Quatre pratiquants arrêtés pour l'envoi de SMS groupés

Quatre élèves de Falun Gong de Sanhe, province de Hebei ont été illégalement arrêtés le 22 avril 2014 par la police locale ainsi que des agents du bureau 610 central.


Dans une récente tentative de repérer les dispositifs que les élèves de Falun Gong utilisent pour envoyer des SMS groupés à propos du Falun Gong au public, le directeur adjoint du bureau de prévention du Comité central du (PCC) du Parti communiste chinois est venu à Sanhe de Pékin avec plusieurs membres du personnel et des équipements de dépistage.


Les téléphones portables de plusieurs pratiquants locaux ont été surveillés, même quand ils étaient éteints. La police a également harcelé quelques praticiens et surveillé leurs maisons.


M. Kang Jingtai, M. Ma Weishan, M. Wang Zhanqing et Mme Lin, les quatre pratiquants arrêtés, sont à présent détenus au centre de détention de Sanhe. Ils ont commencé une grève de la faim pour protester contre la persécution. M. Ma a 73 ans, et sa situation est très inquiétante.


M. Kang a développé de l'hypertension (220 mmHg). Il est en très mauvais état de santé. Son père est décédé récemment, et sa mère n'avait pas encore récupéré de l'agonie. Après que M. Kang ait été arrêté, sa mère n’a pas pu supporter l’énorme coup mental et elle est aussi décédée le 2 mai.


Conduits par Li Wei de la division de la sécurité intérieure Sanhe, 20 agents du commissariat de Dongcheng et des gens du PCC de Pékin ont encerclé la maison de M. Ma Weishan, vers 17h le 22 avril. Ils sont entrés par effraction et ont arrêté M. Ma.


Les policiers sont revenus vers 18 heures et ont arrêté l'épouse de M. Ma, Mme Wang Yue, qui a 78 ans, et leur infirmière, Mme Lin, la cinquantaine, qui est également pratiquante. M. Ma et Mme Lin ont été directement emmenés au centre de détention de Sanhe. Mme Wang (non-pratiquant) a ensuite été emmenée à la maison par son fils.


Les policiers sont revenus une troisième fois vers 20 heures et ont fouillé la maison de M. Ma. Ils ont confisqué un périphérique d’envoi de SMS groupés (évalué à environ 20 000 yuans), plus de 30 téléphones portables, trois ordinateurs, quatre imprimantes, deux téléviseurs, 8000 yuans en espèces, ainsi que des équipements pour fabriquer des matériaux d'information de Dafa.


M. Kang Jingtai et son épouse, Mme Fang Chunyan, ont été arrêtés vers 17H30 à sa clinique par plus de 10 agents du département de police de Sanhe et du commissariat de police de Nancheng, ainsi que le chef de la division de sécurité intérieure de Sanhe, Shi Liandong. Quand ils ont fouillé sa maison, la police a emmené un périphérique d’envoi de SMS groupés, 7 téléphones portables, 3 ordinateurs, et leur voiture personnelle, entre autres. Le couple a été emmené à la division de sécurité intérieure de Sanhe et plus tard au centre de détention de Sanhe.


Après que le couple ait été arrêté, leur enfant, tout juste entré au collège, a été laissé seul à la maison. La sœur aînée de M. Kang a emmené l'enfant au centre de détention et a demandé aux autorités de libérer le couple. Le lendemain, Mme Fang a été libérée.


M. Wang Zhanqing a été arrêté à Pékin vers 18 heures le même jour. La police a fouillé son domicile et a confisqué ses deux portables.

Coordonnées des responsables :
Fu Lijun (付立军), chef du département de police de Sanhe: +86-316-3210188 (B), +86-316-8335999 (D), 86-13931680999 (M)

Guo Lichen (国立臣), chef du bureau 610: 86-13603260114 (M), 86-15831606988, +86-316-3175808 (B)

Shi Liandong (石连东), chef de la division de la sécurité intérieure: +86-316-3115636 (D), +86-13832669588 (M)

Wang Chaohe (王朝合), chef du centre de détention: 86-13833616158, +86-316-3652991

Xin Jun (辛军), chef du commissariat de Dongcheng: 86-13731636163 (M)


( Pour davantage de coordonnées de coupables, s'il vous plaît référez-vous à l'article original en chinois: http://www.minghui.org/mh/articles/2014/5/5/河北三河市多名法轮功学员被绑架、抄家-291002.html)

Version en anglais :
Four Practitioners Arrested for Sending Group Text Messages

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.