Une femme de Pékin soumise à un traitement psychiatrique pour son refus d'abjurer ses convictions

Depuis que la persécution a commencé en juillet 1999, Mme Zhang Yinying (张印英) a passé un total de neuf ans dans deux camps de travaux forcés, pour sa croyance en Falun Gong. La persécution la plus brutale a eu lieu dans un hôpital psychiatrique.


En plus de décharges électriques administrées à la tête, et de l'ingestion forcée de médicaments provoquant des hallucinations, les "traitements" comprenaient également d’être menottée au lit toute la journée, privée de l’utilisation des toilettes, et être soumise à des gavages forcés plusieurs fois par jour. Ce n’est que lorsqu’elle s’est trouvée dans un état critique qu’elle a été libérée pour raisons médicales, à la fin de 2012, après avoir souffert pendant quatre mois à l'hôpital psychiatrique.


Heureusement, cette femme de 60 ans a finalement récupéré grâce à la pratique des exercices du Falun Gong, et a pu partager son expérience obsédante.


En août 2012, le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin, où elle a été détenue après son arrestation en décembre 2010, a forcé le fils de Mme Zhang à l'envoyer dans un hôpital psychiatrique.


Les gardes du camp de travail les ont escortés à l'hôpital n ° 261 dans le district de Haidian à Pékin. C'est un hôpital militaire, et le Centre de certification des maladies mentales dans la région militaire de Beijing. Il se spécialise dans le traitement des patients souffrant de troubles mentaux.


Au cours de ses quatre mois là-bas, Mme Zhang a été torturée à deux reprises avec des décharges électriques administrées à la tête. Les infirmières lui ont mis une sorte de casque. Elle a rapidement perdu connaissance. Les gens sur place y font référence comme au "coma électrique."


Après s’être réveillée, elle était dans une douleur extrême. Les infirmières et les médecins, l’ont alors forcée à prendre des médicaments et des injections inconnus. Quand elle a protesté de la douleur causée par le"coma électrique", un médecin a menacé de le lui faire subir à nouveau.


D'autres détenus là-bas ont dit à Mme Zhang que le but du " coma électrique " était de faire oublier aux gens leur passé.


Mme Zhang Yinying a été menottée à un lit constamment, et n'était pas été autorisée à utiliser les toilettes. Après qu’elle a arrêté sa grève de la faim, l'hôpital a continué à la gaver. Les tubes étaient laissés dans son estomac toute la journée.


Mme Zhang est devenue extrêmement maigre, et son corps se convulsait et la démangeait. Sa vision s’est détériorée, et elle parlait d’une voix basse. Elle avait des hallucinations auditives et visuelles constantes.


Peu à peu, elle n’a plus été en mesure de se tenir debout ni de marcher, et finalement ne pouvait même plus rester debout sans soutien. Sa famille a dû payer 4480 yuans par mois pour son séjour à l'hôpital. La facture énumérant la nourriture, les soins infirmiers, et les frais d'administration.


Voyant Mme Zhang réduite à l'immobilité et à l'article de la mort, l'hôpital et les autorités du camp de travail l'ont libérée pour raisons médicales.


À sa sortie de l'hôpital psychiatrique, Zhang Yinying ne pouvait plus se lever, s'asseoir ni s'allonger. Elle ressentait un malaise extrême et ne pouvait pas dormir.


Elle s’est rappelée : " Quand ma famille dormait, je ne pouvais que faire les cents pas dans la chambre à tout petits pas. Si les gens avaient vu mes yeux et la façon dont je marchais, ils m’auraient sans doute confondu avec une vrai malade psychiatrique. Ma douleur était au-delà des mots".


La police faisait une visite à son domicile chaque semaine et disait à la famille: "Si Zhang meurt, vous devez nous en informer."


Zhang Yinying après avoir été libérée de l'hôpital psychiatrique

Bien que les autorités s’attendaient à ce que Zhang Yinying meurt à la maison, elle a été encouragée par ses compagnons de pratique de Falun Gong à recommencer à pratiquer.


Elle était incapable de se rappeler les exercices, alors ils les lui ont à nouveau enseignés et lui ont apporté différentes enseignements du Falun Gong . En les étudiant et en faisant les exercices, la guérison de Mme Zhang a commencé lentement mais progressé régulièrement. Elle est aujourd'hui à nouveau en bonne santé.


Zhang Yinying a récupéré grâce à la pratique du Falun Gong


Version chinoise

Version anglaise
Beijing Woman Forced to Undergo Psychiatric Treatment for Refusing to Renounce Her Belief

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.