme a répliqué en colère : "Comment en savez-vous autant ? "


Mme Zhong : "Je suis aussi chinoise, alors, bien entendu, je m'intéresse à ce qui se passe là-bas. De nos jours, il y a des problèmes de sécurité avec les vols en Chine, des problèmes de sécurité avec les voyages en train et même des problèmes de sécurité avec les voitures. Vous devez vous rappeler une chose : lorsque vous êtes en danger, récitez simplement calmement : ‘Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao [Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon]’ et le danger se dissipera."


L’homme était surpris, " Ah, vous êtes du Falun Gong."


" Oui, la réputation du Falun Gong a été salie en Chine. Etes-vous aussi trompé par la propagande du gouvernement ? Falun Gong s’est diffusé dans plus de 100 pays. Vous avez dû constater cela vous-même, en voyageant à l’étranger."


L’homme a déclaré d’un ton maussade, " Où que j’aille, je rencontre des pratiquants de Falun Gong. N'avez-vous pas besoin de travailler ici—vous ne faites que ça chaque jour ?"


" Ah, donc vous avez vu des pratiquants de Falun Gong auparavant. Avez-vous entendu parler de la tendance à quitter le parti communiste ?" a répondu Mme Zhong.

L’homme a répliqué cassant : "[En Chine], je reçois souvent des appels téléphoniques à ce sujet. J'en ai vraiment assez."


Mme Zhong est restée calme. Elle a souri et a dit : " Savez-vous pourquoi ils vous appellent ? Le Ciel le sait et c’est assurément pour votre propre bien."


L’homme a poursuivi : "Comment serait-ce pour mon bien ? Je ne démissionerai pas de toute façon. Je suis né membre du Parti. Après ma mort, je serai un fantôme du Parti."


Mme Zhong a dit : " Mon Dieu ! Il n’y a rien de plus à dire si c’est véritablement votre choix. Mais je pense que vous dites ça parce que vous ne connaissez pas vraiment la vérité et avez été trompé."


L’homme a dit avec arrogance : "Savez-vous ce que je fais ? "


Mme Zhong a répondu: " Non. Mais je pense quand même que le fait de vous rencontrer aujourd’hui était prédestiné. Peu importe qui vous êtes, je vais vous dire, j’ai appelé tous [les bureaux du gouvernement central] de Zhongnanhai. Connaissez-vous l’importance de ce que je vous dis aujourd’hui ? "


L’homme a répliqué: " Que voulez-vous dire ? "


" Ce que je veux dire est qu'il y a une rétribution karmique pour le mal qu'on fait." a poursuivi Mme Zhong." C’est une loi du ciel. La communauté internationale est déjà informée du prélèvement d’organes organisé par le Parti à des fins lucratives sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant . De nombreux hauts fonctionnaires impliqués dans la persécution de Falun Gong ont été arrêtés. C’est la volonté du ciel. Je suis sûre que vous avez entendu parler de la chute de Bo Xilai. Même si le cas de Zhou Yongkang n’a pas été rendu public, plusieurs centaines de ses sympathisants ont été détenus. Zeng Qinghong a même été accusé. Etes-vous au courant de cela ? C’est seulement à l’étranger que vous pourrez obtenir des informations fiables à ce sujet. Je suppose qu’en Chine, vous n’en avez pas entendu parler? "


Le fonctionnaire chinois a répondu d'un ton plus doux avant de retrouver son arrogance : "Bien sûr que je sais tout cela, même plus clairement que vous. "


"Bien." a dit Mme Zhong, " Il semble que Zhou a été arrêté pour des gains mal acquis. En réalité, son plus grand crime est le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong. Le Parti n’ose pas annoncer cela. Avez-vous entendu parler du prélevement d’organes? De nombreuses personnes à l’étranger sont au courant. Bien entendu, ce qui a été révélé n’est que la pointe de l’iceberg."


