S’envoler à vélo

Je pratique le Falun Dafa depuis 1997. Avec la protection compatissante du Maître, j’ai pu marcher sur le chemin de la cultivation jusqu’à aujourd’hui. J’aimerai partager avec vous quelques-unes de mes expériences miraculeuses et combien j'ai bénéficié du Falun Dafa.


S'envoler à vélo

Un jour une pratiquante et moi sommes allées distribuer des documents de clarification de la vérité à plus de six kilomètres et il était déjà plus de vingt heures quand nous avons fini. Il faisait nuit noire et nous ne pouvions pas voir la route. J’ai dit à l’autre pratiquant que nous devrions rapidement trouver notre chemin parce que je devais être à la maison avant 20 h 30. Mon mari travaillant en équipe de nuit, rentrerait vers 21 h 00. Si je n’étais pas là, il trouverait une excuse pour me battre.


Nous avons réussi à trouver notre chemin et en pédalant sur nos vélos nous avions l'impression de voler. Je voyais les arbres sur le bas-côté de la route défiler comme des flashs, comme si nous étions dans un train. Je suis rapidement arrivée à la maison. C’était incroyable qu'il m'ait fallu seulement 20 minutes pour faire plus de six kilomètres à vélo. Le Maître nous a aidé. Dafa est miraculeux.

Dix jours pour se rétablir d’une fracture grave

Un jour de 2002, je suis allée voir si le toit de mes beaux-parents avait fui. La route était glissante parce qu’il venait juste de pleuvoir. Mon beau-père était chez lui et avait la grippe. Il a dit qu’ils n’avaient pas de médicaments contre la grippe. Je lui ai dit que nous en avions quelques-uns et je suis retournée chez moi pour en chercher.


Ma maison n’était pas loin et cela n’a pas été long. J’ai pris le médicament et suis revenue. Quand j’étais presque arrivée, j’ai glissé et suis tombée, me blessant la main droite qui a commencé à s’engourdir. Ma belle-mère m’a nettoyé la main et a demandé si ça allait. J’ai dit que j’allais bien et que je récupérerai en un rien de temps. Mais le lendemain matin, mon poignet avait enflé et je ne pouvais pas le plier.


Mon neveu est venu me rendre visite et m’a demandé d’aller voir le docteur pour un examen. Il a dit que cela pourrait être une fracture. Il a pressé mon fils de m’emmener à l’hôpital. L’examen a montré que j’avais une sérieuse fracture et ma main a ensuite été plâtrée. On m’a donné quelques médicaments à prendre.


En rentrant chez moi, j’ai réalisé que je suis une pratiquante. Les plâtres ne sont-ils pas pour les gens ordinaires? Ce n’était pas droit, alors je m’en suis débarrassé. Mon mari s’est fâché contre moi et m’a dit : "Je ne m’occuperai pas de toi si tu deviens handicapée. " J’ai dit que Maître prendrait soin de moi.


J’ai pratiqué les exercices chaque jour. Le dixième jour, le Maître a ajusté mon corps et j’ai senti le Falun tournoyer. Je savais que j’allais bien. Je suis allée dans la cuisine après avoir terminé les exercices et ai pris une pomme de terre. Je l’ai pressée et j’ai senti de la force dans ma main. Le Falun avait ajusté mon corps.


Une personne ordinaire aurait eu besoin de plusieurs mois pour récupérer d'une telle blessure, mais je me suis remise en à peine dix jours. J’ai été témoin de la capacité miraculeuse de Dafa.

Mon fils sain et sauf après un accident de moto

Une fois en 2005, mon fils roulait en moto quand il a percuté une voiture garée sur le bord de la route. Il faisait sombre et il ne l’a pas vue. Il a été projeté plus de 7 mètres plus loin. Il a senti son corps tournoyer dans les airs et a entendu le vent souffler avant d'atterir sur le sol. Ses chaussures avaient disparu mais il allait bien avec seulement une blessure mineure à la jambe.


