Les trois principaux centres de lavage de cerveau impliqués dans les décès par torture de pratiquants de Falun Gong

Dans le rapport de synthèse The Role of China's Brainwashing Centers in the Torture Deaths of Falun Gong Practitioners, ont été analysés 3 653 cas de décès confirmés de pratiquants de Falun Gong au cours des 15 dernières années de persécution. Nous avons découvert que 746 cas (11 %) ont connu la torture dans des centres de lavage de cerveau et que 367 décès sont survenus dans les centres de lavage de cerveau.

Le rapport dresse la liste des 15 principaux centres impliqués dans les décès par torture de pratiquants de Falun Gong. Voici des informations détaillées sur chacun de ces centres.


1. Centre de lavage de cerveau de Xinjin à Chengdu, Sichuan

Le centre de lavage de cerveau de Xinjin, officiellement appelé "Centre d'éducation légale de Chengdu"est situé dans le village de Caiwan, faubourg de Huaqiao, canton de Xinjin, Chengdu, province du Sichuan. Il a été fondé conjointement par le Bureau 610 de la ville de Chengdu et le Bureau 610 de la province du Sichuan.

Le 19 mai 2003, le site Minghui a publié le premier article sur ce centre qui rapportait la détention de Guo Yufang, une pratiquante de Falun Gong et enseignante de l'école primaire locale du faubourg de Zitong, ville de Chongzhou.

Beaucoup d'autres rapports sur ce centre ont depuis été publiés sur Minghui - un total de 1 065 en date du 27 février 2014.

Le 20 juillet 2003, le premier cas de décès dans ce centre a été signalé - la torture à mort de Liu Shengle de Chengdu. À ce jour, sept pratiquants de Falun Gong ont été torturés à mort dans le centre de lavage de cerveau de Xinjin : Zhou Suqiong (sexe féminin, 70 ans), Li Xianwen (sexe masculin, 54 ans), Deng Shufen (sexe féminin, 70 ans), Li Xiaowen (sexe féminin, 67 ans), Liu Shengle (sexe féminin 53 ans), Xie Deqing (sexe masculin, 69 ans) et Wang Mingrong (sexe féminin, 53 ans).

L''injection forcée de substances endommageant le système nerveux a provoqué une dégradation de la santé mentale de nombreux pratiquants dans ce centre.

Le 16 février 2004, le site Minghui a rapporté la dépression nerveuse de Zhu Xia, une pratiquante emprisonnée dans le centre de lavage de cerveau de Xinjin.

En 2005, Tan Shaolan, une pratiquante emprisonnée dans ce centre a souffert d'une dépression nerveuse suite à des injections forcées.

Le 19 juillet 2011, le site Minghui a rapporté que Li Guanyuan, une pratiquante âgée de 70 ans du canton de Xinjin a été empoisonnée dans ce centre.


Il existe des éléments de preuve indiquant que le centre de lavage de cerveau de Xinjin a aussi été impliqué dans le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants.

Le 17 août 2012, un article publié sur Minghui a signalé que le centre a procédé à l'analyse du sang des pratiquants incarcérés. Interrogé par un pratiquant, un médecin a déclaré : « Vous serez chanceux si vos organes correspondent à ce que nous voulons. »


Le centre de lavage de cerveau de Xinjin s'est agrandi.

Le 18 juillet 2011, un article sur le site Minghui intitulé (en anglais) : « Persecution at the Xinjin Brainwashing Center in Chengdu » a offert des renseignements détaillés sur ce centre. Un tremblement de terre en mai 2008 a endommagé l'immeuble de six étages. Après cela, les autorités municipales ont joint l'école de médecine dentaire voisine avec le centre de lavage de cerveau originel. Depuis la rénovation, ils sont tous les deux utilisés pour le lavage de cerveau.


a. L'entrée du centre de lavage de cerveau ; b. Un immeuble appartenant au centre est en cours de construction ; c. Yin Shunyao, le directeur du centre (à droite).

2. Centre de lavage de cerveau de Maoming dans la ville de Maoming, province du Guangdong

Le centre de lavage de cerveau de Maoming est officiellement appelé «Ecole d'éducation légale de la ville de Maoming ». Il est situé à côté de la septième école primaire de Maoming et du marché fermier de Guanshan. Peu de personnes savent qu'il s'agit d'une prison noire ( clandestine.)

L'établissement est situé dans un immeuble de 5 étages. Les portes sont toujours fermées. Les pratiquants sont incarcérés aux deuxième, troisième et quatrième étages. Il y a cinq chambres à chaque étage avec des fenêtres bloquées par des planches. Une cellule d'isolement est installée au cinquième étage. Beaucoup de menottes, de matraques de police et d'autres outils de torture sont cachés dans l'immeuble.

Au 27 février 2014, le site Minghui avait publié 206 rapports sur ce centre – le premier le 14 décembre 2001.

L'injection forcée de substances endommageant le système nerveux est aussi une torture appliquée dans ce centre. Le premier rapport à ce sujet a été publié le 18 août 2003.

Le 22 mai 2005, un article de Minghui rapportait que Lu Xiuqing (sexe féminin, âgée de 53 ans à l'époque) a perdu la mémoire en raison de l'injection forcée de substances. Après l'injection, Mme Lu a perdu connaissance et a été dans le coma pendant quatre jours. Lorsqu'elle s'est réveillée, elle avait perdu la mémoire et ne pouvait plus bouger.


