S’aider mutuellement à identifier des sujets pour les articles de partage d’expérience

Il y a eu de nombreux articles sur le site Internet Minghui concernant la soumission d’articles pour le 11eme Fahui de Chine avant la date limite du 15 septembre. De nombreux pratiquants ont lu ces articles. Nous reconnaissons tous qu’il s’agit d’une opportunité sérieuse, merveilleuse et rare que de s'impliquer dans le processus d’écrire des articles pour les conférences de partage d’expériences. Cependant, beaucoup n'envisageaient pas d’écrire d'articles. L’excuse générale était : " Je ne sais pas sur quel sujet écrire" ou "Il y a simplement trop de choses qui arrivent et je ne sais pas par où commencer. "


Aujourd’hui, notre groupe d’étude du Fa, prés d’une dizaine de pratiquants, avons partagé nos opinions et nos idées sur les sujets sur lesquels écrire.


Notre format d’échange consiste en ce que chaque pratiquant n’ayant pas écrit d’article, parle de lui-même ou d’elle-même d'après ce qui lui vient à l’esprit. Nous ne fixons aucune limitation quant au temps ou au contenu, mais seulement que lorsque l’un d’entre nous parle, chacun écoute. Dans le processus d’écouter, nous échangions aussi des points de vue et nous aidions mutuellement à nous rappeler les détails.


Nous avons l’avantage d’avoir travaillé ensemble pendant des années, et nous nous comprenons bien les uns les autres. Un pratiquant pourrait ne pas être conscient de nombreuses choses bien faites ou de choses dites avec d’amples pensées droites et ne pas se souvenir des détails en raison de l’interférence. Ainsi certaines choses qui pourraient originellement être considérées comme trop ordinaires pourraient s’avérer, après réflexion, extraordinaires.


Nous avons découvert que chaque pratiquant a de si nombreux points forts, de si nombreuses expériences dignes d’être écrites, de si nombreux sujets personnels, et en plus, de façon surprenante , ces sujets sont très différents et divers.


Avec cette découverte, le blocage de ne pas savoir quoi écrire a été graduellement éliminè.


Il y a quelques jours, j’ai lu un projet d’article qui proposait à ceux ayant des capacités d’écriture d’aider ceux manquant de ce type de compétences. J'ai décidé que je voulais aider. Ainsi, dans l' échange d’aujourd’hui où chacun a contribué à former un bon champ d’énergie, le Maître m’a donné la sagesse.


Tout en écoutant, mon esprit trouvait rapidement ce qui convenait comme sujets d’écriture et quels sous-chapitres inclure. Je notais immédiatement mes idées. Lorsque je les ai partagés avec le groupe, chacun a trouvé qu’elles étaient très bonnes.


En voici quelques exemples:


1. La pratiquante A était bouleversée par le fait que chaque fois qu’elle commençait à écrire et noter ses idées, elle était bloquée et ne savait pas comment continuer. Certains pratiquants lui ont recommandé de commencer avec ce qui lui était le plus familier. Ils lui ont rappelé qu’elle avait partagé comment une fois, alors qu’elle avait des pensées droites, sa mère lui avait spontanément donné quelques milliers de yuans pour qu’elle travaille pour Dafa. Ce souvenir a ravivé la mémoire de A et elle a pu se souvenir de plusieurs incidents similaires de façon assez vivante.


Après l’avoir écoutée un moment, j’ai réalisé que A avait réussi à donner la juste place à Dafa dans son environnement familial, de sorte que tous respectent Dafa et soutiennent les pratiquants au point que non seulement, elle pouvait travailler pour Dafa chez elle sans interférences, mais qu’elle avait aussi le contrôle sur ses propres finances. En retour, sa famille avait bénéficié de nombreuses bénédictions.


Tout d’un coup, le thème " À la maison, je prends les décisions " a surgi dans mon esprit.


Je l’ai suggéré à A, parce qu’actuellement, il y a encore de nombreux pratiquants confronté à cette question avec leur famille. Si A écrivait ses propres expériences, beaucoup trouveraient l'encouragement et l’inspiration pour surmonter leurs divers obstacles. Les personnes ordinaires en bénéficieraient aussi.


D’après le récit de A, j’ai pu recommander trois sous titres, tous étroitement liés au sujet principal.


