Mme Pan Guiying décède en prison suite aux mauvais traitements physiques et mentaux

En octobre 2013, la pratiquante de Falun Gong, Mme Pan Guiying, est décédée suite aux mauvais traitements physiques et mentaux, dans la prison pour femmes du Heilongjiang, à peine un an après avoir été libérée de prison.


Mme Pan a commencé à pratiquer Falun Gong en 2003, presque quatre ans après l’interdiction du Falun Gong, en 1999, par le Parti communiste chinois (PCC). Elle a été arrêtée chez elle, le 12 juillet 2008, dans le canton de Fuyu, agglomération de Qiqihar, province du Heilongjiang, et a été illégalement condamnée à quatre ans de prison. Elle a été libérée le 12 juillet 2012.

Chronique de la persécution de Mme Pan


En juillet 2008, des agents du poste de police de Jiangan sont entrés par effraction au domicile de Mme Pan et ses deux enfants ont été emmenés au poste de police. Le fils de Mme Pan a été libéré après que la police a extorqué 6000 yuans à sa famille. Sa fille a été libérée après avoir été obligée d’écrire cinq déclarations de renonciation au Falun Gong.


La police a interrogé Mme Pan sous la torture afin de lui extorquer 'des aveux' et tenter de l’obliger à donner les noms d’autres pratiquants. Elle a été emmenée dans le Premier centre de détention de Qiqihar, cette même nuit.


Mme Pan a été condamnée par le tribunal de la ville de Qiqihar à effectuer une peine de quatre ans dans la prison pour femmes du Heilongjiang, à Harbin. Dans une tentative de la "transformer ", un garde l’a brutalement torturée. Elle a notamment été obligée de rester immobile sur un petit tabouret de bois. Elle a aussi été forcer à se tenir debout, droite, de 05h 30 jusqu’à plusieurs heures après minuit.

Forcée à renoncer au Falun Gong

Mme Pan a signé les cinq déclarations de renoncement au Falun Gong, après avoir été torturée. Cependant, par la suite, elle a changé d’avis et solennellement déclaré le 11 novembre 2010 : " Les ‘cinq déclarations’ que j’ai signées sont nulles et non avenues. Je pratiquerai fermement Falun Dafa."


Mme Pan a aussi résisté au travail forcé. Les gardes l’ont en conséquence torturée et confinée dans une cellule d' isolement pendant un an. Deux gardes de la prison, deux collaborateurs et une détenue ont travaillé ensemble pour la soumettre au lavage de cerveau. Ils l’ont obligée à regarder des vidéos calomniant le Falun Gong.


Quatre ans d’emprisonnement, ainsi que les mauvais traitements physiques et mentaux, ont eu raison de sa santé physique et mentale. Mme Pan est décédée, à peine un an après sa libération.


Plus de 300 pratiquantes sont toujours détenues dans la prison pour femmes de Heilongjiang. Elles sont forcées à ’effectuer un travail épuisant et à écrire quotidiennement des " rapports de pensées ".

Résumé des principaux faits de la persécution:

Nom : Pan Guiying (潘桂英)
Genre : Féminin
Âge : Inconnu
Adresse : Canton Fuyu, agglomération de Qiqihar, Heilongjiang
Profession : Inconnue
Date du décès : Octobre 2013
Date de la dernière arrestation : 12 Juillet 2008
Dernier lieu de détention : Prison pour femmes de Heilongjiang (黑龙江女子监狱)
Ville : Harbin
Province : Heilongjiang
Persécution subie : Privation de sommeil, travaux forcés, lavage de cerveau, condamnation illégale, emprisonnement, incarcération dans l' isolement, torture, extorsion, interrogatoire, détention


Version anglaise disponible à :
Ms. Pan Guiying Dies as a Result of Physical and Mental Abuse in Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.