Baissant la voix, l’homme a demandé: " Savez-vous ce que je fais ? Je travaille au Ministère de la sécurité publique. Comment osez-vous me dire toutes ces choses ! "


" Ainsi, vous êtes un fonctionnaire de la sécurité publique ? Vous avez de la chance de me rencontrer aujourd’hui." s'est exclamée Mme Zhong, C’est vraiment une relation prédestinée."


L’homme a demandé: "N’avez-vous pas peur que je vous arrête ? "


Mme Zhong a dit "Hey, nous ne sommes pas en Chine ! Vous parler du Falun Gong ne va pas à l'encontre de la loi ici."


" Que voulez-vous dire par ‘Je suis chanceux de vous avoir rencontré aujourd’hui? a demandé l'homme.


Mme Zhong a répondu : "Eh bien cela prendra un peu de temps pour vous expliquer ce point. Soyez juste patient et écoutez-moi.


"Falun Gong enseigne aux gens, Authenticité, Bonté et Tolérance, et il est pratiqué dans plus de 100 pays. Des millions de personnes en ont bénéficié à la fois mentalement et physiquement. De nombreux haut fonctionnaires et intellectuels le pratiquent aussi. Pensez-vous qu’ils soient tous idiots ?


" Au cours de la brutale persécution, face à la torture, l’emprisonnement et même la perte de leur vie, de nombreux pratiquants ont refusé de renoncer à leur croyance. Pourquoi ? y avez-vous jamais réfléchi ?


" Est-ce correct de persécuter des croyants spirituels et de torturer des gens qui veulent juste être de bons citoyens ? Pensez à cela : Quelles sont les conséquences d’être impliqué dans la persécution ? Qu’arrivera t-il à ceux qui calomnient la droiture et torturent les croyants ?


"Vous travaillez au Ministère de la sécurité publique, alors vous devez connaitre Li Dongsheng, le vice-ministre récemment arrêté. Savez-vous qu’il était responsable du Bureau 610, l’organisation spéciale chargée de la persécution du Falun Gong ? Ne pensez-vous pas que sa chute soit liée à son rôle dans la persécution ? "


" Des acteurs majeurs de la persécution, tels que Zhou Yongkang et Li Dongsheng, ont fait face à leur châtiment. Je pense que vous n’êtes pas l’un d’entre eux. Mais de nombreux chinois, en particulier les fonctionnaires du gouvernement, ont été impliqués malgré eux dans la persécution et l'ont favorisée . Pour vous, ce n’est pas quelquechose de mineur. "


L’homme a soupiré : "Pourquoi n’est-ce pas une chose mineure? Que voulez-vous dire? "


Mme Zhong a continué: " Ce qui est triste et horrible est que de nombreux chinois deviendront les boucs émissaires du Parti. Beaucoup de politiques de persécution émanant du gouvernement central ont été transmises de bouche à oreille. Il n’y a pas d’ordres écrits, parce que les décideurs savent que tout ce qui est écrit constituera une preuve de leurs crimes dans le futur.


" Lorsque viendra le temps de traduire les assassins en justice, ceux qui ont perpétré ces politiques, deviendront les boucs émissaires de ces décideurs. Il y a de nombreux exemples de la sorte dans l’histoire du Parti communiste. Ceux qui ont été condamnés à mort à Pékin après la Révolution Culturelle étaient tous des fonctionnaires de bas niveaux.


"De plus, même si vous recevez des ordres des autorités, vous ne devriez pas désobéir à votre conscience.


" Aussi me suis-je inquiétée lorsque vous avez dit, ‘Je suis né membre du Parti. Même après la mort, je serai un fantôme du Parti."


L'homme avait manifestement pâli : "Est-ce vraiment si grave ? Puis-je revenir sur ce que j’ai dit ? Est-ce que cela marchera si je quitte le Parti maintenant ? "


Mme Zhong a demandé: "Que faites-vous exactement ? Est-ce lié à la persécution de Falun Gong ?"


Le fonctionnaire paraissait inquiet: "Oui, directement lié en quelque sorte."


Elle lui a demandé des détails


Devenu visiblement nerveux, l’homme a déclaré: " Je suis en quelque sorte impliqué. Mon travail est de prendre les ordres des autorités et de dire aux personnes sous mes ordres quelles sont les directives concernant le Falun Gong."


