Parcourir des kilomètres pour sauver les gens dans notre région

"En tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de la Loi, la délivrance personnelle n’est pas le but de la cultivation et de la pratique, sauver les êtres était en effet votre grand voeu lorsque vous êtes venus, c’est aussi la responsabilité et la mission que l’histoire vous a confiées pendant la rectification de la Loi, donc de nombreux êtres deviennent ceux que vous allez sauver. Disciples de Dafa, vous ne devez pas être indignes de la responsabilité grandiose qui vous a été confiée pendant la rectification de la loi, vous devez encore moins décevoir l’attente de cette partie des êtres, vous êtes déjà devenus leur seul espoir de pouvoir ou non entrer dans l’avenir, pour cela, tous les disciples de Dafa, élèves anciens et nouveaux, vous devez tous agir, commencer à clarifier la vérité sur tous les fronts, surtout les disciples de Dafa en Chine continentale, chacun doit sortir pour en parler, comme des fleurs s’épanouissant partout, pour que pas un endroit où il y a des gens ne soit oublié." ("Abandonner le coeur de l’homme, sauver les gens de ce monde")


En réponse à la demande du Maître en 2004 de se dépêcher et de sauver les gens, ma femme et moi, avec nos compagnons de pratique, avons commencé à clarifier la vérité sous tous les aspects et à encourager les gens à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées.


J'ai pris ma retraite anticipée après avoir perdu mon emploi à cause de la persécution. Ma femme et moi sommes allés un peu partout distribuer des documents de clarification de la vérité. Nous sommes partis du centre-ville, puis avons élargi notre périmètre. Nous avons marché de 9 à 11 kilomètres, ce qui était le maximum que nous pouvions faire à pied. Nous avons couvert ce périmètre en nous y reprenant à plusieurs fois, puis nous avons pensé que nous devions aller plus loin. Nous avons pris un bus de banlieue et nous sommes rentrés à pied. Alors que nous distribuions des documents d'information, nous disions aux gens les faits et les encouragions à renoncer au PCC. De cette façon, nous avons atteint des endroits à près de 30 kilomètres de distance et avons couvert à la fois la ville et les banlieues.


Un ex-collègue m'a demandé d'être chef de projet pour son entreprise en 2007. J'ai pensé que le travail pourrait m'aider dans ma cultivation et m'aider aussi dans mes efforts pour sauver les gens. Ma femme et moi sortiions alors le week-end pour dire aux gens les faits sur le Falun Gong et la persécution.

Commencer notre voyage pour sauver les gens dans les montagnes

C'est durant cette période que j'ai découvert un endroit spécial dans notre région. Il existe neuf montagnes dans notre canton, et la moitié restante de la région est recouverte d'eau. Une très petite fraction de la terre est agricole. Les gens sont éparpillés ici et là dans les canyons et le long des routes secondaires.


Les villageois n'avaient accès qu'à CCTV (Télévision Centrale de Chine) pour les informations, et ils étaient fortement endoctrinés par la propagande calomnieuse à propos du Falun Gong. Des pratiquants d'autres régions s'y étaient rendus dans le passé et avaient fini par être persécutés. Je voulais y aller et sauver les villageois de cette région, mais j'avais besoin d'un transport.

J'avais 58 ans en 2007, et j'ai décidé de suivre des cours pour apprendre à conduire. Finalement, j'ai acheté une voiture et suis rentrée à la maison au volant en 2010. C'est alors que ma femme et moi avons commencé notre voyage pour sauver les gens dans la région montagneuse.


Je travaillais du lundi au samedi, et le dimanche, ma femme et moi allions dans les marchés du pays. Nous sommes allés dans les mêmes marchés, encore et encore. Tous les vendeurs nous connaissaient et nous rencontrions les mêmes personnes dans les marchés chaque semaine, et nous parlions à chacun d'eux. Beaucoup de vendeurs renonçaient au PCC, alors que certains d'entre eux refusaient de quitter le Parti, même après leur avoir expliqués à plusieurs reprises la véritable situation de la persécution du Falun Gong. Nous devions trouver un autre moyen.

