Province du Shandong: Un chef du bureau de Radio et de Télévision torturé pendant 6 ans (partie 1 de 2)

La vie de nombreuses familles ont été bouleversées quand la persécution du Falun Gong a commencé en juillet 1999. La persécution a non seulement déchiré des familles, mais elle a aussi maintenu en détention pour de longues périodes de temps nombre de leurs membres.


Une famille en particulier a lutté pour rester unie depuis que la persécution a commencé.


M. Yang Pinggang, un ancien chef du Bureau de radio et de télévision du district de Daiyue de la ville de Tai'an, province du Shandong, a été renvoyé de son travail, détenu dans un camp de travaux forcés pendant trois ans, et condamné à six ans de prison.


Mme Chang Lijun, l'épouse de M. Yang, a été détenue dans un camp de travail à deux reprises, chaque fois avec une peine de trois ans. Yang Kemeng, leur fils, a été envoyé dans un camp de travail pendant trois ans durant ses études universitaire.

Le Falun Gong apporte le bonheur à la famille

La famille de M. Yang vit à Tai'an, une ville proche du Mont Tai, la principale des Cinq Grandes Montagnes. Souvent associé au lever du soleil, à la naissance, et au renouvellement, le mont Tai est depuis des milliers d'années un lieu de spiritualité très connu.


Comme ses ancêtres, M. Yang cherchait une voie permettant de vivre une vie saine et heureuse. Mais il était en proie à un certain nombre de maladies: bronchite, arthrite, sciatique, insuffisance cardiaque, hyper ostéogénie, lipome hépatique, et une dépression nerveuse.


Comme la santé de M. Yang se détériorait, un ami lui a recommandé le Falun Gong en 1995. M. Yang avait alors 39 ans et il était secrétaire du Parti communiste chinois (PCC) de sa municipalité.


Pratiquer le Falun Gong a considérablement amélioré la santé de M. Yang. Ses maladies ont disparu, et à travers les enseignements il a appris le principe selon lequel :" le bien est récompensé par le bien et le mal confronté au mal." Son esprit s’est élevé naturellement et il est devenu une personne meilleure.


Son épouse, Mme Chang Lijun, une fonctionnaire du gouvernement du district de Daiyue, a commencé à pratiquer le Falun Gong après avoir vu les changements positifs survenus chez son mari. Peu de temps après que le couple ait commencé la cultivation, leur fils s’est aussi joint à eux .


En suivant les principes de Vérité-Bonté-Patience, la famille est devenue plus mutuellement attentionnée et tolérante. Leurs conflits sont devenus faciles à résoudre. Avec moins de critiques et plus de conseils, Yang Kemeng a fait des progrès constants dans son travail scolaire.

Le choix: La croyance ou le PCC

Même avant que la persécution n’ait officiellement commencé le 20 juillet 1999, des responsables locaux du district de Daiyue avaient déjà parlé à plusieurs reprises à M. Yang de devoir abandonner sa croyance. Après qu’il ait refusé, les autorités l’ont démis de son poste de chef du bureau de radio et de télévision et l'ont transféré à une position inférieure au sein du comité de l'agriculture.


Le secrétaire du Parti du district Zhang Xianyi a conduit d'autres responsables à tenir une session de lavage de cerveau de huit jours pour les fonctionnaires du district, parmi lesquels M. Yang, sa femme, et six autres pratiquants.


Chaque matin, la police et les différents responsables amenaient ce groupe au centre de lavage de cerveau et les forçaient à regarder des vidéos calomniant le Falun Gong.

Les autorités leur ont demandé à plusieurs reprises d'écrire les déclarations renonçant à la pratique. Ce processus avait lieu du matin jusqu’au soir quand les autorités les renvoyaient finalement chez eux. Au cours de ces sessions, des agents de sécurité gardaient même la porte pour empêcher qu’ils ne s’échappent.


Pour les pratiquants les plus déterminés qui travaillaient dans l'administration du district, Zhang Xianyi et Ding Qingyu, le chef du département de la police, a parlé avec eux un par un le 28 juillet. Plus de 30 policiers d'autres divisions étaient également présents, comprenant le comité des affaires politiques et légales, le département d'organisation, et le département de police. Ils ont fait pression sur chaque pratiquant et les ont punis pour avoir parlé contre la persécution.


