Une conversation inattendue avec une dame de Shanghai

Récemment, sur la place du Millennium près de la Bibliothèque centrale à Leeds, en Angleterre, un étranger m’a tendu son téléphone portable pour que je parle avec une dame chinoise à Shanghai. J’ai parlé avec elle et l’ai aidée à quitter les organisations communistes chinoises.


La façon dont cet occidental nous a connectés la dame de Shanghai et moi et comment son téléphone portable a servi de conduit pour qu’elle puisse prendre une décision d’une telle importance était vraiment incroyable.


Cette rencontre surprenante s’est produite le 17 septembre 2014. J’étais en train de sensibiliser les passants au prélèvement forcé d’organes approuvé par l’Etat en Chine, sur la place, lorsque j’ai remarqué, non loin, un monsieur en conversation sur son portable. Ne voulant pas interférer avec sa conversation, je me tenais à distance.


Il a remarqué ce que j’étais en train de faire. Alors il m’a dit avec un grand sourire "Chinois, Chinois. " Il m’a tendu son téléphone et m’a fait signe de parler.


J’ai pris son téléphone et j’ai dit en Chinois "Bonjour !" "Bonjour !"a été la réponse. "Où êtes vous ? ai-je demandé. "Shanghai" m’a-t-elle dit. “C’est étonnant. Je suis au Royaume Uni. Le monsieur qui parlait avec vous il y a une seconde m’a tendu son téléphone pour que nous bavardions. Il arbore en ce moment même un grand sourire." La dame au téléphone s’est mise à rire.


Nous avons échangé quelques mots, puis j’ai pensé qu’ayant fait une rencontre aussi surprenante avec cette dame, je devais saisir l'opportunité pour l’aider à quitter le Parti communiste chinois (PCC).


Étant pratiquant de Falun Gong, je comprends qu’ayant commis de si nombreux crimes dans la persécution du Falun Gong, le PCC devra faire face à la rétribution karmique. Pour ces Chinois qui sont encore membre de ses organisations, nous les encourageons à quitter le PCC afin qu’ils ne soient pas jugés coupables par association.


“Avez-vous adhérer aux Jeunes Pionniers lorsque vous étiez à l’école élémentaire?” lui ai-je demandé. “Oui, il y a de cela 20 ou 30 ans.” “Et qu’en est-il de la Ligue de la Jeunesse?” “Oui. Mais je n’ai pas adhéré au Parti communiste.”


"J’ai la soixantaine, je suis plus âgé que vous, "lui ai-je dit. "J’ai déjà quitté le PCC et ses organisations affiliées. Mes parents et amis l’ont également quitté. En Chine, plus de 170 millions de personnes ont renoncé à leurs adhésions et ils l’ont fait sur internet.


“Savez-vous pourquoi les gens quittent le PCC ? [l’ancien secrétaire général du PCC] Jiang Zemin a utilisé le système du Parti pour persécuter les pratiquants de Falun Gong qui vivent selon les principes d’Authenticité -Bonté-Tolérance. Ce même Parti approuve aussi le prélèvement forcé d’organes pour le profit sur des pratiquants de leur vivant.


"Jiang et le PCC sont coupables de bien d’autres crimes. Vous shanghaienne devez être bien au courant, puisqu’il est de Shanghai. Leurs crimes mèneront à la désintégration du PCC ; Vous devriez quitter la Ligue de la Jeunesse et les Jeunes pionniers pour votre propre bien.


"Vous pouvez utiliser un pseudonyme pour l’annoncer en ligne. Je ne connais pas votre nom, que diriez vous que je vous appelle ‘Meili’ (jolie) et vous aide à faire l’annonce ?" "D'accord " a-t-elle répondu," Et merci !"


J’ai rendu son portable au Monsieur, qui a continué sa conversation avec elle.


Je ne suis pas prêt d’oublier cet appel. Un monsieur au Royaume Uni appelle une Chinoise à Shanghai et au milieu de leur conversation, moi, étranger à l’un et l’autre, j’aide la dame à quitter les organisations communistes. Quel extraordinaire concours de circonstances !

Version anglaise :
An Unexpected Conversation with a Lady in Shanghai

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.