Chine- province du Guandong : La torture physique et chimique responsable d’une atrophie musculaire chez un pratiquant du Guangdong

M. He Jingru (何镜如), un pratiquant de Falun Gong de la province du Guangdong, a souffert d'une atrophie musculaire dans les deux bras en conséquence de la torture et des mauvais traitements. M. He a passé 5 ans dans la prison de Beijiang avant sa libération plus tôt cette année.

Des années d'incarcération et de tortures ont réduit M. He, un homme sain, horticulteur et autrefois joueur de basket ball, à quelqu’un dans un état désespéré.

Sa plus récente arrestation était le 28 janvier 2010 et il a été condamné à 5 ans de prison. Le 12 novembre, il a été transféré à la prison de Beijiang. Il a été détenu dans le camp de travaux forcés de Sanshui de 2000 à 2004 et dans la prison de Sihui de 2005 à 2009.

Lorsqu'il a été libéré de la prison de Sihui en 2009, son corps entier a subi une grave perte de masse musculaire en raison des tortures qu'il y a endurées. Alité, il s'est rétabli en pratiquant les exercices du Falun Gong. Il a rapidement été capable de marcher lentement seul, puis il a de nouveau été arrêté et condamné.

Forcé de s'asseoir sur des poutres de bois 2 jours durant

Lorsque M. He est arrivé à la prison, les détenus, sous les ordres des gardes de la prison, ont ordonné aux détenus d'enlever le siège d'une chaise et de le forcer à s'asseoir sur deux poutres de bois de 2,5 cm de large chacune. Ils lui ont ligoté les pieds et attaché les bras à la « chaise » pendant deux jours.

Il n'avait pas le droit de manger ni de boire et devait faire ses besoins assis sur la chaise. Un détenu était chargé de piétiner les pieds de M. He, ce qui l'immobilisait davantage.

Les bras infirmes après trois jours de suspension

Comme M. He refusait d'abandonner ses convictions, les gardes de la prison ont intensifié la torture. Le 23 décembre 2010, ils ont emmené M. He dans une pièce spécifiquement préparée pour persécuter des pratiquants. Ils lui ont menotté les mains derrière le dos et l'ont suspendu à un cadre de fenêtre pendant trois jours.

Voyant que M. He tenait bon, les gardes ont vaporisé de l'huile sur des morceaux de papier et les ont enflammés. Le type d'huile utilisé (huile carminative) empêchait la production de flammes, mais produisait une fumée toxique qui est entrée directement dans ses poumons.

Après trois jours de torture, M. He ne pouvait plus bouger les membres. L'accusant de faire semblant d'être blessé, les détenus lui ont poignardé les mains avec des cure-dents. Ils ont arrêté ne constatant aucune réaction de sa part. Ensuite, les détenus lui ont saisi les mains et l'ont forcé à copier une déclaration selon laquelle il renonçait au Falun Gong.

M. He a toussé et expulsé des sécrétions ressemblant à de la boue jaunâtre. L'hôpital de Shaoguan lui a diagnostiqué une grave infection des poumons. Ses cheveux sont devenus blancs après deux mois d'incarcération dans la prison de Beijiang.

Drogué par les gardes de la prison, ses bras deviennent atrophiés

M. He a clarifié les faits sur le Falun Gong à d'autres détenus pendant une rencontre de prison. Le garde Zhang Jiwen était furieux et l'a emmené avec lui.

Dans les jours qui ont suivi, Zhang a ordonné à un détenu de cuisiner un petit déjeuner pour M. He. Lorsque ce dernier l'a mangé, la nourriture empestait les médicaments. Il a remarqué que l'atrophie musculaire dans ses bras empirait.

Un bras fracturé pour avoir résisté au lavage de cerveau

Fin 2012, M. He a entamé une grève de la faim pour protester contre le lavage de cerveau. Les gardes ont diffusé des vidéos de propagande calomniant le Falun Gong jour et nuit face à son lit. Il a protesté. Des détenus l'ont ensuite battu et lui ont fracturé un bras.

8 mois plus tard, il a finalement retrouvé la sensation dans son bras gauche. Il a été incapable de bouger la main droite jusqu'à ce qu'il soit libéré de prison et en mesure de recommencer à pratiquer les exercices du Falun Gong.

Version chinoise

Version anglaise :
Physical and Drug Torture Leads to Muscular Atrophy for Practitioner from Guangdong Province

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.