En juin 2004, Li Mei (sexe féminin, âgée de 48 ans à l'époque) du village de Zhongpo, faubourg de Poxin, district de Maogang, ville de Maoming est décédée en raison de l'injection forcée de substances dans ce centre.

Jusqu'à maintenant, cinq pratiquants ont été torturés à mort dans le centre de lavage de cerveau de Maoming : Li Mei (sexe féminin, 48 ans), Huang Yulan (sexe féminin), Yang Mingfen (sexe féminin), Wu Yixiong (sexe masculin, 67 ans) et Su Xiaoping (sexe féminin, 54 ans).


3. Centre de lavage de cerveau de Yangyuan à Wuhan, province du Hubei

Le centre de lavage de cerveau de Yangyuan a été développé à partir du centre de lavage de cerveau de Qingling dans le district de Wuchang, ville de Wuhan. Sa fonction originelle était de surveiller les pratiquants de Falun Gong et de les empêcher de faire appel. Plus tard, il est devenu un endroit pour emprisonner les pratiquants.

En juin 2001, le centre de lavage de cerveau de Qingling a déménagé à Yangyuan dans le district de Wuchang. Il est passé à une catégorie supérieure pour devenir le centre de lavage de cerveau de Yangyuan qui couvrait les pratiquants d'une région plus étendue.

En 2002, le Bureau 610 de la ville de Wuhan et le Comité des affaire politiques et judiciaires ont déplacé leurs bureaux dans ce centre, faisant passer le centre d'un niveau de district à un niveau municipal. En mai 2002, un groupe de policiers du camp de travail de Hewan s'est joint au centre de lavage de cerveau.


a. L'entrée du centre de lavage de cerveau de Yangyuan ; b. L'extérieur du centre.

Le premier rapport sur ce centre, publié le 9 août 2001 sur le site Minghui traitait de l'arrestation et de la détention de Wang Qingping (sexe féminin) et de Guo Changxin (sexe masculin), mari et femme de Dadongmen, district de Wuchang.

Au 27 février 2014, le site Minghui avait publié 529 rapports sur ce centre.

Le premier décès a eu lieu le 6 avril 2001. Peng Min (sexe masculin, 27 ans) de Wuhan est allé à Pékin pour faire appel pour le Falun Gong. Il a été arrêté et emprisonné dans le centre de lavage de cerveau où il a été battu à mort.

Vingt-deux jours après la mort de Peng Min, Li Yingxiu (sexe féminin) a été battue à mort.

À ce jour, six pratiquants ont été torturés à mort dans le centre de lavage de cerveau de Yangyuan : Peng Min (sexe masculin, 27 ans), Li Yingxiu (sexe féminin), Tong Huilan (sexe féminin, 70 ans), Cai Mingtao (sexe masculin, 27 ans), Hu Shuying (sexe féminin, 61 ans) et Li Junxia (sexe féminin, 44 ans).

Le 25 octobre 2003, Minghui a publié un rapport de synthèse sur ce centre, passant en revue les tortures qui y sont pratiquées. En plus du lavage de cerveau et des coups, les tortures les plus courantes sont l'injection forcée de substances endommageant le système nerveux et la nourriture empoisonnée.

Le 13 janvier 2004, un article sur le site Minghui rapportait que le centre ajoutait des substances telles que des stéroïdes à la nourriture en gavant les pratiquants en grève de la faim pour protester de la persécution, ce qui provoquait une hyperactivité.

Le 16 juin 2009, Minghui a rapporté que Xu Jiamei (sexe féminin, 77 ans) a été empoisonnée par de la nourriture dans le centre de Yangyuan.

Le 25 septembre 2009, un article a signalé que Gao Shunqin, une pratiquante de Wuhan incarcérée dans le centre de Yangyuan pour une durée de trois mois, avait reçu des injections de substances non-identifiées.

De nombreux pratiquants ayant achevé leur peine dans les camps de travail mais ayant refusé de renoncer au Falun Gong ont été directement envoyés au centre de Yangyuan après leur libération des camps de travail.

Selon un article paru sur Minghui en novembre 2008, Feng Zhen de Wuhan, qui avait été emprisonné pendant sept ans, a été envoyé au centre de Yanyuan le jour même de sa libération.

Le 20 mars 2012, Yu Ganghai a achevé sa peine après avoir été emprisonné pendant neuf ans dans la prison de Fanjiatai à Shayang, province du Hubei. Cependant, il n'a pas été libéré. Le 21 mars, il a été envoyé dans le centre de Yangyuan par le Bureau 610 local. Sa famille, ignorante de l'endroit où il avait été envoyé, le cherchait dans tous les centres de lavage de cerveau du coin. Ils l'ont finalement trouvé à Yangyuan.

Le 27 janvier 2014, Minghui a rapporté l'arrestation et la détention de Liu Haibo dans le centre de lavage de cerveau de Yangyuan. M. Liu avait distribué des logiciels brisant le blocus de l'Internet. Sa famille n'a pas eu l'autorisation de lui rendre visite au centre de lavage de cerveau.



Version anglaise :
The Top Three Brainwashing Centers Involved in the Torture Deaths of Falun Gong Practitioners

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.