La police a perquisitionné le domicile de M. Yang et la maison de la mère de Mme Chang. Les agents ont confisqué des livres et des matériaux de Falun Gong, et une plaque de bronze gravée avec les mots Vérité-Bonté-Patience.


Les autorités du district ont tenu une autre séance de lavage de cerveau en décembre, qui a duré plus de trois semaines. Peu de temps après, ils ont forcé M. Yang et Mme Chang à choisir entre le Falun Gong et leur adhésion au PCC.


Sans hésitation, le couple a écrit des déclarations de démission du PCC.

La torture de l’alcool au centre de détention

Des policiers de la division de la sécurité intérieure du district de Taishan ont arrêté M. Yang et Mme Chang le 6 septembre 2005. Les policiers ont interrogé M. Yang au commissariat de Dongguan et l'ont envoyé dans un centre de détention dans l'après-midi.

Gavages forcés et passages à tabac

Après que M. Yang ait protesté contre la détention illégale par une grève de la faim, les gardes du centre de détention et ses médecins ont commencé à le gaver. Ils l'ont emmené dans une pièce désignée, l'ont poussé dans une chaise de fer, lui ont attaché les jambes en bas, ont menotté ses avant-bras, et ont sanglé sa poitrine à la chaise. Les gardes lui ont ouvert la bouche de force avec des lattes de bois pour le gaver. Le tube d'alimentation a été parfois enfoncé dans la trachée de M. Yang, ce qui l’a fait s’étouffer.



Illustration de torture: Le gavage

M. Yang a refusé de céder, de sorte que le directeur de la division de la sécurité intérieure Yang Rufa a extorqué 5000 yuans au lieu de travail de M. Yang pour louer quatre chambres au quatrième hôtel de Tai'an pour une séance de torture d’une semaine.


M. Yang était alors à la moitié d'une grève de la faim de deux semaines, il était très faible, et ses lèvres était recouvertes d'une croûte et pelaient. Deux gardes l'ont menotté et lui ont ordonné de se tenir immobile. Ils l’ont aussi traîné sur la chaussée par les menottes dans un sens et dans l’autre, d'autres fois ils l'ont forcé à courir en rond rapidement. Les poignets de M. Yang saignaient et lui ont laissé des cicatrices permanentes.
Accablé désormais de fatigue et dans un piètre état santé, M. Yang ne pouvait plus se lever et s'est effondré par terre.


Malgré le froid, M. Yang ne portait qu’un T-shirt et une paire de sandales sans chaussettes. Après l’avoir giflé avec des sandales en plastique, un gardien lui a piétiné ses chevilles enchaînées, lui laissant des tuméfactions profondes et les nerfs endommagés. Encore aujourd'hui, M. Yang éprouve gêne dans son pied droit.
Un autre garde a tordu les doigts de M. Yang en arrière jusqu’au poignet, les brisant presque. Lorsque M. Yang a hurlé de douleur, les gardes lui ont fourré des chiffons sales dans la bouche. Ils ont également tiré, tordu, et égratigné sa poitrine, ses mamelons, et le haut de son corps pendant toute la nuit.

Gavage à l'alcool

Davantage de gardes sont arrivés dans la soirée du 24 septembre. Ils ont traîné M. Yang par les cheveux, l’ont maintenu au sol, et ont forcé sa bouche à rester ouverte avec des baguettes pour lui verser dans la gorge des boissons de la liqueur à haute teneur en alcool.


La consommation d'alcool est interdite par la pratique du Falun Gong. La torture par l'alcool a été mise en œuvre en vue d’une torture physique et mentale. Les gardes n'ont pas arrêté avant d’avoir vider une bouteille de 500 ml de liqueur. M. Yang était pris de vertiges et il a presque perdu conscience.

Illustration de torture: Mains menottées et les pieds enchaînés


Une autre série de gavage à la liqueur a eu lieu le lendemain. Parce que M. Wang était déjà incapable de marcher, les gardes l'ont traîné dans une autre pièce. Un garde l'a giflé et trois autres sont venus le gaver avec de la liqueur. Un des gardes le relevait et le laissait retomber par terre pour s'assurer que la liqueur aille dans son estomac. Voyant qu’une bouteille de liqueur était déjà terminée et que M. Yang ne cédait toujours pas, plusieurs gardes ont commencé à lui donner des coups de pieds.