L'entreprise où je travaillais a changé ses horaires de travail du lundi au vendredi à la fin de 2011. J'avais donc le samedi et le dimanche pour aller dans les montagnes. Le Maître ouvre la voie si les pensées d'un disciple se conforment au Fa.


Nous partions de la maison tôt le samedi matin et nous arrêtions à chaque marché. Nous parlions également à toutes les personnes que nous rencontrions en chemin. Nous demandions soit notre chemin ou tout simplement commencions à leur parler. Tant que nous pouvions engager la conversation, nous pouvions les sauver.


Il y avait toutes sortes de petits fruits dans les montagnes. Nous demandions: "Qu'est-ce que c'est ? Est-ce que cela se mange?" Tout au long de la journée nous posions la même question à tous les gens que nous rencontrions et beaucoup de gens démissionnaient du PCC après avoir discuté avec nous.


Nous avons alors commencé la cueillette des champignons le long des coteaux. Encore une fois nous demandions: "Quel genre de champignon est-ce? Est-il comestible? Est-il toxique?" Par conséquent, beaucoup de personnes ont été sauvées chaque jour.


Un jour, une femme du village rentrait chez elle avec un seau de châtaignes à son bras. J'ai arrêté la voiture et ma femme a entamé la conversation avec elle et lui a parlé de principes d'Authenticité-Bonté-Tolérance. La femme a dit: "Vous êtes du Falun Gong. Je ne vous écouterai pas." Elle s'est éloignée. Ma femme l'a suivie et a continué à parler avec elle. J'ai émis des pensées droites. Après un certain temps, ma femme a commencé à réciter un poème du Maître.

"Dans la vaste mer de gens, se rencontrer n'est pas facile. Un sourire rencontré par hasard vient de l'affinité prédestinée. Apaise ton cœur et écoute la vérité. Pour ces mots, tu as attendu des milliers et des milliers d’années. Le Dafa qui sauve de la catastrophe est déjà en train de se propager. Chaque phrase des secrets célestes est la vérité." ("A propos d'affinité prédestinée" tiré de Hong Yin III)


La femme s'est arrêtée et ma femme a poursuivi: "Nous nous sommes rencontrées aujourd'hui en raison d'un lien karmique. Notre maître nous a demandé de sauver les gens. Nous ne vous demandons pas un sou en retour. Nous voulons juste vous parler du Fa qui vous soustraira de la souffrance. Vous devez être responsable pour votre vie."


La femme a posé son seau et a écouté. Ma femme a dit : "Ne croyez pas la propagande que vous voyez à la télévision. Les pratiquants de Falun Gong suivent les principes de Vérité-Bonté-Tolérance. Ces principes sont-ils faux? Les informations des journaux télévisés sont remplies de mensonges, y compris sur le soi-disant incident d'auto-immolation de la place Tiananmen.

La persistance paie en sauvant les gens

J'ai émis des pensées droites et demandé au Maître de tout mon cœur de la sauver. L'attitude de la femme a changé: "Est-ce vrai ?" Ma femme a répondu: "Bien sûr, c'est vrai. Nous pratiquons Authenticité-Bonté-Tolérance. Si nous vivons selon ces principes, pourquoi nous vous tromperions ? D'autres personnes peuvent vous tromper pour votre argent ou pour vos biens. Il y a tellement de catastrophes et d'accidents de nos jours. Pour vous assurer un bel avenir, pourquoi ne pas démissionner du PCC. Pourquoi ne pas le faire maintenant?"

La femme a renoncé au PCC en utilisant son vrai nom, et nous a remerciés encore et encore. Elle ne voulait pas nous laisser partir sans nous offrir un seau de châtaignes. Nous avons essayé en vain de lui donner 20 yuans pour les noix. Elle a laissé l'argent parterre et est partie en courant. Elle a crié: "Venez chez moi lors de votre prochaine visite. Je vis dans le village en bas de la route."


