"Aurai-je rencontré une Bodhisattva aujourd'hui ?"

J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong il y a trois ans, et j’ai récemment commencé à parler aux gens du Falun Gong et dénoncer la persécution sur les sites touristiques et dans les aéroports. Dans le processus, de craintive et timide je suis devenue pleinement confiante en m’adressant à de grands groupes de touristes. J'ai accumulé des expériences mémorables que je souhaite partager.


Beaucoup de touristes auxquels je parle arrivent en groupes, et une fois qu’une personne pose une question, beaucoup d'autres lui emboîtent le pas. " Comment gagnez-vous votre vie?" "Comment pouvez-vous obtenir l'argent pour soutenir ces activités? "" Que pense votre mari de vous savoir ici?" Ils viennent l'un après l'autre.


C'est une formidable opportunité pour moi de traiter ces questions de manière ouverte, simple, en utilisant mes propres expériences personnelles et anecdotes de la vie quotidienne. Comme elles sont des aperçus de ma propre vie, elles sonnent juste et résonnent en eux en tant qu'individus, et les touristes le prennent souvent à cœur. Un groupe qui m’a particulièrement marquée était une délégation officielle dont tous ont tous quitté le Parti communiste chinois (PCC). Un autre était un groupe de plus de vingt touristes, dont la plupart ont quitté le PCC, après avoir posé de nombreuses questions.


Une autre fois, j'ai vu une dame à l'aéroport qui attendait un avion pour la Chine .Grâce à la direction compatissante du Maître, j'ai pu entamer une conversation avec elle à propos du Falun Gong et de l'importance de démissionner du PCC.


Je lui ai parlé du grand nombre de personnes qui pratiquaient le Falun Gong dans le passé, y compris même les fonctionnaires aux échelons supérieurs du PCC. Je lui ai également dit que la jalousie de Jiang Zemin était la raison pour laquelle il avait lancé la persécution, et que l'incident de l'auto-immolation de la place Tiananmen avait été mis en scène pour en accuser le Falun Gong.


Elle a écouté attentivement et a accepté de quitter le PCC quand j'ai eu fini. Avant de partir, elle m'a dit: " Aurai-je rencontré une Bodhisattva aujourd'hui? "


Il y a beaucoup de telles histoires, où les gens ont compris la vérité rapidement et ont bien répondu, mais parfois, certains étaient un peu plus difficile à convaincre.


J’ai parfois rencontré des touristes qui travaillaient dans le système chinois du maintien de l’ordre. Je peux dire à leurs réactions qu'ils hésitent et sont craintifs. Ils sont généralement très agréables, et me disent qu'ils savent que ce que je dis est vrai, mais ils ne veulent pas lire les documents de Falun Gong.


Je me suis grandement améliorée dans la cultivation à travers ce processus, et j’ai vraiment réalisé le sens profond de " La cultivation dépend de soi-même, le gong dépend du Maître." (Zhuan Falun) Beaucoup de mes attachements, tels que la compétitivité, la peur et la jalousie, ont été rapidement mis au rebut dans ce processus.


Quand une personne apprend la vérité et dit "merci" du fond du cœur, je suis émue aux larmes. Cela m'attriste vraiment quand je vois tant de gens qui n’ont toujours pas quitté le PCC.


La plupart du temps, je peux faire démissionner 20 à 70 personnes par jour. Tant que j'ai une chance de leur parler en profondeur, la plupart finissent par quitter le PCC.


Ma capacité et compassion me sont accordées par le Maître. Sans le Maître, je serais encore perdue. Sans le Maître, je n'aurais rien accompli.


Je vis dans un pays européen. Pour autant que je sache, l'Europe est un peu en retard dans la clarification de la vérité face-à-face, et je tiens à encourager tout le monde à ne pas manquer cette occasion tant attendue ! Le Maître compte toujours sur nous; les êtres continuent à nous attendre.


Version anglaise :
New Practitioner: Helping People Quit the CCP at European Tourist Sites

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.