Quand ils ont eu fini, M. Yang était couvert d’ecchymoses. Les gardes l'ont alors tiré par les menottes et traîné en va et vient par terre. Les menottes se sont serrées de plus en plus jusqu'à ce qu’elles entaillent profondément sa chair. Les gardes n'ont pas desserré les menottes de la nuit. Au moment où un autre garde a pris son quart le lendemain matin, l’avant-bras gauche de M. Yang était gravement enflé. Ses poignets ont subi des dommages permanents.


Ce type de torture a continué pendant une semaine, et les gardes ont dit à M. Yang que l'ordre était de Huang Longhua, le sous-secrétaire du Parti de la ville de Tai'an, qui était responsable de la persécution du Falun Gong.

Emprisonné pendant 6 ans

Le tribunal du district de Taishan a tenu un procès secret contre M. Yang le 16 février 2006, sans en informer sa famille.


Après avoir entendu le policier Wang Jianxin du parquet du district de Taishan diffamer le Falun Gong et fabriquer des preuves, M. Yang s'est opposé aux accusations, mais il a été arrêté par le juge en chef Zheng Jinyou. Néanmoins, M. Yang a quand même dénoncé les différentes tortures qui lui avaient été infligées.
Dans sa déclaration finale, M. Yang a rappelé à la cour que le Falun Gong raffine l'esprit et le corps, et que sa liberté de croyance est garantie par la Constitution.


Néanmoins, les fonctionnaires de la cour l'ont condamné à six ans de prison. M. Yang a fait appel, mais la cour intermédiaire de Tai'an a confirmé le verdict sans tenir d’autre procès. Peu de temps après, les autorités du district de Daiyue ont licencié M. Yang de son travail dans la fonction publique.


Un garde a dit à M. Yang: "D'autres détenus sont gardés ici pour vol ou corruption. Maintenant vous avez terminé ici et tant souffert. Ne voulez-vous pas repenser à votre choix? " Ce à quoi M. Yang a répondu : "Le Falun Gong a amélioré ma santé et m'a appris à être une meilleure personne. Je ne l’abandonnerai pas."
Grâce à M. Yang, de nombreux détenus ont commencé à considérer le Falun Gong de façon positive.

La torture dans la prison de Tai'an

Lorsque M. Yang a été envoyé dans la prison de Tai'an, le 16 mai 2006, il a d’abord été maintenu dans la division 5, la division pour les détenus nouvellement admis. Après que le directeur politique Gao Lingshan se soit rendu dans d'autres prisons pour apprendre d'autres méthodes de torture, il a travaillé avec le directeur de division Liu Xinrong pour intensifier la violence physique et le lavage de cerveau.


Le groupe 7 est le plus brutal des différents groupes de la division 5, et les pratiquants, y compris M. Yang, sont souvent envoyés ici en premier. Instruit par les fonctionnaires de la prison, le chef détenu Yu Zhijun a pris plusieurs voyous pour « transformer »M. Yang. Yu le forçait à rester assis ou debout de 5 h à minuit, parfois même jusqu'à trois heures Tout cela en regardant les vidéos calomniant le Falun Gong. Même pendant son sommeil, plusieurs détenus continuaient à surveiller M. Yang en maintenant une lumière éblouissante au-dessus de son lit.


Comme le temps se réchauffait, le lavage de cerveau a continué. Parfois, les fonctionnaires ne permettaient à M. Yang de se laver qu’une fois toutes les deux semaines. La torture physique et le stress mental ont menacé la santé de M. Yang, dont la pression artérielle a atteint des niveaux dangereux. Ses pieds ont enflé, et des ulcérations et du pus se sont développés autour de ses orteils. Il a combattu des accès de vertiges, de mauvaise vision, de rythme cardiaque irrégulier, et de troubles digestifs. La moitié de ses cheveux a également viré au gris.


Alors que davantage de pratiquants arrivaient à la prison, M. Yang a été transféré du Groupe 7 deux mois plus tard. Il a été détenu dans la prison de Tai'an pendant 5 ans et 4 mois au total, et plus de 30 détenus ont été assignés pour le surveiller.


Après que la sœur de M. Yang lui ait rendu visite en janvier 2008, les fonctionnaires lui ont retiré son droit de visite pendant plus d'un an. La raison invoquée était que lui et sa sœur avaient parlé du Falun Gong lors de sa visite.

(À suivre)
Version anglaise:
Shandong Province: Radio and Television Bureau Chief Tortured for 6 Years (Part 1 of 2)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.