A était heureuse de voir son chemin clairement et a trouvé qu’elle pourrait étoffer la trame par des faits et des expériences avec lesquelles elle était familière.


2. La pratiquante B ne savait comment et où commencer à écrire. Après l’avoir écoutée discuter de nombreuses choses, je ne voyais rien surgir. Puis, quelqu’un a mentionné comment B avait traversé de nombreuses tribulations, pressions et autres difficultés durant les 10 années où elle avait fabriqué des matériaux d’information de Dafa. De nombreuses fois, les forces anciennes avaient tenté de la retenir mais s'étaient abstenues à des moments critiques en raison de sa confiance inébranlable dans le Maître et Dafa.


Par exemple, une fois, elle a été informée d’un plan visant à la persécuter, mais a déclaré quelque quelque chose comme: "Ils veulent peut-être m'avoir, mais c’est mon Maître qui décidera s’ils réussiront. " Le résultat est que rien ne s’est produit.


Une autre fois, elle s’est trouvée à nouveau en danger imminent et a déclaré: " Nous avons tout bravé pour descendre sur terre, pensent-ils que je suis effrayée de ces petites bêtes inconséquentes ? " A nouveau, l’interférence a été désintégrée et le danger s’est dissipé du fait de sa foi dans les paroles du Maître.


Parce que nous appelons généralement B, Lotus, ainsi, un titre: " Lotus demeure ferme contre vents et marées"m’est venu à l’esprit. De façon intéressante, un autre pratiquant a pensé au même titre.


Plus tard, j’ai recommandé deux sous-titres. Le premier était : Comment durant toutes ces années à fabriquer des matériaux d’informations de Dafa, elle a nié les pressions extérieures et la persécution. Le second : Comment elle a regardé en elle pour surmonter les tribulations familiales.

.
En fournissant de solides exemples en parlant de ces deux thèmes, elle a pu illustrer la façon dont elle a pu nier la persécution et surmonter diverses difficultés durant la décennie passée.


3. La pratiquante C a commencé à cultiver en 2005 et a maintenu une diligence constante au cours des années. En décrivant ses propres expériences, elle a parlé de la façon dont elle a surmonté la persécution à la fois dans son processus et état mental; comment elle a obtenu encouragements et compréhensions du Maître dans les périodes difficiles et lorsqu’elle a été attaquée par la dépression; comment elle a réussi encore et encore à reprendre confiance ; comment elle a cultivé l’altruisme et la compassion en sauvant les gens, et que toutes ses réalisations provenaient de son étude et sa mémorisation solide du Fa.


Nous avons écouté et étions très touchés. J’ai pensé à un thème pour elle : "Comment une disciple de Dafa entrée après le 20 juillet, est demeurée diligente. "


J’ai suggéré qu’elle écrive à ce sujet et donne des exemples de sa pratique diligente à partir des trois aspects d’étudier le Fa, émettre des pensées droites et aider les gens à comprendre Falun Dafa. En écrivant systématiquement sur tout cela, cela lui donnerait de la clarté. Le thème présenterait de l’intérêt pour les pratiquants ayant débuté leur pratique après la persécution.


4. La pratiquante D venait juste d’être libérée d’une prison noire et avait déjà écrit un récit pour révéler la persécution. Lorsqu’elle a commencé à parler de son expérience dans la prison noire, mon esprit était vide, mais en continuant à écouter, j’ai réalisé que de nombreux détails dans son histoire étaient très vivants et touchants.


Chaque fois qu’elle était assignée à une cellule, elle se comportait selon le véritable esprit d'"Authenticité-Bonté-Tolérance." Elle s’entendait très bien avec les autres prisonnières qui ont par conséquent refusé de coopérer avec les gardes pour la surveiller ou la persécuter. Les gardes n’ont pas eu d’autre choix que de la déplacer dans une autre cellule. Durant les quatre ans où elle a été illégalement détenue, elle a été déplacée huit fois au total.


Le thème qui a surgi devant moi était: "Quatre ans, huit cellules."


J’ai suggéré qu’elle écrive sur la façon dont elle a persisté à mémoriser le Fa tout en maintenant des pensées droites et sa foi et sa pratique d'Authenticité-Bonté-Patience de sorte que ses compagnons de cellule se sont d'eux-mêmes tenus à ses côtés.


Quel moyen fantastique de valider Dafa. Les lecteurs peuvent voir la réalité de la persécution du Parti communiste chinois (PCC) infligée à de bonnes personnes.