Mme Zhong lui a dit : "Dans ce cas, vous ne pouvez pas quitter le Parti à la façon de la plupart des gens."


L’homme a demandé ce qu’elle voulait dire


Mme Zhong a expliqué : " Vous devez publier votre démission sous votre véritable nom. C’est la clé pour votre futur."


Le fonctionnaire a déclaré qu’il ne pouvait pas. " Si j’utilise mon vrai nom, comment pourrais-je garder mon emploi ? J’ai encore besoin de gagner ma vie."


Mme Zhong lui a dit de ne pas s’inquiéter parce que son nom était courant en Chine.


L’homme a demandé: " Puis-je utiliser un pseudonyme ? Je le quitterai sincérement."


Mme Zhong a dit : "Les autres le peuvent, mais pas vous. Ceux qui n’ont pas été impliqués dans la persécution peuvent utiliser des pseudonymes, mais vous, ne pouvez pas. "


La voix de l’homme tremblait: "Pourquoi pas ? "


Elle a répondu : " Utiliser votre véritable nom montre votre sincérité et votre remords !


"Je vous donnerai aussi le numéro de téléphone et l’adresse du site Internet de la Coalition Internationale pour enquêter sur la Persécution du Falun Gong, de sorte que vous puissiez dénoncer ceux qui mènent la persécution et vous racheter de vos crimes.


"De plus, vous devez traiter gentiment les pratiquants de Falun Gong.


"Ce n'est qu'en agissant ainsi que vous aurez un futur. Sans quoi vous serez en danger. Lorsque les désastres arriveront, vous serez ensevelis avec le parti communiste.


" Bien sûr, vous n'êtes pas obligé de me croire. Mais je vous dis cela pour votre propre bien."


L’homme s’est affaissé sur une chaise : "Dois-je réellement utiliser mon véritable nom ? "


Mme Zhong a répondu: "Absolument. Vous n’êtes pas le premier. "


L’homme a dit : "Je me sens bizarre. Comment ai-je pu tomber sur vous aujourd’hui ? Comment avez-vous osé m’en dire autant ? Pourquoi vous ai-je écouté si longtemps? C’est incroyable. "


" C’est la relation prédestinée entre nous. Je suis sûre que vous n’avez jamais entendu parler de toutes ces choses auparavant." lui a répondu Mme Zhong.


" Laissez-moi vous raconter une autre histoire. Il y a une dame âgée qui pratique le Falun Gong en Chine. Elle tentait souvent de convaincre un policier local de quitter le Parti. Le policier lui a demandé pourquoi elle ne s'inquiétait pas d’être arrêtée, et comment elle osait lui dire tout cela.


"La dame âgée lui a répondu : ‘Maître Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong, m’a dit que nous étions amis au ciel il y a bien longtemps Avant de descendre dans ce monde, nous avons passé un pacte : quiconque apprend le premier la vérité devra l'apprendre à l’autre. Je me suis toujours souvenue de vous et de notre pacte.


"Le policier était profondément touché par les paroles de la vieille dame. Il a quitté le Parti sous son vrai nom."


Mme Zhong était proche des larmes. Elle a dit à l’homme : "Je suppose que je suis comme cette vieille dame, et je suis responsable de votre futur."


L’homme était touché et sanglotait : " S’il vous plait, aidez-moi à quitter le Parti sous mon vrai nom . Je ne me soucie pas que mon patron le découvre."


Mme Zhong a répondu: "Bien sûr. De plus, vous devez vous souvenir que Falun Dafa est bon. Authenticité, Bienveillance, Tolérance est bon. Faites ce que je vous ai dit pour compenser vos crimes. Ce n'est qu'en agissant ainsi que vous aurez un brillant futur. Souhaitez-vous le faire ? Pouvez-vous le faire ?"


Le fonctionnaire a acquiescé résolument de la tête.


Version chinoise

Version anglaise :
A Life-changing Encounter for a Chinese Official at a US Airport

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.