Mes voisins sont allés le voir et ont dit qu’il était sain et sauf parce que notre famille était bienveillante et qu’elle avait accumulé beaucoup de vertu. J’ai dit que le Maître l’avait protégé. Il serait mort sans la protection du Falun. Le Maître lui a donné une seconde vie. C'est un fait que si une personne pratique le Falun Dafa, toute la famille en bénéficie.

Je me suis remise rapidement d’un accident

Mon fils et moi travaillions dans notre champ de maïs le 3 octobre 2009. La roue de son tracteur a roulé sur mon pied alors qu’il faisait marche arrière. J’ai crié mais il ne m’a pas entendue et il a continué à reculer. Il a roulé sur mon corps des pieds jusqu’à l’épaule avant qu'il ne me voit. Il a alors sauté du tracteur pour me porter secours.


En dépit de la douleur lancinante, je lui ai demandé de réciter "Falun Dafa Hao et Zhen-Shan-Ren Hao" (‘Falun Dafa est bon et Authenticité-Compassion-Tolérance est bon’). Il pleurait tout en le disant. Il m’a transportée sur son dos et m’a aidée à m’asseoir en position de lotus. J’ai commencé à pratiquer la méditation avec la musique des exercices. Je me suis sentie beaucoup mieux Une demi-heure plus tard je me sentais beaucoup mieux et je pouvais respirer sans aucune gêne.


Mes voisins ont appris la nouvelle et sont venus me voir. Ils m’ont conseillé d’aller voir un docteur pour vérifier s'il y avait des dommages internes. Ils connaissaient quelqu’un qui avait été gravement blessé dans un accident de vélo. Donc, ils m’ont demandé d’aller à l’hôpital. Mais l’examen à hôpital a montré que je n’avais rien. Je ressentais juste une douleur dans la poitrine.


En revenant de l’hôpital, je suis allée au lit. Après ça, je ne pouvais plus me lever et n’ai pas mangé pendant trois jours. Le quatrième jour, mes parents sont venus me voir et m’ont demandé si j’avais eu des piqûres anti-inflammatoires. J’ai dit que non et que j’irais mieux dans deux jours. Ma belle-mère s’est fâchée contre moi. Elle a dit que je devrais soit pratiquer les exercices ou avoir des piqûres, que je ne devrais pas juste laisser les choses se faire. Voyant qu’elle était en colère, j’ai dit : "Ok, j’irais voir le docteur. "Mon beau-père m’a emmené à l’hôpital, mais j’ai réalisé qu’en tant que pratiquante, je ne devrais pas me faire faire d'injections. Donc, je lui ai demandé de m’emmener plutôt au domicile d’une pratiquante, et que nous étudierions ensemble le Fa.


La pratiquante était en train de manger quand je suis arrivée. Elle m’a demandé si j’avais mangé. Je lui ai dit que je n’avais pris aucune nourriture depuis trois jours parce que j’avais des douleurs à la poitrine. Je lui ai alors raconté ce qui s’était passé. Elle a dit qu’en tant que pratiquants, nous devrions vivre normalement et quand c’est l’heure de manger, nous devrions manger et ne devrions pas avoir la notion que nous sommes incapables de manger. Elle m’a donné un bol de riz que j’ai terminé. Il n’y avait plus de douleur de poitrine d’aucune sorte. Nous avons étudié le Fa ensemble et j’ai déjeuné chez elle. Je n’ai plus ressenti de douleur du tout . Je me suis sentie bien et avais ma force et mon énergie habituelles.

Les pensées droites de la pratiquante m’ont grandement encouragée. Le Fa du Maître m’est venu à l’esprit.

Maître a dit dans le poème “Le lien Maître-Disciple” de Hong Yin Vol. II:


"Si les disciples sont emplis de pensées droites
Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel."


Merci à notre Maître compatissant ! Je serai encore plus diligente dans la cultivation !

Version en anglais :
Flying by Bicycle

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.