5. Le pratiquant E ne s’attendait pas à écrire quoi que ce soit. Il a parlé de la façon dont il avait déplacé le portrait du Maître de sa chambre dans le living ; comment son action avait causé interférence, inquiétude, pression venant de sa famille et comment, finalement, il avait réussi à installer le portrait du Maître à l’endroit le plus en vue de la salle de séjour.


Nous avons tous trouvé que son histoire serait un grand sujet : comment il a surmonté l’attachement à la peur, son respect pour le Maître et Falun Dafa et l’élévation de son esprit et de sa nature du cœur.


Dans le processus d’échanges mutuels, nous en sommes tous venus à nous aider les uns les autres, à trouver des idées et à créer divers sujets appropriés. Nous avons aussi trouvé des approches d’écritures telles que : un point de vue personnel de la perspective d’un coordinateur ; un partage d’expérience avec une tournure locale ; un reflet narratif basé sur le travail en équipe pour distribuer des CD de Shen Yun et ainsi de suite.


Un article entier peut être écrit autour d’un thème ou d’un incident particulier, mais peut être aussi une synthèse de divers thèmes ou incidents simples. Lorsqu’un pratiquant se sent submergé par des expériences compliquées, nous devrions aider à trier la masse enchevêtrée pour découvrir un événement unique ou représentatif qui soit le thème principal et peut-être soutenir le thème principal avec quelques événements mineurs. De cette façon, un pratiquant peut obtenir la clarté d’esprit.


Nous sommes tous profondément touchés par les nombreuses histoires potentielles qui devraient être chéries et enregistrées. Nous apprenons à surmonter les obstacles qui tentent de nous retenir avec des pensées comme "Je n’écris pas bien" ou " Je n’ai rien à écrire."


Dans notre groupe d'étude du Fa, il y a plusieurs d’entre nous qui n'ont jamais expérimenté aucune persécution, mais ont travaillé fermement à aider les gens à comprendre Falun Dafa et la persécution durant plus d’une dizaine d’années. La plupart des pratiquants sont bien conscients que ces pratiquants ont en réalité, expérimenté de nombreuses tribulations et obstacles, mais ce qui les a aidés à traverser chaque fois était leurs cœurs purs et compatissants, et spécialement leur profonde confiance en Maître et en Dafa.


Parce qu’il n’y a rien de sensationnel en surface, ces pratiquants pensaient que leurs expériences étaient trop ordinaires. En réalité, ce qui se reflète dans l’ordinaire est leur complète et remarquable négation de la persécution.


C’est exactement ces situations en apparence triviales de grandes "petites choses " qui constituent le grand rouleau historique qui montre la magnificence des disciples de Dafa que le nouvel univers n’oubliera jamais.


Tant que les disciples de Dafa font la juste chose en cette période de rectification de Fa, toutes nos expériences sont dignes d’être enregistrées. Ces petites choses peuvent produire des volumes. Comment pouvons nous ne pas les écrire? Seules nos notions humaines et l'interférence peuvent être des obstacles.


Lors de l’échange, nous nous sommes tous exclamés: "Wow, autant de si bons sujets ! Quel dommage ce serait de ne pas les reconnaître et écrire à leur sujet !"


Je pense ainsi, qu'il était impératif pour nous de nous aider les uns les autres à identifier des sujets d’écriture. Ceux d’entre nous ayant un environnement d’étude de groupe, peuvent essayer. Je pense que tant que nous en avons le désir, peu importe si nous en avons la capacité, le Maître nous accordera la sagesse.


Une pratiquante a expliqué que la nuit où elle a écrit son article, elle a rêvé de nombreux grands bâtiments en construction. Parce que le Maître a dit : La cultivation dépend de soi, le gong dépend du maître (Zhuan Falun), elle pense qu’écrire c'est aussi cultiver et que le Maître nous permet probablement de réaliser de nombreuses choses dans le processus d’écrire. Alors si nous ne participons pas, ce sera une réelle perte pour nos univers.


Donc, compagnons de pratique, saisissons le temps pour écrire, pour saisir chaque opportunité précieuse de pratiquer, de valider Dafa, d’éliminer le mal et d’avancer vers un merveilleux futur !


Version anglaise :
Helping Each Other Identify Topics for Experience Sharing Articles

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.