Nous avons eu de nombreuses expériences similaires. Les gens étaient pleins de reconnaissance après avoir appris la vérité et renoncé au PCC. Ils nous donnaient des cerises, des pommes, des aubépines, des carottes, des patates douces et des champignons. Les villageois étaient très sincères et ne nous laissaient pas leur rendre leurs cadeaux. Certains prenaient un peu d'argent pour la forme quand nous insistions. Certains ne prenaient rien du tout, en nous disant que les marchandises venaient de chez eux. Les gens ont un côté qui comprend la vérité et qui est rempli de gratitude envers le Maître, Dafa, et les pratiquants.


Nous avons rencontré un homme dans la trentaine. Il avait du mal à marcher et semblait avoir eu un accident vasculaire cérébral. Ma femme s'est avancée lui a demandé: "Depuis combien de temps êtes-vous malade?" Il a répondu: "Plusieurs années." Ma femme a dit: "Il n'est pas facile de trouver un remède." Il a dit: "Je ne peux pas être guéri. J'ai pris toutes sortes de médicaments et aucun d'eux n'a eu d'effet. Je dois 60 000 yuans en frais médicaux. Mon père a également eu un accident vasculaire cérébral et il est alité. Il était autrefois très habile. Après qu'il soit tombé malade, sa femme l'a quitté, et il a perdu son emploi."


Mon épouse a dit : "Ne vous inquiétez pas. Je vais vous parler d'un remède qui ne vous coûtera rien." Il a levé la tête et a écouté attentivement. "C'est très simple. Rappelez-vous ces mots 'Falun Dafa est bon. Authenticité-Compassion-Tolérance est bon.' Nous suivons ces principes dans notre vie et nous ne mentons pas. Le PCC a fabriqué une propagande calomnieuse afin de se maintenir au pouvoir et ne se soucie absolument pas du bien-être des gens. Croyez-moi, et rappelez-vous que 'Falun Dafa est bon. Authenticité-Compassion-Tolérance est bon.'"

Il a dit: "Est-ce vrai? Est-ce efficace?" Ma femme a dit: "Oui cela fonctionne si vous y croyez vraiment." Il a dit: "J'y crois. J'y crois." Il a commencé à pleurer et a dit: "Falun Dafa est bon. Authenticité-Compassion-Tolérance est bon." Puis il l'a répété plus fort. Il a démissionné du CCP, et a dit: "Je vais rentrer à la maison et en parler à mon père, et lui faire prononcer ces mots bénis."

Ma femme a parlé aux gens davantage que moi. Elle suivait une personne et continuait à lui parler jusqu'à ce qu'elle renonce au PCC. Il y avait des fois où elle marchait plus d'un kilomètre avec la personne. De mon côté, j'émettais les pensées droites.


Le Maître nous protège toujours

Nous avons été en danger de temps à autre, mais grâce à la protection du Maître, nous sommes restés en sécurité. Une fois j'avais roulé toute une journée puis mal dormi dans la voiture cette nuit là. Cela m'a rendu somnolant au volant le lendemain. Nous nous dirigions vers un pont, mais la voiture allait tout droit sur le côté du pont. Ma femme a crié. Je me suis réveillé, mais je n'avais aucune idée de ce qui se passait. Inconsciemment, j'ai braqué et appuyé sur les freins. La voiture s'est arrêtée à côté du pont. La voiture aurait roulé sous le pont sans la protection du Maître. Nous remercions Maître.

Nous avons visité 22 villes et municipalités dans le canton pendant plus d'un an. Nous avons touché toutes les habitations, sauf celles dans les ravins très reculés. Nous avons aidé plus de 5 000 personnes à démissionner du PCC depuis début 2012. Les meilleurs jours, environ 100 personnes se retiraient du PCC.


D'autres pouvaient penser que nous faisions du tourisme et avions une vie facile. Nous nous sentions heureux de pouvoir sauver les gens de cette façon. Parfois, nous étions troublés par nos attachements ou devenions confus face aux interférences provenant d'autres dimensions. Parfois, nous étions joyeux après que nous ayons sauvé quelqu'un, ou bien nous avions des regrets pour la personne qui avait manqué la chance d'être sauvé. La plupart du temps nous étions plein de gratitude envers le Maître.


C'est l'histoire de notre chemin en tant que disciples de Dafa pendant la période de la rectification de Fa.

Version en anglais :
Traveling Far and Wide to Save People in Our Region

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.