Un agent de police implore pitié

Une partie non négligeable de policiers qui ont participé à la persécution des pratiquants de Falun Gong ont plus tard regretté leur rôle dans cette campagne insensée. Gao Xiu, le policier responsable de la mort de Mme Wang Fengqin, est l'un d'entre eux.


Des pratiquants arrêtés et torturés

Mme Wang Fengqin et deux autres pratiquants du village de Zhuji dans le district de Zhifu de la ville de Yantai, province du Shandong, ont été arrêtés dans la nuit du 26 janvier 2003, pour la distribution de matériaux de clarification de la vérité.


Ils ont été emmenés au commissariat de la Rivière Xinan à Yantai. Le directeur du commissariat, Sun Maoliang, a battu et choqué Mme Wang avec une matraque électrique jusqu'à 2 h du matin. Sun a alors versé de l'eau bouillante sur le côté gauche de sa tête et de son visage. Mme Wang s’est écriée "Falun Dafa est bon ! Falun Dafa est bon ! Falun Dafa est bon ! "Pris de court, Sun est sorti de la pièce en courant et dit à l'agent Gao Xiu : " je ne peux pas faire ça. Je ne peux pas venir à bout d’elle."


Gao a choqué un des autres pratiquants, un vieux monsieur,. Quand Gao lui a introduit la matraque électrique dans sa bouche, une dent du pratiquant est tombée. Gao lui a alors crié : "Voyons comment vous allez mâcher maintenant! Voyons comment vous pleurez pour votre Maître! "


Mme Wang meurt en résultat de la torture

Les trois pratiquants, qui ont été emmenés au deuxième étage de la cour du Village Seize de Xingfu à 16h30 le 27 janvier 2003, ont entamé une grève de la faim pour résister à la persécution. Les agents ont ensuite attaché Mme Wang à un lit, puis utilisé un bâton de bambou épais avec une extrémité pointue pour forcer l'ouverture de sa bouche et la gaver de bouillie de riz. Elle est morte suite à cette torture. Le pratiquant âgé était dans une autre pièce à ce moment et savait ce qui s'était passé.


Après la mort de Mme Wang, la police a sondé le pratiquant âgé pour voir s'il savait quelque chose et ils allaient le tuer aussi, mais il a réussi à s'échapper.


Quand le pratiquant âgé a obtenu son document officiel de condamnation dans la matinée du 25 juin 2003, il a immédiatement signalé la mort de Mme Wang aux autorités. La raison pour laquelle il a choisi d'attendre si longtemps avant de rapporter la mort de Mme Wang est que, selon la loi chinoise, la police ne peut pas s'impliquer dans un cas où une décision finale a été prise par le tribunal. Une fois que la peine officielle a été envoyée à la partie défenderesse, la police n'a plus le droit d'intervenir.

Gao plaide implore pitié

L’agent Gao Xiu a rendu visite au pratiquant âgé dans la nuit du 25 juin 2003, et lui a avoué que la mort de Mme Wang était une conséquence directe de la torture. Gao a demandé au pratiquant de garder la mort secrète. Il a supplié le pratiquant: " J'ai deux jeunes enfants qui sont encore à l'école. S'il vous plaît! Ayez pitié! "

Version anglaise :
A Police Officer Begs for Mercy

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.